BWV 89

Was soll ich aus dir machen, Ephraim?

Que ferai-je de toi, Éphraïm ?

1 . Air de basse

Hautbois I/II, Cors, Violons I/II, Violes, Continuo

Was soll ich aus dir machen, Ephraim? Soll ich die schützen, Israel? Soll ich nicht billig ein Adama aus dir machen und dich wie Zeboim zurichten? Aber mein Herz ist anders Sinnes, meine Barmherzigkeit ist zu brünstig.

Que ferai-je de toi, Éphraïm ? Dois-je te livrer, Israël ? Te traiterai-je comme Adama ? Te rendrai-je semblable à Tseboïm ? Mon cœur s’agite au dedans de moi, toutes mes compassions sont émues.

(Osée 11,8)

2. Récitatif d’alto

Continuo

Ja, freilich sollte Gott

ein Wort zum Urteil sprechen

Und seines Namens Spott

An seinen Feinden rächen.

Unzählbar ist die Rechnung deiner Sünden,

Und hätte Gott auch gleich Geduld,

Verwirft doch dein feindseliges Gemüte

Und angebotne Güte

Und drückt den Nächsten um die Schuld;

So muss die Rache sich entzünden.

Oui, certainement Dieu devrait prononcer une parole de condamnation et se venger ainsi de ses ennemis qui bafouent son nom. Le nombre de tes péchés est incalculable et même si Dieu montre une pareille patience, ton cœur hostile décline la bonté qu’il t’offre et rejette la faute sur ton prochain ; Voilà pourquoi la vengeance de Dieu ne peut que s’enflammer.

Ein unbarmherziges Gerichte

Wird über dich gewiss ergehn.

Die Rache fängt bei denen an,

Die nicht Barmherzigkeit getan,

Und machet sie wie Sodom ganz zunichte.

Un jugement impitoyable ne manquera pas à coup sûr de te frapper. Sa vengeance commence par ceux qui n’ont pas exercé miséricorde et elle les anéantira comme le fut Sodome.

4. Récitatif de soprano

Continuo

Wohlan! mein Herze legt Zorn, Zank und Zwietracht hin;

Es ist bereit, dem Nächsten zu vergeben.

Allein, wie schrecket mich mein sündenvolles Leben,

Daß ich vor Gott in Schulden bin!

Doch Jesu Blut

Macht diese Rechnung gut,

Wenn ich zu ihm, als des Gesetzes ende,

Mich gläubig wende.

Aussi mon cœur se défait-il de sa colère, de la querelle et de la discorde et il est disposé à pardonner à son prochain. Ce que je crains le plus, c’est de vivre en plein péché et de me présenter totalement coupable devant Dieu ! Et pourtant, le sang de Jésus annulera cette dette si je me tourne vers lui qui est la fin de la loi.

Gerechter Gott, ach, rechnest du?

So werde ich zum Heil der Seelen

Die Tropfen Blut von Jesu zählen.

Ach! rechne mir die Summe zu!

Ja, weil sie niemand kann ergründen,

Bedeckt sie meine Schuld und Sünden.

Dieu équitable, vas-tu faire les comptes ? Je devrais alors pour le salut des âmes, compter les gouttes du sang de Jésus. Ah, veuille me les créditer ! Personne n’étant à même de les dénombrer, elles couvriront largement ma dette et mes péchés.

6. Choral

Hautbois I/II et Violons I avec Soprani, Violons II avec Alti, Violes avec Ténors, Continuo

Mir mangelt zwar sehr viel,

Doch, was ich haben will,

Ist alles mir zugute

erlangt mit deinem Blute,

Damit ich überwinde

Tod, Teufel, Höll und Sünde.

Je suis certes bien imparfait, mais tout ce que j’aspire à avoir, je l’obtiens, pour mon bien, par la vertu de ton sang qui me fait vaincre la mort, l’ennemi, l’enfer et le péché.

À propos

Distribution

Soli : S A B, Chœur : S A T B, Cors, Hautbois I/II, Violons I/II, Violes, Continuo

Texte

Auteur du livret inconnu. Peut-être Christian Weiss, Senior ;

1 : Osée 11,8 ;

6 :  Strophe 7 du choral « Wo soll ich fliehen hin » Texte de Johann Heermann 1630 ; mélodie du choral « Wo soll ich fliehen hin / Auf meinen lieben Gott” de Jacob Regnart.

