BWV 88

Siehe, ich will viel Fischer aussenden

Voici, j’envoie une multitude de pêcheurs

1 . Première partie – Air de basse

Cors I/II, Hautbois d’amour I et Violons I à l’unisson, Hautbois d’amour II et Violons II à l’unisson, Taille et Violes à l’unisson, Continuo

Siehe, ich will viel Fischer aussenden, spricht der Herr, die sollen sie fischen. Und darnach will ich viel Jäger aussenden, die sollen sie fahren auf allen Bergen und allen Hügeln und in allen Steinritzen.

Voici, j’envoie une multitude de pêcheurs, dit l’Éternel, et ils les pêcheront ; Et après cela j’enverrai une multitude de chasseurs, et ils les chasseront de toutes les montagnes et de toutes les collines, et des fentes des rochers.

(Jérémie 16,16)

2. Récitatif de ténor

Continuo

Wie leichtlich könnte doch der Höchste uns entbehren

Und seine Gnade von uns kehren,

Wenn der verkehrte Sinn sich böslich von ihm trennt

Und mit verstocktem Mut In sein Verderben rennt.

Was aber tut sein vatertreu Gemüte?

Tritt er mit seiner Güte

Von uns, gleich so wie wir von ihm, zurück,

Und überlässt er uns der Feinde List und Tück?

Qu’il serait facile au Très-haut de se passer de nous et de détourner sa grâce lorsque nos sens égarés se séparent méchamment de lui et courent avec entêtement à leurs pertes. Que fait pourtant son instinct paternel ? Nous retire-t-il sa bonté, comme nous la lui retirons et nous abandonne-t-il à la ruse et à la méchanceté de l’ennemi ?

3. Air de ténor

Hautbois d’amour I/II, Violons I/II, Violes, Continuo

Nein, Gott ist allezeit geflissen,

Uns auf gutem Weg zu wissen

Unter seiner Gnade Schein.

Ja, wenn wir verirret sein

Und die rechte Bahn verlassen,

Will er uns gar suchen lassen.

Non, Dieu veille en tout temps à nous savoir sur la bonne route, dans la lumière de sa grâce. Oui, s’il nous arrive de nous égarer et de quitter le bon chemin, il va jusqu’à partir à notre recherche.

4. Seconde partie – Récitatif de ténor et Air de basse

Violons I/II, Violes, Continuo

Tenor:

Jesus sprach zu Simon:

 

Baß:

Fürchte dich nicht; den von nun an wirst du Menschen fahen.

Ténor :

Jésus dit à Simon :

 

Basse :

Ne crains point ; désormais tu seras pêcheur d’hommes.

(Luc 5,10)

5. Air en duo de soprano et d’alto

Hautbois d’amour I/II et Violons I/II à l’unisson, Continuo

Beruft Gott selbst, so muss der Segen

Auf allem unsern Tun

Im Übermaße ruhn,

Stünd uns gleich Furcht und Sorg entgegen.

Das Pfund, so er uns ausgetan,

Will er mit Wucher wiederhaben;

Wenn wir es nur nicht selbst vergraben,

So hilft er gern, damit es fruchten kann.

Si Dieu lui-même en décide, sa bénédiction s’étendra à profusion sur tous nos actes, même si la peur et l’inquiétude nous assaillent. Le talent devra, comme cela doit être, lui être rendu avec des intérêts ; Si pour autant nous ne l’enterrons pas nous-même, il nous aide volontiers à le faire fructifier.

(Luc 19,13-25)

6. Récitatif de soprano

Continuo

Was kann dich denn in deinem Wandel schrecken,

Wenn dir, mein Herz, Gott selbst die Hände reicht?

Vor dessen bloßem Wink schon alles Unglück weicht,

Und der dich mächtiglich kann schützen und bedecken.

Kommt Mühe, Überlast, Neid, Plag und Falschheit her

Und trachtet, was du tust, zu stören und zu hindern,

Lass kurzes Ungemach den Vorsatz nicht vermindern;

Das Werk, so er bestimmt, wird keinem je zu schwer.

