BWV 92

Ich habe in Gottes Herz und Sinn

 J’ai mis mon cœur et mon esprit

1 . Chœur

Hautbois d’amour I/II, Violons I/II, Violes, Continuo

Strophe 1

Ich habe in Gottes Herz und Sinn

Mein Herz und Sinn ergeben,

Was böse scheint, ist mein Gewinn,

Der Tod selbst in mein Leben.

Ich bin ein Sohn des, der den Thron

Des Himmels aufgezogen;

Ob er gleich schlägt und Kreuz auflegt,

Bleibt doch sein Herz gewogen.

J’ai remis mon cœur et mon esprit dans le cœur et l’esprit de Dieu. Ce qui parait mauvais dans ma vie est en réalité à mon avantage. La mort, elle-même est ma vie. Je suis fils de celui qui est remonté sur le trône céleste ; Qu’il triomphe ou souffre par la croix, son cœur me demeure favorable.

2. Choral et Récitatif de basse

Continu

Strophe 2

 

Choral :

Es kann mir fehlen nimmermehr!

 

 

Rezitativ:

es müssen eh’r

Wie selbst der treue Zeuge spricht,

Mit Prasseln und mit grausem Knallen

Die Berge und die Hügel fallen:

Mein Heiland aber trüget nicht,

 

Choral:

Mein Vater muß mich lieben.

 

Rezitativ:

Durch Jesu rotes Blut bin ich in seine Hand geschrieben;

er schützt mich doch!

 

Choral:

Wenn er mich auch gleich wirft ins Meer,

 

Rezitativ:

So lebt der Herr auf großen Wassern noch,

Der hat mir selbst mein Leben zugeteilt,

Drum werden sie mich nicht ersäufen.

Wenn mich die Wellen schon ergreifen

Und ihre Wut mit mir zum Abgrund eilt,

 

Choral:

So will er mich nur üben,

 

Rezitativ:

Ob ich an Jonam werde denken,

Ob ich den Sinn mit Petro auf ihn werde lenken.

er will mich stark im Glauben machen,

er will vor meine Seele wachen

 

Choral:

Und mein Gemüt,

 

Rezitativ:

Das immer wankt und weicht

 

Choral:

in seiner Güt,

 

Rezitativ:

Der an Beständigkeit nichts gleicht,

 

Choral:

Gewöhnen, fest zu stehen.

 

Rezitativ:

Mein Fuß soll fest

Bis an der Tage letzten Rest

Sich hier uf diesen Felsen gründen.

 

Choral:

Halt ich denn Stand,

 

Rezitativ:

Und lasse mich in felsenfesten Glauben finden,

 

 

Choral

weiß seine Hand,

 

Rezitativ

Die er mich schon vom Himmel beut,

zu rechter Zeit

 

Choral:

Mich wieder zu erhöhen.

Choral :

C’est là une chose qui ne peut plus jamais me faire défaut !

 

Récitatif :

Comme le dit lui-même, le témoin fidèle, mon sauveur qui lui ne ment pas : « Même si les montagnes et les collines s’effondrent dans un épouvantable fracas,

 

 

Choral :

Mon Père t’aimera toujours. 

 

Récitatif :

J’ai été inscrit dans sa main par le sang de Jésus. Ainsi il me protège !

 

 

Choral :

Et même s’il me jette à la mer,

 

Récitatif :

le Seigneur, qui m’a donné la vie en partage, vit sur les flots comme partout ailleurs. Ainsi je ne me noierai pas et si les vagues déjà s’emparent de moi et m’entrainent dans leur furie jusqu’au fond de l’abîme,

 

Choral :

c’est seulement qu’il veut m’éprouver,

 

Récitatif :

à savoir si je me souviendrai de Jonas, ou si comme Pierre, je me tournerai vers lui.

Il veut fortifier ma foi. Il veut veiller sur mon âme

 

 

Choral :

et sur mon courage

 

Récitatif :

qui chancelle et faiblit toujours ;

 

Choral :

Dans sa bonté.

 

Récitatif :

dans sa constance incomparable

 

Choral :

il veut l’habituer à s’établir solidement

 

Récitatif :

Mon pas doit s’appuyer fermement sur ce rocher jusqu’à mes derniers jours.