Références :

BWV 89,0
Titre Was soll ich aus dir machen, Ephraïm
ZK (classement chronologique) 48
Date Dimanche, 24. octobre 1723
Liturgie luthérienne 22ème dimanche après la Trinité
Liturgie réformée 24ème Dimanche / A
AT

Genèse 50 : 15-23a 

15Voyant que leur père était mort, les frères de Joseph se dirent : « Si Joseph allait nous traiter en ennemis et nous rendre tout le mal que nous lui avons causé ! » 16Ils mandèrent à Joseph : « Ton père a donné cet ordre avant sa mort : 17Vous parlerez ainsi à Joseph : “De grâce, pardonne le forfait et la faute de tes frères. Certes, ils t’ont causé bien du mal mais, de grâce, pardonne maintenant le forfait des serviteurs du Dieu de ton père.” » Quand ils lui parlèrent ainsi, Joseph pleura.18Ses frères allèrent d’eux-mêmes se jeter devant lui et dirent : « Nous voici tes esclaves ! » 19Joseph leur répondit : « Ne craignez point. Suis-je en effet à la place de Dieu ? 20Vous avez voulu me faire du mal, Dieu a voulu en faire du bien : conserver la vie à un peuple nombreux comme cela se réalise aujourd’hui. 21Désormais, ne craignez pas, je pourvoirai à votre subsistance et à celle de vos enfants. » Il les réconforta et regagna leur confiance.22Joseph habita en Egypte, lui et la maison de son père. Joseph vécut cent dix ans 23et vit la troisième génération des fils d’Ephraïm.

Épître

Philippiens 1,3-11

3Je rends grâce à mon Dieu chaque fois que j’évoque votre souvenir : 4toujours, en chaque prière pour vous tous, c’est avec joie que je prie, 5à cause de la part que vous prenez avec nous à l’Evangile depuis le premier jour jusqu’à maintenant. 6Telle est ma conviction : Celui qui a commencé en vous une œuvre excellente en poursuivra l’achèvement jusqu’au jour de Jésus Christ. 7Il est bien juste pour moi d’être ainsi disposé envers vous tous, puisque je vous porte dans mon cœur, vous qui, dans ma captivité comme dans la défense et l’affermissement de l’Evangile, prenez tous part à la grâce qui m’est faite. 8Oui, Dieu m’est témoin que je vous chéris tous dans la tendresse de Jésus Christ.9Et voici ma prière : que votre amour abonde encore, et de plus en plus, en clairvoyance et pleine intelligence, 10pour discerner ce qui convient le mieux. Ainsi serez-vous purs et irréprochables pour le jour du Christ, 11comblés du fruit de justice qui nous vient par Jésus Christ, à la gloire et à la louange de Dieu.

Évangile

Matthieu 18,23-35 Parabole des talents

23« Ainsi en va-t-il du Royaume des cieux comme d’un roi qui voulut régler ses comptes avec ses serviteurs. 24Pour commencer, on lui en amena un qui devait dix mille talents. 25Comme il n’avait pas de quoi rembourser, le maître donna l’ordre de le vendre ainsi que sa femme, ses enfants et tout ce qu’il avait, en remboursement de sa dette. 26Se jetant alors à ses pieds, le serviteur, prosterné, lui disait : “Prends patience envers moi, et je te rembourserai tout.” 27Pris de pitié, le maître de ce serviteur le laissa aller et lui remit sa dette. 28En sortant, ce serviteur rencontra un de ses compagnons, qui lui devait cent pièces d’argent ; il le prit à la gorge et le serrait à l’étrangler, en lui disant : “Rembourse ce que tu dois.” 29Son compagnon se jeta donc à ses pieds et il le suppliait en disant : “Prends patience envers moi, et je te rembourserai.” 30Mais l’autre refusa ; bien plus, il s’en alla le faire jeter en prison, en attendant qu’il eût remboursé ce qu’il devait. 31Voyant ce qui venait de se passer, ses compagnons furent profondément attristés et ils allèrent informer leur maître de tout ce qui était arrivé. 32Alors, le faisant venir, son maître lui dit : “Mauvais serviteur, je t’avais remis toute cette dette, parce que tu m’en avais supplié. 33Ne devais-tu pas, toi aussi, avoir pitié de ton compagnon, comme moi-même j’avais eu pitié de toi ?” 34Et, dans sa colère, son maître le livra aux tortionnaires, en attendant qu’il eût remboursé tout ce qu’il lui devait. 35C’est ainsi que mon Père céleste vous traitera, si chacun de vous ne pardonne pas à son frère du fond du cœur. »

Choral Auf meinen lieben Gott
Psaumes et cantiques 292
Recueil Alleluia 33/14 (nº6 de la cantate)
KGB 274
ERG 674