Geh allzeit freudig fort, du wird am Ende sehen,

Dass, was dich eh gequält, die sei zu Nutz geschehen!

Qu’est-ce qui pourrait bien t’effrayer dans ta marche, si Dieu lui-même te tend les mains, à toi mon cœur ? Un simple signe de sa part peut éloigner tout malheur et il peut te protéger et t’abriter de toute sa puissance. Si la fatigue, l’accablement, l’envie, le tourment et la fausseté se présentent, aspirant à perturber et à contrarier ce à quoi tu t’appliques, ne laisse-pas ces revers passagers te faire renoncer à tes intentions.  Le travail qu’il assigne n’est trop dur pour personne. Poursuis en tout temps joyeusement ta route et tu verras pour finir que ce qui t’a tourmenté auparavant s’est révélé fort utile !

7. Choral

Hautbois d’amour I/II et Violons I avec Soprani, Taille et Violons II avec Alti, Violes avec Ténors, Continuo

Sing, bet und geh auf Gottes Wegen,

Verricht das Deine nur getreu

Und trau des Himmels reichem Segen,

So wird er bei dir werden neu;

Denn welcher seine Zuversicht

Auf Gott setzt, den verläßt er nicht.

Chante, prie et marche sur les chemins de Dieu. Accomplis ta besogne en toute fidélité et fies-toi à la grâce abondante du ciel car c’est ainsi qu’elle se renouvellera pour toi ; Car celui qui place sa confiance à Dieu, Dieu ne l’abandonne jamais.

À propos

Distribution

Soli : S A T B, Chœur : S A T B, Cor I/II, Hautbois d’amour I/II, Taille, Violons I/II, Violes, Continuo

Texte

Auteur du livret inconnu ; Peut-être Christiane Mariane von Ziegler.

1 : Jérémie 16,16 ;

4 : Luc 5,10 ;

7 :  Strophe 7 du choral « Wer nur den lieben Gott läßt walten » texte de Georg Neumark 1641 ; mélodie de Georg Neumark (1657).

Références :

BWV 88,0
Titre Siehe, ich will viel Fischer aussenden
ZK (classement chronologique) 144
Date Dimanche, 21. juillet 1726
Liturgie luthérienne 5ème dimanche après la Trinité
Liturgie réformée 4ème Dimanche / C
AT

Exode 3 : 1-15 

1Moïse faisait paître le troupeau de son beau-père Jéthro, prêtre de Madiân. Il mena le troupeau au-delà du désert et parvint à la montagne de Dieu, à l’Horeb. 2L’ange du SEIGNEUR lui apparut dans une flamme de feu, du milieu du buisson. Il regarda : le buisson était en feu et le buisson n’était pas dévoré. 3Moïse dit : « Je vais faire un détour pour voir cette grande vision : pourquoi le buisson ne brûle-t-il pas ? » 4Le SEIGNEUR vit qu’il avait fait un détour pour voir, et Dieu l’appela du milieu du buisson : « Moïse ! Moïse ! » Il dit : « Me voici ! » 5Il dit : « N’approche pas d’ici ! Retire tes sandales de tes pieds, car le lieu où tu te tiens est une terre sainte. » 6Il dit : « Je suis le Dieu de ton père, Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob. » Moïse se voila la face, car il craignait de regarder Dieu. 7Le SEIGNEUR dit : « J’ai vu la misère de mon peuple en Egypte et je l’ai entendu crier sous les coups de ses chefs de corvée. Oui, je connais ses souffrances. 8Je suis descendu pour le délivrer de la main des Egyptiens et le faire monter de ce pays vers un bon et vaste pays, vers un pays ruisselant de lait et de miel, vers le lieu du Cananéen, du Hittite, de l’Amorite, du Perizzite, du Hivvite et du Jébusite. 9Et maintenant, puisque le cri des fils d’Israël est venu jusqu’à moi, puisque j’ai vu le poids que les Egyptiens font peser sur eux, 10va, maintenant ; je t’envoie vers le Pharaon, fais sortir d’Egypte mon peuple, les fils d’Israël. »11Moïse dit à Dieu : « Qui suis-je pour aller vers le Pharaon et faire sortir d’Egypte les fils d’Israël ? » –  12« JE SUIS avec toi, dit-il. Et voici le signe que c’est moi qui t’ai envoyé : quand tu auras fait sortir le peuple d’Egypte, vous servirez Dieu sur cette montagne. » 13Moïse dit à Dieu : « Voici ! Je vais aller vers les fils d’Israël et je leur dirai : Le Dieu de vos pères m’a envoyé vers vous. S’ils me disent : Quel est son nom ? – que leur dirai-je ? » 14Dieu dit à Moïse : « JE SUIS QUI JE SERAI. » Il dit : « Tu parleras ainsi aux fils d’Israël : JE SUIS m’a envoyé vers vous. » 15Dieu dit encore à Moïse : « Tu parleras ainsi aux fils d’Israël : Le SEIGNEUR, Dieu de vos pères, Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob, m’a envoyé vers vous. C’est là mon nom à jamais, c’est ainsi qu’on m’invoquera d’âge en âge.

