BWV 91

Gelobet seist du, Jesu Christ

Loué sois-tu, Jésus-Christ

1 . Chœur

Cors I/II, Timbales, Hautbois I-III, Violons I/II, Violes, Continuo

Strophe 1

Gelobet seist du, Jesu Christ,

Daß du Mensch geboren bist

Von einer Jungfrau, das ist wahr,

Des freuet sich der engel Schar.

Kyrie eleis!

Loué sois-tu, Jésus-Christ, pour être né homme d’une vierge, c’est en vérité, ce dont se réjouit l’armée des anges. Seigneur, aie pitié !

2. Choral et Récitatif de soprano

Continu

Strophe 2

 

Rezitativ:

Der Glanz der höchsten Herrlichkeit,

Das ebenbild von Gottes Wesen,

Hat in bestimmter Zeit

Sich einen Wohnplatz auserlesen.

 

Choral:

Des ewgen Vaters einigs Kind,

 

Rezitativ:

Das ewge Licht von Licht geboren,

 

Choral:

Itzt man in der Krippe findt.

 

Rezitativ:

O Menschen, schauet an,

Was hier der Liebe Kraft getan!

 

Choral:

In unser armes Fleisch und Blut…

 

 

Rezitativ:

Und war denn dieses nicht verflucht, verdammt, verloren?

 

Choral:

…Verkleidet sich das ewge Gut.

 

Rezitativ:

So wird es ja zum Segen auserkoren.

Récitatif :

L’éclat de la magnificence du Très-haut, l’image même de l’être divin a pris demeure en un temps choisi.

 

 

Choral :

L’enfant unique du Père éternel,

 

Récitatif :

Lumière éternelle née de la lumière.

 

Choral :

C’est maintenant dans la crèche qu’on le trouve.

 

Récitatif :

Contemplez donc ce qu’a fait ici la puissance de l’amour !

 

Choral :

C’est dans notre pauvre corps fait de chair et de sang…

 

Récitatif :

(Celui-ci n’était-il pas maudit, condamné, perdu ?).

 

Choral :

…Que la bonté éternelle se travestit !

 

Récitatif :

C’est le choix fait pour notre bénédiction.

3. Air de ténor

Hautbois I-III, Continuo

Strophes 3 et 4

Gott, dem der erden Kreis zu klein,

Den weder Welt nocht Himmel fassen,

Will in der engen Krippe sein.

Erscheinet uns dies ewge Licht,

So wird hinfüro Gott uns nicht

Als dieses Lichtes Kinder hassen.

Dieu, pour qui le globe terrestre est déjà trop petit ; Dieu, que ni la terre ni le ciel ne peuvent saisir se révèle dans une étroite crèche. Si la lumière éternelle nous rejoint ainsi, Dieu ne pourra dorénavant plus nous prendre en haine, nous qui sommes les enfants de cette lumière.

4. Récitatif de basse

Violons I/II, Violes, Continuo

Strophe 5

O Christenheit! Wohlan, so mache die bereit,

Bei dir den Schöpfer zu empfangen.

Der grosse Gottessohn

Kömmt als ein Gast zu dir gegangen.

Ach, laß dein Herz durch diese Liebe rühren;

Er kömmt zu dir, um dich for seinen Thron

Durch dieses Jammertal zu führen.

Ô peuple chrétien, prépare-toi à recevoir chez toi le Créateur ! Le puissant fils de Dieu s’invite chez toi. Laisse ton cœur être touché par cet amour ; Il vient à toi pour te guider, de toute sa hauteur à travers cette vallée de plaintes.

5. Air en duo de soprano et d’alto

Violons I/II à l’unisson, Continuo

Strophe 6

Die Armut, so Gott auf sich nimmt,

Hat uns ein ewig Heil bestimmt,

Den Überfluß an Himmelsschätzen.

Sein menschlich Wesen machet euch

Den engelsherrlichkeiten gleich,

euch zu der engel Chor zu setzen.

La misère que Dieu assume ainsi, nous a vraiment désigné un salut éternel et la surabondance des trésors célestes. En se faisant homme, il vous fait participer à la splendeur angélique. Il vous installe dans le chœur des anges.

6. Choral

Hautbois I-III et Violons I avec Soprani, Violons II avec Alti, Violes avec Ténors, Cors I/II, Timbales, Continuo

Strophe 7

Das hat er alles uns getan,

Sein groß Lieb zu zeigen an;

Des freu sich alle Christenheit

Und dank ihm des in Ewigkeit.