 

 

Choral :

Si je me tiens là

 

Récitatif :

et qu’il puisse trouver en moi cette foi solide comme le roc,

 

Choral :

Prends sa main

 

Récitatif :

qu’il me tend déjà du haut du ciel  en temps voulu

 

Choral :

pour une fois encore me relever.

Seht, seht! wie reißt, wie bricht, wie fällt,

Was Gottes starker Arm nicht hält.

Steht aber fest und unbeweglich prangen,

Was unser Held mit seiner Macht umfangen.

Laßt Satan wüten, rasen, krachen,

Der starke Gott wird uns unüberwindlich machen.

Voyez, voyez comme tout ce qui n’est pas soutenu par le bras puissant de Dieu se rompt, se brise et s’écroule ! Voyez par contre resplendir dans une fermeté inébranlable ce qu’il étreint de sa puissance ! Laissez l’ennemi se déchaîner, faire rage et fracas. Le Dieu puissant nous rendra invincibles.

4. Choral à l’alto

Hautbois d’amour I/II, Continu

Strophe 5

 

Zudem ist Weisheit und Verstand

Bei ihm ohn alle Maßen,

Zeit, Ort und Stund ist ihm bekannt,

Zu tun und auch zu lassen.

er weiß, wenn Freud, er weiß, wenn Leid

Uns, seinen Kindern, diene,

Und was er tut, ist alles gut,

Ob’s noch so traurig schiene.

La sagesse et la raison sont chez lui au-delà de toute mesure. Il connaît tout aussi bien le temps, l’endroit et l’heure tout autant pour intervenir que pour laisser faire. Il sait quand la joie ou la souffrance nous sont utiles à nous, ses enfants et ce qu’il fait est toujours juste même si cela nous paraît difficile.

5. Récitatif de ténor

Continu

Strophes 6,7,8

 

Wir wollen uns nicht länger zagen

Und uns mit Fleisch und Blut,

Weil wir in Gottes Hut,

So furchtsam wie bisher befragen.

Ich denke dran,

Wie Jesus nicht gefürcht’ das tausendfache Leiden;

er sah es an

Als eine Quelle ewger Freuden.

Und dir, mein Christ,

Wird deine Angst und Qual, dein bitter Kreuz und Pein

Um Jesu willen Heil und Zucker sein.

Vertraue Gottes Huld

Und merke noch, was nötig ist:

Geduld! Geduld!

Nous ne voulons pas nous décourager plus longtemps. Maintenant que nous sommes sous la garde de Dieu nous ne voulons plus nous interroger craintivement comme nous l’avons fait jusqu’ici, jusqu’à en torturer notre chair et notre sang. Je songe à la façon dont Jésus n’a pas redouté d’affronter mille souffrances y voyant une source de félicité éternelle. Pour toi qui es chrétien, l’angoisse, le tourment, la croix amère et la douleur deviendront par l’amour de Jésus salut et délices. Fais confiance à la grâce de Dieu et n’oublie pas non plus ce qui est absolument nécessaire : la patience ! la patience !

6. Air de basse

Continu

Strophe 9

 

Das Brausen von den rauhen Winden

Macht, daß wir volle Ähren finden.

Des Kreuzes Ungestüm schafft bei den Christen Frucht,

Drum laßt uns alle unser Leben

Dem weisen Herrscher ganz ergeben.

Küßt seines Sohnes Hand, verehrt die treue Zucht.

Le mugissement des vents violents fait que nous trouvons tout de même une belle récolte. La puissance de la croix porte du fruit pour les chrétiens, voilà pourquoi nous nous en remettons entièrement à ce Seigneur. Embrassez la main de son fils et offrez-lui une fidèle appartenance.

7. Choral au chœur et Récitatif de soprano, d’alto, de ténor et de basse.

Continu

Strophe 10

 

Chor:

Ei nun, mein Gott, so fall ich dir

Getrost in deine Hände.

 

Baß:

So spricht der gottgelaßne Geist,

Wenn er des Heilands Brudersinn

Und Gottes Treue gläubig preist.

 

Chor:

Nimm mich, und mache es mit mir

Bis an mein letztes ende.

