BWV 87

Bisher habt ihr nichts gebeten in meinem Namen

Jusqu’à présent vous n’avez rien demandé en mon nom.

1 . Arioso de basse

Hautbois I et Violons I à l’unisson, Hautbois II et Violons II à l’unisson, Hautbois da caccia et Violes à l’unisson, Continuo

Bisher habt ihr nichts gebeten in meinem Namen.

Jusqu’à présent vous n’avez rien demandé en mon nom.

(Jean 16,24)

2. Récitatif d’alto

Continuo

O Wort, das Geist und Seel erschreckt!

Ihr Menschen, merkt den Zuruf, was dahinter steckt!

Ihr habt Gesetz und evangelium vorsätzlich übertreten;

Und dies möcht’ ihr ungesäumt in Buß und Andacht beten.

O parole effrayante pour l’âme et l’esprit ! Vous les humains remarquez bien, l’appel qui s’y cache : Vous avez délibérément transgressé la loi et l’Évangile ; c’est pourquoi vous devez prier vraiment dans la pénitence et le regret.

3. Air d’alto

Hautbois da caccia I/II, Continuo

Vergib, o Vater, unsre Schuld

Und habe noch mit uns Geduld,

Wenn wird in Andacht beten

Und sagen: Herr, auf dein Geheiß,

Ach, rede nicht mehr sprichwortsweis,

Hilf uns vielmehr vertreten.

Pardonne-nous notre faute, ô Père et montre-toi encore indulgent, lorsque dans notre prière, nous te demandons : Seigneur, de toi-même, ne t’exprime plus en paraboles mais intervient concrètement pour nous !

4. Récitatif de ténor

Violons I/II, Violes, Continuo

Wenn unsre Schuld bis an den Himmel steigt,

Du siehst und kennest ja mein Herz, das nichts vor dir verschweigt;

Drum suche mich zu trösten!

Puisque notre faute s’élève jusqu’au ciel, tu vois donc et tu connais mon cœur, qui ne peut rien te dissimuler. Efforce- toi donc de me consoler.

In der Welt habt ihr Angst; aber seid getrost, ich habe die Welt überwunden.

Dans ce monde, vous aurez à souffrir, mais ayez confiance, j’ai vaincu le monde

(Jean 16,33)

6. Air de ténor

Violons I/II, Violes, Continuo

Ich will leiden, ich will schweigen,

Jesus wird mir Hilf erzeigen,

Denn er tröst’ mich nach dem Schmerz.

Weicht, ihr Sorgen, Trauer, Klagen,

Denn warum sollt ich verzagen?

Fasse dich betrübtes Herz!

Je veux souffrir et je veux me taire. Jésus m’accordera son aide car il me console toujours après la peine. Éloignez-vous chagrins, tristesses et lamentations car pourquoi devrais-je perdre courage ? Ressaisis-toi, cœur affligé !

7. Choral

Hautbois I et Violons I avec Soprani, Hautbois da caccia I et Violons II avec Alti, Hautbois da caccia II et Violes avec Ténors, Continuo

Muß ich sein betrübet?

So mich Jesus liebet,

Ist mir aller Schmerz

Über Honig süße,

Tausend Zuckerküsse

Drücket er ans Herz.

Wenn die Pein sich stellet ein,

Seine Liebe macht zur Freuden

Auch das bittre Leiden.

Dussai-je être affligé ! Comme Jésus m’aime, toute douleur me devient plus douce que le miel. Il imprime mille baisers sur mon cœur. Lorsque la douleur se fait sentir, son amour transforme en joie jusqu’à la plus amère souffrance.

À propos

Distribution

Soli : A T B, Chœur : S A T B, Hautbois I/II, Hautbois da caccia I/II, Violons I/II, Violes, Continuo

 

Texte

Autrice du livret : Christiane Mariane von Ziegler 1728 ;

1 :  Jean 16,24 ;

5 : Jean 16,33 ;

7 : Strophe 9 du choral « Selig ist die Seele » texte d’Heinrich Müller 1659 ; mélodie du choral « Jesu, meine Freude » de Johann Crüger (1653).