Kyrie eleis!

Tout cela, il l’a fait pour nous montrer l’immensité de son amour. Le peuple chrétien tout entier s’en réjouit et lui en est reconnaissant pour l’éternité. Seigneur, aie pitié !

À propos

Distribution

Soli : S A T B, Chœur : S A T B, Cors I/II, Timbales, Hautbois I-III, Violons I/II, Violes, Continuo (+ Basson)

Texte

Auteur du livret inconnu.

Cantate Choral : « Gelobet seist du, Jesu Christ » texte de Martin Luther (1524) ; Mélodie : Choral « Gelobet seist du, Jesu Christ » Anonyme (1370) reprise par Martin Luther (1524)

1 : Strophe 1

2 : Strophe 2

3 : Strophes 3 et 4 commentées

4 : Strophe 5 commentée

5 : Strophe 6 commentée

6 : Strophe 7

Références :

BWV 91,0
Titre Gelobet seist du, Jesu Christ
ZK (classement chronologique) 101
Date Lundi, 25. décembre 1724
Liturgie luthérienne 1er jour de Noël
Liturgie réformée Nuit de Noël / A B C
AT

Esaïe 9, 2-7

2Tu as fait abonder leur allégresse, tu as fait grandir leur joie. Ils se réjouissent devant toi comme on se réjouit à la moisson, comme on jubile au partage du butin. 3Car le joug qui pesait sur lui, le bâton à son épaule, le gourdin de son chef de corvée, tu les as brisés comme au jour de Madiân. 4Tout brodequin dont le piétinement ébranle le sol et tout manteau roulé dans le sang deviennent bons à brûler, proie du feu. 5Car un enfant nous est né, un fils nous a été donné. La souveraineté est sur ses épaules. On proclame son nom : « Merveilleux – Conseiller, Dieu – Fort, Père à jamais, Prince de la paix. » 6Il y aura une souveraineté étendue et une paix sans fin pour le trône de David et pour sa royauté, qu’il établira et affermira sur le droit et la justice dès maintenant et pour toujours – l’ardeur du SEIGNEUR de l’univers fera cela.

Épître

Tite 3 : 4-7

4Mais lorsque se sont manifestés la bonté de Dieu notre Sauveur et son amour pour les hommes, 5il nous a sauvés non en vertu d’œuvres que nous aurions accomplies nous-mêmes dans la justice, mais en vertu de sa miséricorde, par le bain de la nouvelle naissance et de la rénovation que produit l’Esprit Saint. 6Cet Esprit, il l’a répandu sur nous avec abondance par Jésus Christ notre Sauveur, 7afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions, selon l’espérance, héritiers de la vie éternelle.

Évangile

Luc 2,1-14 Noël

1Or, en ce temps-là, parut un décret de César Auguste pour faire recenser le monde entier. 2Ce premier recensement eut lieu à l’époque où Quirinius était gouverneur de Syrie. 3Tous allaient se faire recenser, chacun dans sa propre ville ; 4Joseph aussi monta de la ville de Nazareth en Galilée à la ville de David qui s’appelle Bethléem en Judée, parce qu’il était de la famille et de la descendance de David, 5pour se faire recenser avec Marie son épouse, qui était enceinte.6Or, pendant qu’ils étaient là, le jour où elle devait accoucher arriva ; 7elle accoucha de son fils premier-né, l’emmaillota et le déposa dans une mangeoire, parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans la salle d’hôtes. 8Il y avait dans le même pays des bergers qui vivaient aux champs et montaient la garde pendant la nuit auprès de leur troupeau. 9Un ange du Seigneur se présenta devant eux, la gloire du Seigneur les enveloppa de lumière et ils furent saisis d’une grande crainte. 10L’ange leur dit : « Soyez sans crainte, car voici, je viens vous annoncer une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple : 11Il vous est né aujourd’hui, dans la ville de David, un Sauveur qui est le Christ Seigneur ; 12et voici le signe qui vous est donné : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire. » 13Tout à coup il y eut avec l’ange l’armée céleste en masse qui chantait les louanges de Dieu et disait : 14« Gloire à Dieu au plus haut des cieux et sur la terre paix pour ses bien-aimés. »

Choral Gelobet seist du, Jesu Christ
Psaumes et cantiques 255
Recueil Alleluia 32/02 (nº1,2 et 6 de la cantate)
KGB 114
ERG 392