BWV 70

BWV 70a à la suite

Wachet! betet! betet! wachet!

Veillez ! priez ! priez ! veillez !

1 . Première partie – Chœur

Trompettes, Hautbois, Violons I/II, Violes, Basson et Continuo

Wachet! betet! betet! wachet!

Seid bereit

Allezeit,

Bis der Herr der Herrlichkeit

Dieser Welt ein ende machet.

Veillez ! priez ! priez ! veillez ! Tenez-vous prêt à tout moment jusqu’à ce que le Seilgneur des seigneurs mette une fin à ce monde !

2. Récitatif de basse

Trompettes, Hautbois, Violons I/II, Violes, Basson et Continuo

Erschrecket, ihr verstockten Sünder!

ein Tag bricht an,

Vor dem sich niemand bergen kann:

er eilt mit dir zum strengen Rechte,

O! sündliches Geschlechte,

Zum ewgen Herzeleide.

Doch euch, erwählte Gotteskinder,

Ist er ein Anfang wahrer Freude.

Der Heiland holet euch, wenn alles fällt und bricht,

Vor sein erhöhtes Angesicht;

Drum zaget nicht!

Tremblez d’effroi, pécheurs invétérés ! Le jour arrive duquel nul ne peut se mettre à l’abri. Il s’empresse de juger cette génération de pécheurs avec la plus grande rigueur. Mais vous, les élus, les enfants de Dieu, vous allez connaître la véritable joie. Alors que tout s’affaisse et se brise, le Sauveur vous élève vers sa face : Aussi ne perdez pas courage !

3. Air d’alto

Violoncelle, Basson et Continuo

Wenn kömmt der Tag, an dem wir ziehen

Aus dem Ägypten dieser Welt?

Ach! laßt uns bald aus Sodom fliehen,

eh uns das Feuer überfällt!

Wacht, Seelen, auf von Sicherheit

Und glaubt, es ist die letzte Zeit!

Quand viendra donc le jour où nous quitterons l’Égypte de ce monde ? Ah, enfuyons-nous de Sodome avant que le feu ne nous assaille. Âmes, réveillez-vous de la sécurité dans laquelle vous sommeillez car, croyez-le bien, c’est l’ultime délai !

4. Récitatif de ténor

Basson et Continuo

Auch bei dem himmlischen Verlangen

Hält unser Leib den Geist gefangen;

es legt die Welt durch ihre Tücke

Den Frommen Netz und Stricke.

Der Geist ist willig, doch das Fleisch ist schwach;

Dies preßt uns aus ein jammervolles Ach!

Dans notre aspiration au ciel, la chair tient notre esprit prisonnier ; Par ses malignités, le monde tend des pièges aux êtres pieux ! L’esprit est prompt, mais la chair est faible et celle-ci nous extorque une pitoyable exclamation de détresse.

5. Air de soprano

Violons I/II, Violes, Basson et Continuo

Laßt der Spötter Zungen schmähen,

es wird doch und muß geschehen,

Daß wir Jesum werden sehen

Auf den Wolken, in den Höhen.

Welt und Himmel mag vergehen,

Christi Wort muß fest bestehen.

Laßt der Spötter Zungen schmähen;

es wird doch und muß geschehen!

Laissez les langues des blasphémateurs lancer leurs invectives ; Il n’en arrivera pas moins inéluctablement que nous verrons Jésus dans les nuées, dans les hauteurs célestes. La terre et les cieux peuvent disparaître mais la parole du Christ subsistera à jamais. Laissez les langues des blasphémateurs lancer leurs invectives !

 

 

6. Récitatif de ténor

Basson et Continuo

Jedoch bei dem unartigen Geschlechte

Denkt Gott an seine Knechte,

Daß diese böse Art

Sie ferner nicht verletzet,

Indem er sie in seiner Hand bewahrt

Und in ein himmlisch eden setzet.

Cependant Dieu veille à ce que la bassesse de la race des méchants n’offense pas trop ses serviteurs en gardant ceux-ci dans sa main et en les plaçant dans un eden céleste.

7. Choral

Trompettes et Hautbois et Violons I avec Soprani, Violons II avec Alti, Violes avec Ténors, Basson et Continuo

Freu dich sehr, o meine Seele,

Und vergiß all Not und Qual,

Weil dich nun Christus, dein Herre,

Ruft aus diesem Jammertal!

Seine Freud und Herrlichkeit

Sollt du sehn in ewigkeit,

Mit den engeln jubilieren,

In ewigkeit triumphieren.

Réjouis-toi ô mon âme, et oublie entièrement détresse et tourment puisque le Christ, ton Seigneur, t’appelle maintenant hors de cette vallée de larmes. Il t’est donné de voir pour l’éternité sa joie et sa magnificence, d’exulter d’allégresse avec les anges, de triompher pour l’éternité.

