BWV 99

Was Gott tut, das ist wohlgetan (2)

Ce que Dieu fait est bien fait (2)

1 . Chœur

Cors avec Soprano, Traversos, Hautbois d’amour, Violons I/II, Violes, Continuo

Was Gott tut, das ist wohlgetan,

es bleibt gerecht sein Wille;

Wie er fängt meine Sachen an,

Will ich ihm halten stille.

er ist mein Gott,

Der in der Not

Mich wohl weiß zu erhalten;

Drum laß ich ihn nur walten.

Ce que Dieu fait est bien fait, ses desseins restent justes ; J’accepte sans mot dire, ce qu’il a préparé pour moi. Il est mon Dieu, celui qui sait fort bien veiller sur moi dans la détresse. Je n’ai qu’à le laisser faire.

2. Récitatif de basse

Continuo

Sein Wort der Wahrheit stehet fest

Und wird mich nicht betrügen,

Weil es die Gläubigen nicht fallen noch verderben läßt.

Ja, weil es mich den Weg zum Leben führet,

So faßt mein Herze sich und lässet sich begnügen

An Gottes Vatertreu und Huld

Und hat Geduld,

Wenn mich ein Unfall rühret.

Gott kann mit seinen Allmachtshänden

Mein Unglück wenden.

Sa parole de vérité est inébranlable et ne me trompera pas car elle n’abandonne ni ne perd ceux qui croient. Puisqu’elle me conduit sur le chemin de la vie, mon cœur se ressaisit et se contente du soin paternel et de la grâce de Dieu.  Il sait avoir patience lorsque l’adversité me frappe. Dieu de ses mains toutes puissantes peut détourner le malheur de moi.

3. Air de ténor

Traversos, Continuo

Erschüttre dich nur nicht, verzagte Seele,

Wenn dir der Kreuzeskelch so bitter schmeckt!

Gott ist dein weiser Arzt und Wundermann,

So dir kein tödlich Gift einschenken kann,

Obgleich die Süßigkeit verborgen steckt.

Ne frémis donc pas, âme désespérée, si la coupe de la croix a pour toi un goût si amer ! Dieu est pour toi un médecin avisé et un faiseur de miracles qui ne saurait te verser de poison mortel, même si sa douceur t’en est cachée.

4. Récitatif d’alto

Continuo

Nun, der von ewigkeit geschloß’ne Bund

Bleibt meines Glaubens Grund.

er spricht mit Zuversicht

Im Tod und Leben:

Gott ist mein Licht,

Ihm will ich mich ergeben.

Und haben alle Tage

Gleich ihre eigne Plage,

Doch auf das überstandne Leid,

Wenn man genug geweinet,

Kommt endlich die errettungszeit,

Da Gottes treuer Sinn erscheinet.

A présent, l’alliance scellée pour l’éternité reste le fondement de ma foi. Elle me parle avec assurance et confiance dans la mort comme dans la vie : Dieu est ma lumière : à lui je veux me livrer. Et même si tous les jours apportent leurs nouveaux tourments, une fois la souffrance surmontée, lorsque l’on aura assez pleuré, viendra enfin le temps de la délivrance, où se manifestera la sincère loyauté de Dieu.

5. Air en duo de soprano et d’alto

Traversos, Hautbois d’amour, Continuo

Wenn des Kreuzes Bitterkeiten

Mit des Fleisches Schwachheit streiten,

Ist es dennoch wohlgetan.

Wer das Kreuz durch falschen Wahn

Sich vor unerträglich schätzet,

Wird auch künftig nicht ergötzet.

Si les amères souffrances de la croix s’attaquent à la faiblesse de la chair, il en est pourtant toujours ainsi : celui qui, dans une vaine folie, a estimé la croix intolérable pour lui-même n’aura pas non plus à l’avenir à s’en délecter.

6. Choral

Traversos à l’octave, Hautbois d’amour, Cors et Violons I avec Soprani, Violons II avec Alti, Violes avec Ténors, Continuo

Was Gott tut, das ist wohlgetan,

Dabei will ich verbleiben.

Es mag mich auf die rauhe Bahn

Not, Tod und elend treiben,

So wird Gott mich

Ganz väterlich

In seinen Armen halten;

Drum laß ich ihn nur walten.

