BWV 69

BWV 69a à la suite

Lobe den Herrn, meine Seele

Bénis le Seigneur, mon âme

La BWV 69, cantate des dernières années de la vie de Bach pour l’installation du conseil municipal de Leipzig est une parodie d’une cantate précédente de 1723, la BWV 69a dont vous avez les détails à la suite sur cette page.

1 . Chœur

Trompette I-III, Timbales, Hautbois I-III, Basson, Violon I/II, Viole, Continuo

Lobe den Herrn, meine Seele, und vergiß nicht, was er dir Gutes getan hat !

Bénis le Seigneur, mon âme, et n’oublie aucun de ses bienfaits

2. Récitatif de soprano

Basson et Continuo

Wie groß ist Gottes Güte doch!

er bracht uns an das Licht,

Und er erhält uns noch.

Wo findet man nur eine Kreatur,

Der es an Unterhalt gebricht?

Betrachte doch, mein Geist,

Der Allmacht unverdeckte Spur,

Die auch im kleinen sich recht groß erweist.

Ach! möcht es mir, o Höchster, doch gelingen,

ein würdig Danklied dir zu bringen!

Doch, sollt es mir hierbei an Kräften fehlen,

So will ich doch, Herr, deinen Ruhm erzählen.

Que la bonté de Dieu est grande ! C’est lui qui nous a offert la lumière du monde et c’est lui qui nous la conserve encore. Où trouve-t-on une seule créature qui manque de subsistance ? Contemple donc, mon esprit, les marques bien visibles de sa toute-puissance qui se manifeste généreusement jusque dans les petites choses. Ah ! puissè-je parvenir, Die très haut, à t’offrir un chant d’action de grâces digne de ta grandeur ! Même si les forces devaient me manquer, je n’en veux pas moins, Seigneur, proclamer ta gloire.

3. Air d’alto

Hautbois, Violon I, Continuo

Meine Seele,

Auf! erzähle,

Was dir Gott erwiesen hat!

Rühme seine Wundertat,

Laß, dem Höchsten zu gefallen,

Ihm ein frohes Danklied schallen!

Allons, mon âme, raconte comment Dieu s’est manifesté ! Célèbre le miracle qu’il a accompli et fais retentir un joyeux chant de grâces pour plaire au Très-Haut !

4. Récitatif de ténor

Violon I/II, Viole, Continuo

Der Herr hat große Ding an uns getan.

Denn er versorget und erhält,

Beschützet und regiert die Welt.

er tut mehr, als man sagen kann.

Jedoch, nur eines zu gedenken:

Was könnt uns Gott wohl Beßres schenken,

Als daß er unsrer Obrigkeit

Den Geist der Weisheit gibet,

Die denn zu jeder Zeit

Das Böse straft, das Gute liebet?

Ja, die bei Tag und Nacht

Vor unsre Wohlfahrt wacht?

Laßt uns dafür den Höchsten preisen;

Auf! ruft ihn an,

Daß er sich auch noch fernerhin so gnädig woll erweisen

Was unserm Lande schaden kann,

Wirst du, o Höchster, von uns wenden

Und uns erwünschte Hilfe senden.

Ja, ja, du wirst in Kreuz und Nöten

Uns züchtigen, jedoch nicht töten.

Le Seigneur nous a comblés de grands bienfaits ; Il pourvoit à entretenir, conserver, protéger et gouverner le monde. Il accomplit plus qu’il n’est en notre pouvoir de le dire. Néanmoins souvenons-nous bien d’une chose : Quel meilleur présent Dieu pourrait-il nous faire que d’accorder à ceux qui nous gouvernent l’esprit de sagesse qui, en toute circonstance, châtie le mal et favorise le bien ? Oui, cet esprit qui jour et nuit veille à notre salut ?  Pour cette faveur louons le Très-Haut ; Allons ! invoquez-le ! Afin qu’il veuille bien, de si loin, nous dispenser ses grâces. O Très-Haut, tu écarteras de nous ce qui peut nuire à notre pays et tu nous enverras le secours souhaité. Mais oui, dans les tourments et l’infortune, tu nous châtieras sans pourtant nous condamner à mourir.

5. Air de basse

Hautbois d’amour, Violon I/II, Viole, Basson, Continuo

Mein erlöser und erhalter,

Nimm mich stets in Hut und Wacht!

Steh mir bei in Kreuz und Leiden,

Alsdenn singt mein Mund mit Freuden:

Gott hat alles wohlgemacht.

Mon Sauveur et mon soutien, prends-moi à tout moment sous ta protection et ta garde ! Aide-moi à porter ma croix et mes tourments et alors ma bouche chantera avec allégresse : Dieu a tout fait au mieux.

6. Choral

Hautbois I-III et Violon I avec Soprani, Violon II avec Alti, Viole avec Ténors, Trompette I-III, Timbales, Basson, Continuo

Es danke, Gott, und lobe dich

Das Volk in guten Taten.

Das Land bringt Frucht und bessert sich,

Dein Wort ist wohl geraten.

Uns segne Vater und der Sohn,

Uns segne Gott, der Heilge Geist,

Dem alle Welt die ehre tut,

Für ihm sich fürchten allermeist,

Und sprecht von Herzen: Amen!

Dieu le peuple te remercie et te loue par de bonnes actions. Le pays est prospère et va s’améliorant. Ta parole s’est accomplie. Que le Père et le Fils nous bénissent, Que Dieu, l’Esprit Saint nous bénisse lui à qui l’univers entier rend gloire. Redoutez-le, tous, qui que vous soyez, et prononcez du fond du cœur : Amen !