8. Seconde partie – Air de ténor

Hautbois, Violons I/II, Violes et Continuo

Hebt euer Haupt empor

Und seid getrost, ihr Frommen,

Zu eurer Seelen Flor!

Ihr sollt in eden grünen,

Gott ewiglich zu dienen.

Relevez la tête, et soyez confiants, vous les justes, pour l’épanouissement de vos âmes ! Vous allez prospérer dans l’eden pour le service éternel de Dieu.

9. Récitatif de basse

Trompettes, Violons I/II, Violes et Continuo

Ach, soll nicht dieser große Tag,

Der Welt Verfall

Und der Posaunen Schall,

Der unerhörte letzte Schlag,

Des Richters ausgesprochne Worte,

Des Höllenrachens offne Pforte

In meinem Sinn

Viel Zweifel, Furcht und Schrecken,

Der ich ein Kind der Sünden bin,

erwecken?

Jedoch, es gehet meiner Seelen

ein Freudenschein, ein Licht des Trostes auf.

Der Heiland kann sein Herze nicht verhehlen,

So vor erbarmen bricht,

Sein Gnadenarm verläßt mich nicht.

Wohlan, so ende ich mit Freuden meinen Lauf.

Ah, ce jour terrible de la fin du monde, jour du retentissement des trompettes, jour de l’ultime et formidable foudre, jour des paroles du jugement ! La rage des enfers ouvre la porte de mon esprit de fils du péché pour y éveiller le doute, la crainte et l’effroi. Pourtant un semblant de joie, une lueur de consolation s’élèvent en mon âme. Le Sauveur ne peut retenir la miséricorde que son cœur contient. Le secours de son bras ne m’abandonne pas. Alors je termine avec délices mon existence terrestre.

10. Air de basse

Trompettes, Violons I/II, Violes et Continuo

Seligster erquickungstag,

Führe mich zu deinen Zimmern!

Schalle, knalle, letzter Schlag,

Welt und Himmel, geht zu Trümmern!

Jesus führet mich zur Stille,

An den Ort, da Lust die Fülle.

Jour de réconfort et de béatitude, conduis-moi dans tes demeures ! Éclatez, retentissez, dernières foudres ! Que la terre et le ciel s’effondrent ! Jésus me conduira à la paix, dans le lieu où la joie abonde.

11. Choral

Violons I/II, Violes, Trompettes et Hautbois avec Soprani, Alti, Ténors et Continuo

Nicht nach Welt, nach Himmel nicht

Meine Seele wünscht und sehnet,

Jesum wünsch ich und sein Lieht,

Der mich hat mit Gott versöhnet,

Der mich freiet vom Gericht,

Meinen Jesum laß ich nicht.

Ce n’est pas au monde, ce n’est pas au ciel que mon âme aspire avec convoitise, c’est Jésus et sa lumière que je désire, Jésus qui m’a réconcilié avec Dieu, qui m’affranchit du tribunal suprême, je n’abandonnerai pas Jésus.

BWV 70a

Wachet! betet! betet! wachet!

Veillez ! priez ! priez ! veillez !

1. Chœur 

(1) dans la BWV 70

 

Wachet! bethet! bethet! wachet!

Seyd bereit

Allezeit,

Biß der Herr der Herrlichkeit

Dieser Welt ein Ende machet.

 

Veillez ! priez ! priez ! veillez ! Tenez-vous prêt à tout moment jusqu’à ce que le Seigneur des seigneurs mette une fin à ce monde !

2. Air d’alto

(3) dans la BWVV 70

 

Wenn kömmt der Tag, an dem wir ziehen

Aus dem Ägypten dieser Welt?

Ach! laßt uns bald aus Sodom fliehen,

eh uns das Feuer überfällt!

Wacht, Seelen, auf von Sicherheit

Und glaubt, es ist die letzte Zeit!

Quand viendra donc le jour où nous quitterons l’Égypte de ce monde ? Ah, enfuyons-nous de Sodome avant que le feu ne nous assaille. Âmes, réveillez-vous de la sécurité dans laquelle vous sommeillez car, croyez-le bien, c’est l’ultime délai !

3. Air de soprano

(5) dans la BWVV 70

 

Laßt der Spötter Zungen schmähen,

es wird doch und muß geschehen,

Daß wir Jesum werden sehen

Auf den Wolken, in den Höhen.

Welt und Himmel mag vergehen,

Christi Wort muß fest bestehen.

Laissez les langues des blasphémateurs lancer leurs invectives ; il n’en arrivera pas moins inéluctablement que nous verrons Jésus dans les nuées, dans les hauteurs célestes. La terre et les cieux peuvent disparaître, mais la parole du Christ subsistera à jamais.

4. Air de ténor

(8) dans la BWVV 70

 

Hebt euer Haupt empor

Und seid getrost, ihr Frommen,

Zu eurer Seelen Flor!