Ce que Dieu fait est bien fait, je veux m’en tenir à cela. Il se peut que je me sente m’engager sur la rude voie du danger, de la mort et de la misère ; Mais mon Dieu me prendra alors paternellement dans ses bras ; Aussi n’ai-je qu’à le laisser agir.

À propos

Distribution

Soli : S A T B, Chœur : S A T B, Cors, Traversos, Hautbois d’amour, Violons I/II, Violes, Continuo

Texte

Auteur du livret inconnu ;

1 : Strophe 1 du choral « Was Gott tut, das ist wohlgetan » Texte de Samuel Rodigast (1675) Mélodie du choral “Was Gott tut, das ist wohlgetan” de Severus Gastorius/Werner Fabricius 1674, 1679 (Gastorius); basé sur 1659 (Fabricius)

6 : Strophe 6 du choral « Was Gott tut, das ist wohlgetan » Texte de Samuel Rodigast (1675) Mélodie du choral “Was Gott tut, das ist wohlgetan” de Severus Gastorius/Werner Fabricius 1674, 1679 (Gastorius); basé sur 1659 (Fabricius)

Références :

BWV 99,0
Titre  Was Gott tut das ist wohlgetan II
ZK (classement chronologique) 87
Date Dimanche, 17. septembre 1724
Liturgie luthérienne 15ème dimanche après la Trinité
Liturgie réformée 5ème Dimanche / B
AT

1 Rois 18 : 21-40 

21Elie s’approcha de tout le peuple et dit : « Jusqu’à quand danserez-vous d’un pied sur l’autre ? Si c’est le SEIGNEUR qui est Dieu, suivez-le, et si c’est le Baal, suivez-le ! » Mais le peuple ne lui répondit pas un mot. 22Elie dit au peuple : « Je suis resté le seul prophète du SEIGNEUR, tandis que les prophètes du Baal sont quatre cent cinquante. 23Qu’on nous donne deux taureaux : qu’ils choisissent pour eux un taureau, qu’ils le dépècent et le placent sur le bûcher, mais sans y mettre le feu, et moi, je ferai de même avec l’autre taureau ; je le placerai sur le bûcher, mais je n’y mettrai pas le feu. 24Puis vous invoquerez le nom de votre dieu, tandis que moi, j’invoquerai le nom du SEIGNEUR. Le Dieu qui répondra par le feu, c’est lui qui est Dieu. » Tout le peuple répondit : « Cette parole est bonne. » 25Elie dit aux prophètes du Baal : « Choisissez-vous un taureau et mettez-vous à l’ouvrage les premiers, car vous êtes les plus nombreux ; invoquez le nom de votre dieu, mais ne mettez pas le feu. » 26Ils prirent le taureau qu’il leur avait donné, se mirent à l’ouvrage et invoquèrent le nom du Baal, depuis le matin jusqu’à midi, en disant : « Baal, réponds-nous ! » Mais il n’y eut ni voix ni réponse. Et ils dansèrent auprès de l’autel qu’on avait fait. 27Alors à midi, Elie se moqua d’eux et dit : « Criez plus fort, c’est un dieu : il a des préoccupations, il a dû s’absenter, il a du chemin à faire ; peut-être qu’il dort et il faut qu’il se réveille. » 28Ils crièrent plus fort et, selon leur coutume se tailladèrent à coups d’épées et de lances, jusqu’à être tout ruisselants de sang. 29Et quand midi fut passé, ils vaticinèrent jusqu’à l’heure de l’offrande. Mais il n’y eut ni voix, ni réponse, ni aucune réaction.30Elie dit à tout le peuple : « Approchez-vous de moi ! » Et tout le peuple s’approcha de lui. Il répara l’autel du SEIGNEUR qui avait été démoli : 31il prit douze pierres, d’après le nombre des tribus des fils de Jacob à qui cette parole du SEIGNEUR avait été adressée : « Ton nom sera Israël. » 32Avec ces pierres, Elie rebâtit un autel au nom du SEIGNEUR ; puis, autour de l’autel, il fit un fossé d’une contenance de deux séas à grains ; 33il disposa le bois, dépeça le taureau et le plaça dessus. 34Il dit : « Remplissez quatre jarres d’eau et versez-les sur l’holocauste et sur le bois ! » Il dit : « Encore une fois ! » Et ils le firent une deuxième fois ; il dit : « Une troisième fois ! » Et ils le firent une troisième fois. 35L’eau se répandit autour de l’autel, et remplissait même le fossé. 36A l’heure de l’offrande, le prophète Elie s’approcha et dit : « SEIGNEUR, Dieu d’Abraham, d’Isaac et d’Israël, fais que l’on sache aujourd’hui que c’est toi qui es Dieu en Israël, que je suis ton serviteur et que c’est par ta parole que j’ai fait toutes ces choses. 37Réponds-moi, SEIGNEUR, réponds-moi : que ce peuple sache que c’est toi, SEIGNEUR, qui es Dieu, que c’est toi qui ramènes vers toi le cœur de ton peuple. »38Le feu du SEIGNEUR tomba et dévora l’holocauste, le bois, les pierres, la poussière, et il absorba l’eau qui était dans le fossé. 39A cette vue, tout le peuple se jeta face contre terre et dit : « C’est le SEIGNEUR qui est Dieu ! c’est le SEIGNEUR qui est Dieu ! » 40Elie leur dit : « Saisissez les prophètes du Baal ! Que pas un ne s’échappe ! » Et on les saisit. Elie les fit descendre dans le ravin du Qishôn où il les égorgea.