BWV 69a

Lobe den Herrn, meine Seele II

Bénis le Seigneur, mon âme II

1. Chœur

Trompette I-III, Timbales, Hautbois I-III, Basson, Violon I/II, Viole, Continuo

 

Lobe den Herrn, meine Seele, und vergiß nicht, was er dir Gutes getan hat

Bénis le Seigneur, mon âme, et n’oublie aucun de ses bienfaits

2. Récitatif de soprano

Basson, Continuo

 

Ach, daß ich tausend Zungen hätte!

Ach wäre doch mein Mund

Von eitlen Worten leer!

Ach, daß ich gar nichts redte,

Als was zu Gottes Lob gerichtet wär!

So machte ich des Höchsten Güte kund;

Denn er hat lebenslang so viel an mir getan,

Daß ich in ewigkeit ihm nicht verdanken kann.

Ah, même si j’avais mille langues, que ma bouche ne puisse quand même n’émettre aucune parole vaine ! Ah, que ne puis-je tenir d’autres discours que ceux destinés à chanter les louanges de Dieu ! Ainsi je proclamerai la bonté du Très-Haut, car il m’a comblé tout au long de mon existence de tant de bienfaits que je n’aurai pas assez de l’éternité pour l’en remercier.

3. Air de ténor

Flute à bec, Hautbois da caccia, Basson, Continuo

 

Meine Seele,

Auf, erzähle,

Was dir Gott erwiesen hat!

Rühmet seine Wundertat,

Laßt ein gottgefällig Singen

Durch die frohen Lippen dringen!

Allons, mon âme, raconte comment Dieu s’est manifesté ! Célèbre le miracle qu’il a accompli ! Fait qu’un chant capable de lui plaire jaillisse de mes lèvres joyeuses !

4. Récitatif d’alto

Basson, Continuo

 

Gedenk ich nur zurück,

Was du, mein Gott, von zarter Jugend an

Bis diesen Augenblick

An mir getan,

So kann ich deine Wunder, Herr,

So wenig als die Sterne zählen.

Vor deine Huld, die du an meiner Seelen

Noch alle Stunden tust,

Indem du nur von deiner Liebe ruhst,

Vermag ich nicht vollkommnen Dank zu weihn.

Mein Mund ist schwach, die Zunge stumm

Zu deinem Preis und Ruhm.

Ach! sei mir nah

Und sprich dein kräftig Hephata,

So wird mein Mund voll Dankens sein.

Si je me souviens, mon Dieu, des bienfaits que tu m’as prodigués depuis ma plus tendre enfance jusqu’à maintenant, je puis, Seigneur, les dénombrer aussi nombreux que je peux compter d’étoiles, ces grâces dont tu continues à combler mon âme à toute heure en ne te départissant jamais de ton amour. Je ne saurai t’adresser de remerciement comparable. Ma bouche est impuissante, ma langue muette pour célébrer ta louange et ta gloire. Ah, approche-toi de moi et prononce puissamment cet ordre : Ephphata (Ouvre-toi) et alors ma bouche se remplira de paroles d’actions de grâces.

5. Air de basse

Hautbois d’amour, Violon I/II, Viole, Basson, Continuo

 

Mein erlöser und erhalter,

Nimm mich stets in Hut und Wacht!

Steh mir bei in Kreuz und Leiden,

Alsdenn singt mein Mund mit Freuden:

Gott hat alles wohlgemacht!

Mon Sauveur et mon soutien, prends-moi à tout moment sous ta protection et ta garde ! Aide-moi à porter ma croix et mes tourments et alors ma bouche chantera avec allégresse : Dieu a tout fait au mieux.

6. Choral

Trompette I et Hautbois I/II et Violon I avec Soprani, Violon II avec Alti, Viole avec Ténors, Basson, Continuo

 

Was Gott tut, das ist wohlgetan,

Darbei will ich verbleiben.

es mag mich auf die rauhe Bahn

Not, Tod und elend treiben:

So wird Gott mich

Ganz väterlich

In seinen Armen halten.

Drum laß ich ihn nur walten.

Ce que Dieu fait est bien fait et je veux m’y tenir. Même si misères, mort et détresses me sont imposées sur ma route difficile, je sais que Dieu me gardera tel un père dans ses bras ; et c’est pourquoi je le laisse seul régner sur moi.

À propos

Distribution

BWV 69: Soli : S A T B, Chœur : S A T B, Trompette I-III, Timbales, Hautbois I-III, Hautbois d’amour, Violon I/II, Viole, Continuo (+ Basson)

BWV 69a: Soli : S A T B, Chœur : S A T B, Trompette I-III, Timbales, Flute à bec, Hautbois I/II, Hautbois da caccia, Violon I/II, Viole, Continuo (+ Basson)

 

Date d’exécution

BWV 69 : 1743…1750

BWV 69a :15 Août 1723

 

Texte

BWV 69 : Poète inconnu ; 1 : Psaume 103,2 ; 6. Martin Luther 1524.

BWV 69a : Johann Oswald Knauer ; 1 : Psaume 103,2 ; 6 : Samuel Rodigast 1674

Occasion liturgique

BWV 69 : Installation du conseil municipal

BWV 69a : 12ème Dimanche après la Trinité

Références :

Liturgie Luthérienne : BWV 69 : Installation du conseil municipal – BWV 69a : 12ème dimanche après la Trinité

Liturgie Réformée : BWV 69a :

Évangile : BWV 69a : Marc 7,31-37 Guérison d’un sourd en décapole

AT ou EP: BWV 69a : 2 Corinthiens 3,4-11

Chorale: BWV 69 : Es woll’ uns Gott gnädig sein – BWV 69a : Was Gott tut, das ist wohlgetan

Tableau de concordance :