Ihr sollt in eden grünen,

Gott ewiglich zu dienen.

Relevez la tête, et soyez confiants, vous les justes, pour l’épanouissement de vos âmes ! Vous allez prospérer dans l’eden pour le service éternel de Dieu.

5. Air de basse

(10) dans la BWVV 70

 

Seligster erquickungstag,

Führe mich zu deinen Zimmern!

Schalle, knalle, letzter Schlag,

Welt und Himmel, geht zu Trümmern!

Jesus führet mich zur Stille,

An den Ort, da Lust die Fülle.

Jour de réconfort et de béatitude, conduis-moi dans tes demeures ! Éclatez, retentissez, dernières foudres ! Que la terre et le ciel s’effondrent ! Jésus me conduira à la paix, dans le lieu où la joie abonde.

6. Choral :

(11) dans la BWVV 70

 

Nicht nach Welt, nach Himmel nicht

Meine Seele wünscht und sehnet,

Jesum wünsch ich und sein Licht,

Der mich hat mit Gott versöhnet,

Der mich freiet vom Gericht,

Meinen Jesum laß ich nicht.

Ce n’est pas au monde, ce n’est pas au ciel que mon âme aspire avec convoitise, c’est Jésus et sa lumière que je désire, Jésus qui m’a réconcilié avec Dieu, qui m’affranchit du tribunal suprême, je n’abandonnerai pas Jésus.

À propos

Distribution

Soli : S A T B, Chœur : S A T B, Trompettes, Hautbois, Violons I/II, Violes, Violoncelle, Continuo (+ Basson)

Texte

BWV 70 : Livret de Salomo Franck 1717 :

1, 3, 5, 8,10 : Salomo Franck

7 : Strophe 10 du choral « Freu dich sehr, o meine Seele » texte de Christoph Demantius (1620) ; mélodie du choral « Freu dich sehr, o meine Seele » de Louis Bourgeois, mélodie dans le psautier de Genève du Psaume 42 “Ainsi que la biche rée” (1550), basée sur un chant profane “Ne l’oseray je dire” (vers1510).

11 : Strophe 5 du choral « Meinen Jesum laß’ ich nicht » texte de Christian Keymann 1658 ; mélodie du choral « Meinen Jesum laß ich nicht » d’Andreas Hammerschmidt (1658)

2,4,6,9 : poète inconnu.

 

BWV 70a :

Auteur du livret : Salomo Franck dans  « Evangelishe Sonn-und-Fest-Tages-Andachten » 1717

1, 2, 3, 4, 5 : Salomo Franck

6 : Strophe 5 du choral « Meinen Jesum laß’ ich nicht » texte de Christian Keymann 1658 ; mélodie du choral « Meinen Jesum laß ich nicht » d’Andreas Hammerschmidt (1658)

Références :

BWV 70,0
Titre Wachet,betet,seid bereit allezeit
ZK (classement chronologique) 52
Date 21 novembre 1723
Liturgie luthérienne 26ème dimanche après la Trinité
Liturgie réformée 34ème Dimanche / A ou Mercredi saint / Matthieu
AT

Gen 19 : 15-29

15Lorsque pointa l’aurore, les anges insistèrent auprès de Loth en disant : « Debout ! Prends ta femme et tes deux filles qui se trouvent ici de peur que tu ne périsses par la faute de cette ville. » 16Comme il s’attardait, les hommes le tirèrent par la main, lui, sa femme et ses deux filles car le SEIGNEUR avait pitié de lui ; ils le firent sortir pour le mettre hors de la ville. 17Comme ils le menaient dehors, ils dirent à Loth : « Sauve-toi, il y va de ta vie. Ne regarde pas derrière toi, ne t’arrête nulle part dans le District ! Fuis vers la montagne de peur de périr. » 18Loth leur dit : « A Dieu ne plaise ! 19Voici, ton serviteur a trouvé grâce à tes yeux et tu as usé envers moi d’une grande amitié en me conservant la vie. Mais moi, je ne pourrai pas fuir à la montagne sans être atteint par le fléau et mourir. 20Voici cette ville, assez proche pour y fuir, et insignifiante. Je voudrais m’y réfugier. N’est-ce pas demander peu de chose pour rester en vie ? » 21Il lui répondit : « Vois ! je te fais encore cette faveur et je ne bouleverserai pas la ville dont tu me parles. 22Réfugie-toi là-bas au plus vite, car je ne peux rien faire jusqu’à ce que tu y sois arrivé. » C’est pourquoi on appelle cette ville Çoar.23Le soleil se levait sur la terre et Loth entrait à Çoar 24quand le SEIGNEUR fit pleuvoir sur Sodome et Gomorrhe du soufre et du feu. Cela venait du ciel et du SEIGNEUR. 25Il bouleversa ces villes, tout le District, tous les habitants des villes et la végétation du sol. 26La femme de Loth regarda en arrière et elle devint une colonne de sel. 27Abraham se rendit de bon matin au lieu où il s’était tenu devant le SEIGNEUR, 28il porta son regard sur Sodome, Gomorrhe et tout le territoire du District ; il regarda et vit qu’une fumée montait de la terre comme la fumée d’une fournaise.29Or, quand Dieu détruisit les villes du District, il se souvint d’Abraham, et il retira Loth au cœur du fléau, quand il bouleversa les villes où Loth habitait.

