BWV 9

Es ist das Heil uns kommen her

Le salut nous est venu

1 . Chœur

Traversos, Hautbois d’amour, Violons I/II, Violes, Continuo

Strophe 1

Es ist das Heil uns kommen her

Von Gnad und lauter Güte.

Die Werk, die helfen nimmermehr,

Sie mögen nicht behüten.

Der Glaub sieht Jesum Christum an,

Der hat g’nug für uns all getan,

Er ist der Mittler worden.

Le salut nous est venu de la grâce et d’une grande bonté. Les œuvres n’ont plus le pouvoir de nous aider ni de nous protéger. La foi ne veut contempler que Jésus Christ qui a tant fait pour nous et est devenu notre médiateur.

2. Récitatif de basse
Continuo

Gott gab uns ein Gesetz,

Doch waren wir zu schwach,

Daß wir es hätten halten können.

Wir gingen nur den Sünden nach,

Kein Mensch war fromm zu nennen;

Der Geist blieb an dem Fleische kleben

Und wagte nicht zu widerstreben.

Wir sollten in Gesetze gehen

Und dort als wie in einem Spiegel sehn,

Wie unsere Natur unartig sei;

Und dennoch blieben wir dabei.

Aus eigner Kraft wo niemand fähig,

Der Sünden Unart zu verlassen,

Er möcht auch alle Kraft zusammenfassen.

Dieu nous a donné une loi alors que nous étions trop faibles pour qu’il nous fût possible de l’observer. Nous n’avons fait que de nous abandonner aux péchés, aucun être ne méritait la qualification de « croyant ». L’esprit restait collé à la chair contre laquelle il n’osait pas lutter. Nous devions nous régler sur des lois qui nous faisaient voir, comme dans un miroir, la corruption de notre nature et pourtant nous ne pouvions pas changer. Personne n’était de lui-même capable de renoncer au mal lié au péché même s’il le désirait de toutes ses forces.

3. Air de ténor
Violon solo, Continuo

Wir waren schon zu tief gesunken,
Der Abgrund schluckt uns völlig ein,
Die Tiefe drohte schon den Tod,
Und dennoch konnt in solcher Not
Uns keine Hand behilflich sein.

Nous étions déjà tombés trop bas, l’abîme nous engloutissait. Les profondeurs laissaient déjà sentir la menace de la mort et dans cet extrême danger, aucune main ne pouvait nous être secourable.

4. Récitatif de basse
Continuo

Doch mußte das Gesetz erfüllet werden;

Deswegen kam das Heil der Erden,

Des Höchsten Sohn, der hat es selbst erfüllt

Und seines Vaters Zorn gestillt.

Durch sein unschuldig Sterben

Ließ er uns Hilf erwerben.

Wer nun demselben traut,

Wer auf sein Leiden baut,

Der gehet nicht verloren.

Der Himmel ist für den erkoren,

Der wahren Glauben mit sich bringt

Und fest um Jesu Arme schlingt.

Mais il fallait que la loi s’accomplisse ; C’est pourquoi vint le salut du monde, le fils du Très-Haut, qui l’a accomplie lui-même et qui a apaisé le courroux de son Père. Par sa mort innocente il nous a donné d’être secourus. Celui qui met maintenant sa confiance en lui et qui bâtit sur sa souffrance ne risque pas de se perdre. Le salut est acquis à celui qui possède la foi véritable et se tient étroitement enlacé au Christ.

5. Air en duo de soprano et d’alto

Traversos, Hautbois d’amour, Continuo

Herr, du siehst statt guter Werke

Auf des Herzens Glaubensstärke,

Nur den Glauben nimmst du an.

Nur der Glaube macht gerecht,

Alles andre scheint zu schlecht,

Als daß es uns helfen kann.

Seigneur, ce ne sont pas nos actions bonnes ou mauvaises, mais la profondeur de notre foi que tu prends en considération. Tu ne reconnais que la foi. La foi seule rend juste et tout le reste semble incapable de  pouvoir nous aider.

6. Récitatif de basse
Continuo

Wenn wir die Sünd aus dem Gesetz erkennen,

So schlägt es das Gewissen nieder;

Doch ist das unser Trost zu nennen,

Daß wir im Evangelio gleich wieder

Froh und freudig werden:

Dies stärket unsern Glauben wieder.

Drauf hoffen wir der Zeit,

Die Gottes Gütigkeit uns zugesaget hat,

Doch aber auch aus weisem Rat

Die Stunde uns verschwiegen.

Jedoch, wir lassen uns begnügen,

Er weiß es, wenn es nötig ist,

Und brauchet keine List an uns;

Wir dürfen auf ihn bauen

und ihm allein vertrauen.

Quand la loi nous fait prendre la mesure de nos péchés, notre conscience en est alors accablée ; Mais c’est notre consolation que de retrouver immédiatement dans l’Évangile la sérénité et la joie. Et cette certitude renforce notre foi. Là-dessus nous espérons l’heure que Dieu, dans sa bonté, nous a annoncée mais, que dans sa sagesse, il nous laisse ignorer. Cependant nous nous contentons de savoir qu’il sait quand elle doit venir et qu’il n’a pas besoin d’user de ruse avec nous ; Il nous est permis de bâtir sur lui et d’avoir confiance en lui seul.

7. Choral

Traversos, Hautbois d’amour, Violons I/II, Violes, Continuo

Strophe 12

Ob sichs anließ, als wollt er nicht,

Laß dich es nicht erschrecken;

Denn wo er ist am besten mit,

Da will ers nicht entdecken.

Sein Wort laß dir gewisser sein,

Und ob dein Herz spräch lauter

Nein, so laß doch dir nicht grauen.

Bien qu’il semble ne pas vouloir se soucier de nous, n’en conçois pas d’inquiétude ; Car c’est quand il est le plus préoccupé de nous qu’il ne veut pas le laisser paraître. Laisse sa parole gagner pour toi plus de certitude et si ton cœur n’est que refus, ne t’abandonne pas à l’effroi.

À propos

Distribution

Soli : S A T B, Chœur : S A T B, Traversos, Hautbois d’amour, Violons I/II, Violes, Continuo

Date d’exécution

1731-1735

Texte

Cantate choral : « Es ist das Heil uns kommen her » texte de Paul Speratus 1523, musique anonyme

1 : Strophe 1 du choral

2 : inspiré des strophes 2-4 du choral

3 : Poète inconnu

4 : inspiré des strophes 5-7 du choral

5 : inspiré de la strophe 8 du choral

6 : inspiré des strophes 9 et 11 du choral

7 : Strophe 12 du choral

2-6 : poète inconnu

Occasion liturgique

 

6ème Dimanche après la Trinité

Références :

Liturgie Luthérienne : 6ème Dimanche après la Trinité

Liturgie Réformée : 5ème Dimanche / A

Évangile : Matthieu 5,20-26 Sermon sur la montagne une justice supérieure

AT ou EP: Romains 6,3-11

Choral: Es ist das Heil uns kommen her

Tableau de concordance :