 

Tenor:

Ich weiss gewiß,

Daß ich ohnfehlbar selig bin,

Wenn meine Not und mein Bekümmernis

Von dir so wird geendigt werden:

 

Chor:

Wie du wohl weißt, daß meinem Geist

Dadurch sein Nutz entstehe,

 

Alt:

Daß schon auf dieser erden,

Dem Satan zum Verdruß,

Dein Himmelreich sich in mir zeigen muß

 

Chor:

Und deine ehr je mehr und mehr

Sich in ihr selbst erhöhe,

 

Sopran:

So kann mein Herz nach deinem Willen

Sich, o mein Jesu, selig stillen,

Und ich kann bei gedämpften Saiten

Dem Friedensfürst ein neues Lied bereiten.

Chœur :

Voilà, maintenant mon Dieu je tombe confiant entre tes mains.

 

Basse :

Voilà comment parle l’esprit confiant en Dieu quand il célèbre sincèrement la fraternité de son Sauveur et la fidélité de son Dieu.

 

Chœur :

Emporte-moi et fais ce que tu veux de moi jusqu’à ma dernière heure.

 

Ténor :

Je suis convaincu d’être sauvé quand mes souffrances et mes misères prendront fin devant toi :

 

 

Chœur :

Comme tu le sais bien, mon esprit y trouve son profit

 

Alto :

quand déjà ici-bas le Royaume se découvre, au grand regret de l’ennemi

 

 

Chœur :

et que de plus en plus ta gloire ne cesse de s’accroître.

 

Soprano :

Ainsi mon cœur se repose-t-il paisiblement sur ta volonté, et je peux ainsi composer au prince de la paix un nouveau chant accompagné de cordes somptueuses.

8. Air de soprano

Hautbois d’amour I, Violons I/II, Violes, Continuo

Strophe 11

Meinem Hirten bleib ich treu.

Will er mir den Kreuzkelch füllen,

Ruh ich ganz in seinem Willen,

er steht mir im Leiden bei.

es wird dennoch, nach dem Weinen,

Jesu Sonne wieder scheinen.

Meinem Hirten bleibe ich treu.

Jesu leb ich, der wird walten,

Freu dich, Herz, du sollst erkalten,

Jesus hat genug getan.

Amen: Vater, nimm mich an!

Je demeure fidèle à mon berger. Même lorsqu’il me tend le calice de la croix, je me repose tranquillement sur sa volonté. Il se tient près de moi dans la douleur, le soleil divin brillera à nouveau après les pleurs. Je demeure fidèle à mon berger. Je vis, Seigneur, et toi tu disposes de ma vie. Réjouis-toi mon cœur, tu peux te rafraîchir, Jésus a bien assez fait pour toi. Amen, Père, emporte-moi !

9. Choral

Hautbois d’amour I/II et Violons I avec Soprani, Violons II avec Alti, Violes avec Ténors, Continuo

Strophe 12

Soll ich den auch des Todes Weg

Und finstre Straße reisen,

Wohlan! ich tret auf Bahn und Steg,

Den mir dein Augen weisen.

Du bist mein Hirt, der alles wird

Zu solchem ende kehren,

Daß ich einmal in deinem Saal

Dich ewig möge ehren.

Si je dois emprunter le chemin de la mort et voyager ainsi sur des routes obscures, tant mieux ! Je marche sur la voie et le sentier que tes yeux m’indiquent. Tu es mon berger, qui conduit tout à sa fin, jusqu’à ce lieu où je pourrai enfin te louer sans cesse.

À propos

Distribution

Soli : S A T B, Chœur : S A T B, Hautbois d’amour I/II, Violons I/II, Violes, Continuo

Date d’exécution

28 janvier 1725

Texte

Cantate choral : « Ich hab in Gottes Herz und Sinn” texte de Paul Gerhardt (1647) et mélodie du choral « Was mein Gott will, das g’scheh allzeit » de Claudin de Sermisy (1528)

Auteur du livret inconnu ;

1 : Strophe 1

2 : Strophe 2

3 : Strophes 3 et 4 commentées

4 : Strophe 5

5 : Strophes 6,7,8 commentées

6 : Strophe 9 commentée

7 : Strophe 10

8 : Strophe 11 commentée

9 : Strophe 12

Occasion liturgique

Dimanche de Septuagésime

Références :

Liturgie Luthérienne : Dimanche de Septuagésime

Liturgie Réformée : 5ème Dimanche de carême soir / A

Évangile : Matthieu 20,1-16 ouvriers embauchés à des heures différentes

AT ou EP: 1 Corinthiens 9,24-10,5

Choral: Was mein Gott will das gscheh allzeit

Tableau de concordance :