Épître

Galates 5,25-6,10

25Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi sous l’impulsion de l’Esprit.26Ne soyons pas vaniteux : entre nous, pas de provocations, entre nous, pas d’envie.6.1 Frères, s’il arrive à quelqu’un d’être pris en faute, c’est à vous, les spirituels, de le redresser dans un esprit de douceur ; prends garde à toi : ne peux-tu pas être tenté, toi aussi ? 2Portez les fardeaux les uns des autres ; accomplissez ainsi la loi du Christ. 3Car, si quelqu’un se prend pour un personnage, lui qui n’est rien, il est sa propre dupe. 4Mais que chacun examine son œuvre à lui ; alors, s’il y trouve un motif de fierté, ce sera par rapport à lui-même et non par comparaison à un autre. 5Car c’est sa propre charge que chacun portera. 6Que celui qui reçoit l’enseignement de la Parole fasse une part dans tous ses biens en faveur de celui qui l’instruit. 7Ne vous faites pas d’illusions : Dieu ne se laisse pas narguer ; car ce que l’homme sème, il le récoltera. 8Celui qui sème pour sa propre chair récoltera ce que produit la chair : la corruption. Celui qui sème pour l’Esprit récoltera ce que produit l’Esprit : la vie éternelle. 9Faisons le bien sans défaillance ; car, au temps voulu, nous récolterons si nous ne nous relâchons pas. 10Donc, tant que nous disposons de temps, travaillons pour le bien de tous, surtout celui de nos proches dans la foi.

Évangile

Matthieu 6,24-34 Sur les inquiétudes

24« Nul ne peut servir deux maîtres : ou bien il haïra l’un et aimera l’autre, ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et l’Argent.25« Voilà pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous le vêtirez. La vie n’est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ? 26Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n’amassent point dans des greniers ; et votre Père céleste les nourrit ! Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ? 27Et qui d’entre vous peut, par son inquiétude, prolonger tant soit peu son existence ? 28Et du vêtement, pourquoi vous inquiéter ? Observez les lis des champs, comme ils croissent : ils ne peinent ni ne filent, 29et je vous le dis, Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n’a jamais été vêtu comme l’un d’eux ! 30Si Dieu habille ainsi l’herbe des champs, qui est là aujourd’hui et qui demain sera jetée au feu, ne fera-t-il pas bien plus pour vous, gens de peu de foi ! 31Ne vous inquiétez donc pas, en disant : “Qu’allons-nous manger ? qu’allons-nous boire ? de quoi allons-nous nous vêtir ?” 32– tout cela, les païens le recherchent sans répit –, il sait bien, votre Père céleste, que vous avez besoin de toutes ces choses. 33Cherchez d’abord le Royaume et la justice de Dieu, et tout cela vous sera donné par surcroît. 34Ne vous inquiétez donc pas pour le lendemain : le lendemain s’inquiétera de lui-même. A chaque jour suffit sa peine.

Choral Was Gott tut das ist wohlgetan
Psaumes et cantiques 393
Recueil Alleluia 24/0747/10 (nº1 et 6 de la cantate)
KGB 282
ERG 684