Références :

BWV 87,0
Titre Bisher habt ihr nichts gebeten in meinem Namen
ZK (classement chronologique) 121
Date 6 mai 1725
Liturgie luthérienne Rogate [5ème Dimanche après Pâques]
Liturgie réformée 6ème Dimanche de Pâques / C
AT

Genèse 18 : 16-33

16Les hommes se levèrent de là et portèrent leur regard sur Sodome ; Abraham marchait avec eux pour prendre congé. 17Le SEIGNEUR dit : « Vais-je cacher à Abraham ce que je fais ? 18Abraham doit devenir une nation grande et puissante en qui seront bénies toutes les nations de la terre, 19car j’ai voulu le connaître afin qu’il prescrive à ses fils et à sa maison après lui d’observer la voie du SEIGNEUR en pratiquant la justice et le droit ; ainsi le SEIGNEUR réalisera pour Abraham ce qu’il a prédit de lui. »20Le SEIGNEUR dit : « La plainte contre Sodome et Gomorrhe est si forte, leur péché est si lourd 21que je dois descendre pour voir s’ils ont agi en tout comme la plainte en est venue jusqu’à moi. Oui ou non, je le saurai. »22Les hommes se dirigèrent de là vers Sodome. Abraham se tenait encore devant le SEIGNEUR, 23il s’approcha et dit : « Vas-tu vraiment supprimer le juste avec le coupable ? 24Peut-être y a-t-il cinquante justes dans la ville ! Vas-tu vraiment supprimer cette cité, sans lui pardonner à cause des cinquante justes qui s’y trouvent ? 25Ce serait abominable que tu agisses ainsi ! Faire mourir le juste avec le coupable ? Il en serait du juste comme du coupable ? Quelle abomination ! Le juge de toute la terre n’appliquerait-il pas le droit ? » 26Le SEIGNEUR dit : « Si je trouve à Sodome cinquante justes au sein de la ville, à cause d’eux je pardonnerai à toute la cité. »27Abraham reprit et dit : « Je vais me décider à parler à mon Seigneur, moi qui ne suis que poussière et cendre. 28Peut-être sur cinquante justes en manquera-t-il cinq ! Pour cinq, détruiras-tu toute la ville ? » Il dit : « Je ne la détruirai pas si j’y trouve quarante-cinq justes. »29Abraham reprit encore la parole et lui dit : « Peut-être là s’en trouvera-t-il quarante ! » Il dit : « Je ne le ferai pas à cause de ces quarante. »30Il reprit : « Que mon Seigneur ne s’irrite pas si je parle ; peut-être là s’en trouvera-t-il trente ! » Il dit : « Je ne le ferai pas si j’y trouve ces trente. »31Il reprit : « Je vais me décider à parler à mon Seigneur : peut-être là s’en trouvera-t-il vingt ! » Il dit : « Je ne détruirai pas à cause de ces vingt. »32Il reprit : « Que mon Seigneur ne s’irrite pas si je parle une dernière fois : peut-être là s’en trouvera-t-il dix ! » – « Je ne détruirai pas à cause de ces dix. »33Le SEIGNEUR partit lorsqu’il eut achevé de parler à Abraham et Abraham retourna chez lui.

Épître

Jacques 1, 22-27

22Mais devenez des réalisateurs de la parole, et pas seulement des auditeurs qui s’abuseraient eux-mêmes. 23En effet, si quelqu’un écoute la parole et ne la réalise pas, il ressemble à un homme qui observe dans un miroir le visage qu’il a de naissance : 24il s’est observé, il est parti, il a tout de suite oublié de quoi il avait l’air. 25Mais celui qui s’est penché sur une loi parfaite, celle de la liberté, et s’y est appliqué, non en auditeur distrait, mais en réalisateur agissant, celui-là sera heureux dans ce qu’il réalisera. 26Si quelqu’un se croit religieux sans tenir sa langue en bride, mais en se trompant lui-même, vaine est sa religion. 27La religion pure et sans tache devant Dieu le Père, la voici : visiter les orphelins et les veuves dans leur détresse ; se garder du monde pour ne pas se souiller.

Évangile

Jean 16,23-30 Discours d’adieux demandez et vous recevrez

23Ainsi, en ce jour-là, vous ne m’interrogerez plus sur rien. En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous demandez quelque chose à mon Père en mon nom, il vous le donnera. 24Jusqu’ici vous n’avez rien demandé en mon nom : demandez et vous recevrez, pour que votre joie soit parfaite.25« Je vous ai dit tout cela de façon énigmatique, mais l’heure vient où je ne vous parlerai plus de cette manière, mais où je vous annoncerai ouvertement ce qui concerne le Père. 26Ce jour-là, vous demanderez en mon nom et cependant je ne vous dis pas que je prierai le Père pour vous, 27car le Père lui-même vous aime parce que vous m’avez aimé et que vous avez cru que je suis sorti de Dieu. 28Je suis sorti du Père et je suis venu dans le monde ; tandis qu’à présent je quitte le monde et je vais au Père. » 29Ses disciples lui dirent : « Voici que maintenant tu parles ouvertement et que tu abandonnes tout langage énigmatique ; 30maintenant nous savons que toi, tu sais toutes choses et que tu n’as nul besoin que quelqu’un t’interroge. C’est bien pourquoi nous croyons que tu es sorti de Dieu. »

Choral Jesu , meine Freude
Psaumes et cantiques 279
Recueil Alleluia 45/05 (nº7 de la cantate)
KGB 280
ERG 659