Épître

1 Pierre 3,8-15

8Enfin, soyez tous dans de mêmes dispositions, compatissants, animés d’un amour fraternel, miséricordieux, humbles. 9Ne rendez pas le mal pour le mal, ou l’insulte pour l’insulte ; au contraire, bénissez, car c’est à cela que vous avez été appelés, afin d’hériter la bénédiction.10En effet, qui veut aimer la vie et voir des jours heureux doit garder sa langue du mal et ses lèvres des paroles trompeuses, 11se détourner du mal et faire le bien, rechercher la paix et la poursuivre. 12Car les yeux du Seigneur sont sur les justes, et ses oreilles sont attentives à leur prière ; mais la face du Seigneur se tourne contre ceux qui font le mal. Confiance face à la persécution 13Et qui vous fera du mal, si vous vous montrez zélés pour le bien ? 14Bien plus, au cas où vous auriez à souffrir pour la justice, heureux êtes-vous. N’ayez d’eux aucune crainte et ne soyez pas troublés ; 15mais sanctifiez dans vos cœurs le Christ qui est Seigneur. Soyez toujours prêts à justifier votre espérance devant ceux qui vous en demandent compte.

Évangile

Luc 5,1-11 Pêche miraculeuse et nouveaux disciples

1Or, un jour, la foule se serrait contre lui à l’écoute de la parole de Dieu ; il se tenait au bord du lac de Génésareth. 2Il vit deux barques qui se trouvaient au bord du lac ; les pêcheurs qui en étaient descendus lavaient leurs filets. 3Il monta dans l’une des barques, qui appartenait à Simon, et demanda à celui-ci de quitter le rivage et d’avancer un peu ; puis il s’assit et, de la barque, il enseignait les foules. 4Quand il eut fini de parler, il dit à Simon : « Avance en eau profonde, et jetez vos filets pour attraper du poisson. » 5Simon répondit : « Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ; mais, sur ta parole, je vais jeter les filets. » 6Ils le firent et capturèrent une grande quantité de poissons ; leurs filets se déchiraient. 7Ils firent signe à leurs camarades de l’autre barque de venir les aider ; ceux-ci vinrent et ils remplirent les deux barques au point qu’elles enfonçaient. 8A cette vue, Simon-Pierre tomba aux genoux de Jésus en disant : « Seigneur, éloigne-toi de moi, car je suis un coupable. » 9C’est que l’effroi l’avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, devant la quantité de poissons qu’ils avaient pris ; 10de même Jacques et Jean, fils de Zébédée, qui étaient les compagnons de Simon. Jésus dit à Simon : « Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu auras à capturer. » 11Ramenant alors les barques à terre, laissant tout, ils le suivirent.

Choral Wer nur den lieben Gott lässt walten
Psaumes et cantiques 224,392
Recueil Alleluia 47/1223/0524/0433/1843/04 (nº7 de la cantate)
KGB 281
ERG 681