Épître

2 Pierre 3,3-13

3Tout d’abord sachez-le : dans les derniers jours viendront des sceptiques moqueurs menés par leurs passions personnelles 4qui diront : « Où en est la promesse de son avènement ? Car depuis que les pères sont morts, tout demeure dans le même état qu’au début de la création. » 5En prétendant cela, ils oublient qu’il existait, il y a très longtemps, des cieux et une terre tirant origine de l’eau et gardant cohésion par l’eau, grâce à la Parole de Dieu. 6Par les mêmes causes, le monde d’alors périt submergé par l’eau. 7Quant aux cieux et à la terre actuels, la même Parole les tient en réserve pour le feu, les garde pour le jour du jugement et de la perdition des impies. 8Il y a une chose en tout cas, mes amis, que vous ne devez pas oublier : pour le Seigneur un seul jour est comme mille ans et mille ans comme un jour. 9Le Seigneur ne tarde pas à tenir sa promesse, alors que certains prétendent qu’il a du retard, mais il fait preuve de patience envers vous, ne voulant pas que quelques-uns périssent mais que tous parviennent à la conversion. 10Le jour du Seigneur viendra comme un voleur, jour où les cieux disparaîtront à grand fracas, où les éléments embrasés se dissoudront et où la terre et ses œuvres seront mises en jugement. 11Puisque tout cela doit ainsi se dissoudre, quels hommes devez-vous être ! Quelle sainteté de vie ! Quel respect de Dieu ! 12Vous qui attendez et qui hâtez la venue du jour de Dieu, jour où les cieux enflammés se dissoudront et où les éléments embrasés se fondront ! 13Nous attendons selon sa promesse des cieux nouveaux et une terre nouvelle où la justice habite.

Évangile

Matthieu 25,31-46 Le jugement dernier

31« Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, accompagné de tous les anges, alors il siégera sur son trône de gloire. 32Devant lui seront rassemblées toutes les nations, et il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des chèvres. 33Il placera les brebis à sa droite et les chèvres à sa gauche. 34Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite : “Venez, les bénis de mon Père, recevez en partage le Royaume qui a été préparé pour vous depuis la fondation du monde. 35Car j’ai eu faim et vous m’avez donné à manger ; j’ai eu soif et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger et vous m’avez recueilli ; 36nu, et vous m’avez vêtu ; malade, et vous m’avez visité ; en prison, et vous êtes venus à moi.” 37Alors les justes lui répondront : “Seigneur, quand nous est-il arrivé de te voir affamé et de te nourrir, assoiffé et de te donner à boire ? 38Quand nous est-il arrivé de te voir étranger et de te recueillir, nu et de te vêtir ? 39Quand nous est-il arrivé de te voir malade ou en prison, et de venir à toi ?” 40Et le roi leur répondra : “En vérité, je vous le déclare, chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits, qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait !” 41Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche : “Allez-vous-en loin de moi, maudits, au feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. 42Car j’ai eu faim et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’ai eu soif et vous ne m’avez pas donné à boire ; 43j’étais un étranger et vous ne m’avez pas recueilli ; nu, et vous ne m’avez pas vêtu ; malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité.” 44Alors eux aussi répondront : “Seigneur, quand nous est-il arrivé de te voir affamé ou assoiffé, étranger ou nu, malade ou en prison, sans venir t’assister ?” 45Alors il leur répondra : “En vérité, je vous le déclare, chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces plus petits, à moi non plus vous ne l’avez pas fait.” 46Et ils s’en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes à la vie éternelle. »

Choral Freu dich sehr, o meine Seele /Meinen Jesum, lass ich nicht
Psaumes et cantiques 24
Recueil Alleluia 42A (nº7 de la cantate) / 37/14 (nº11 de la cantate)
KGB 374
ERG 30
BWV 70,1
Titre Wachet,betet,seid bereit allezeit
ZK (classement chronologique)  
Date 6 décembre 1716
Liturgie luthérienne 2ème dimanche de l’Avent  
Liturgie réformée  
Evangile Luc 21,25-36 La fin des temps
AT ou épitre Romains 15,4-13
Choral Meinem Jesum lass ich nicht
Psaumes et cantiques  
Recueil Alleluia 37/14 (nº6 de la cantate)
KGB  
ERG