BWV 65

Sie werden aus Saba alle kommen

Ils viendront tous de Saba

1 . Chœur

Cors I/II, Flûtes à bec I/II, Hautbois da caccia I/II, Violons I/II, Violes, Continuo

Sie werden aus Saba alle kommen, Gold und Weihrauch bringen und des Herren Lob verkündigen

Ils viendront tous de Saba, apportant l’or et l’encens et proclamant les louanges du Seigneur.

(Esaïe 60,6)

2. Choral

Flûtes à bec I/II à l’unisson, Hautbois da caccia I/II, Continuo

Die Kön’ge aus Saba kamen dar,

Gold, Weihrauch, Myrrhen brachten sie dar,

Alleluja!

Ils sont venus, les rois de Saba, ils ont apporté l’or, l’encens et la myrrhe,

Alléluia !

3. Récitatif de basse

Continuo

Was dort Jesaias vorhergesehn,

Das ist zu Bethlehem geschehn.

Hier stellen sich die Weisen

Bei Jesu Krippe ein

Und wollen ihn als ihren König preisen.

Gold, Weihrauch, Myrrhen sind

Die köstlichen Geschenke,

Womit sie dieses Jesuskind

Zu Bethlehem im Stall beehren.

Mein Jesu, wenn ich itzt an meine Pflicht gedenke,

Muß ich mich auch zu deiner Krippe kehren

Und gleichfalls dankbar sein:

Denn dieser Tag ist mir ein Tag der Freuden,

Da du, o Lebensfürst,

Das Licht der Heiden

Und ihr erlöser wirst.

Was aber bring ich wohl, du Himmelskönig?

Ist dir mein Herze nicht zuwenig,

So nimm es gnädig an,

Weil ich nichts edlers bringen kann.

Ce que le prophète Isaïe avait prédit s’est réalisé à Bethléem : Les Mages apparaissent devant la crèche pour adorer en Jésus leur roi. L’or, l’encens, la myrrhe sont les précieux présents qu’ils ont apportés à Bethléem afin d’honorer l’enfant Jésus reposant dans une étable. Jésus, quand je pense à ce que je dois faire, ne dois-je pas moi aussi me rendre en ce jour à ta crèche et me montrer pareillement reconnaissant ? Car ce jour est un jour de réjouissance puisque toi, le Prince de la Vie, tu deviens la lumière des païens et leur Sauveur. Mais que t’apporterai-je, roi du ciel ? Si mon cœur n’est pas trop méprisable, daigne l’accepter comme offrande, car je ne puis rien t’apporter de plus noble.

4. Air de basse

Hautbois da caccia I/II, Continuo

Gold aus Ophir ist zu schlecht,

Weg, nur weg mit eitlen Gaben,

Die ihr aus der Erde brecht!

Jesus will das Herze haben.

Schenke dies, o Christenschar,

Jesu zu dem neuen Jahr!

L’or d’Ophir est trop vil ; Foin ! Foin des dons futiles tirés de la terre ! C’est votre cœur que Jésus désire recevoir. Offrez-le-lui, vous tous les chrétiens, au seuil de cette année nouvelle.

5. Récitatif de ténor

Continuo

Verschmähe nicht,

Du, meiner Seele Licht,

Mein Herz, das ich in Demut zu dir bringe;

es schließt ja solche Dinge

In sich zugleich mit ein,

Die deines Geistes Früchte sein.

Des Glaubens Gold, der Weihrauch des Gebets,

Die Myrrhen der Geduld sind meine Gaben,

Die sollst du, Jesu, für und für

Zum eigentum und zum Geschenke haben.

Gib aber dich auch selber mir,

So machst du mich zum Reichsten auf der erden;

Denn, hab ich dich, so muß

Des größten Reichtums Überfluß

Mir dermaleinst im Himmel werden.

Ne dédaigne pas, toi, lumière de mon âme, ce cœur que je t’apporte en toute humilité. Il renferme tant de choses qui sont les fruits de ton esprit. Voici mes dons : l’or de ma foi, l’encens de ma prière, la myrrhe de ma patience ; Qu’ils te soient constamment offerts en présents ; Mais si tu te donnes à moi en échange, tu feras de moi l’homme le plus riche de cette terre et, si tu deviens mon bien, les plus grands trésors me seront un jour donnés en surabondance au ciel.

6. Air de ténor

Hautbois da caccia I/II, Flûtes à bec I/II, Hautbois da caccia I/II, Violons I/II, Violes, Continuo

Nimm mich dir zu eigen hin,

Nimm mein Herze zum Geschenke.

Alles, alles, was ich bin,

Was ich rede, tu und denke,

Soll, mein Heiland, nur allein

Dir zum Dienst gewidmet sein.

Accepte-moi comme ton bien ; Reçois comme cadeau, mon cœur ; Et que tout ce que je suis, dis, pense et fais ne serve plus qu’à te servir, toi mon Sauveur.

7. Choral

Continuo, instrumentation absente.

Ei nun, mein Gott, so fall ich dir

Getrost in deine Hände.

Nimm mich und mach es so mit mir

Bis an mein letztes ende,

Wie du wohl weißt, daß meinem Geist

Dadurch sein Nutz entstehe,

Und deine ehr je mehr und mehr

Sich in ihr selbst erhöhe.

Et maintenant, mon Dieu, je me remets en tes mains. Prends-moi et gardes moi jusqu’à mon dernier souffle ; Fais de moi ce que tu veux pour le plus grand bien de mon âme et pour l’élévation incessante de ta gloire en mon cœur.

À propos

Distribution

Soli : Ténor Basse ; Chœur : S A T B, Cors I/II, Flûtes à bec I/II, Hautbois da caccia I/II, Violons I/II, Violes, Continuo

Texte

Auteur du livret inconnu, peut-être Christian Weiss, Senior

1 : Esaïe 60,6 ;

2 : Strophe 4 Hymne « Puer natus », texte anonyme ou peut-être Johann Spangenberg (1543) ; Mélodie du choral : “Ein Kind geborn zu Bethlehem” (Puer natus in Bethlehem) anonyme (1439)

7 : Strophe 10 du choral « Ich hab in Gottes Herz und Sinn” texte de Paul Gerhardt (1647) ; mélodie du choral “Was mein Gott will, das g’scheh allzeit” de Claudin de Sermisy (1528)

Références :

BWV 65,0
Titre Sie werden aus Saba alle kommen
ZK (classement chronologique) 57
Date Dimanche, 6 janvier 1724
Liturgie luthérienne Epiphanie
Liturgie réformée Epiphanie / A B C
AT

Esaïe 60,1-6

1Mets-toi debout et deviens lumière, car elle arrive, ta lumière : la gloire du SEIGNEUR sur toi s’est levée. 2Voici qu’en effet les ténèbres couvrent la terre et un brouillard, les cités, mais sur toi le SEIGNEUR va se lever et sa gloire, sur toi, est en vue. 3Les nations vont marcher vers ta lumière et les rois vers la clarté de ton lever.4Porte tes regards sur les alentours et vois : tous, ils se rassemblent, ils viennent vers toi, tes fils vont arriver du lointain, et tes filles sont tenues solidement sur la hanche. 5Alors tu verras, tu seras rayonnante, ton cœur frémira et se dilatera, car vers toi sera détournée l’opulence des mers, la fortune des nations viendra jusqu’à toi. 6Un afflux de chameaux te couvrira, de tout jeunes chameaux de Madiân et d’Eifa ; tous les gens de Saba viendront, ils apporteront de l’or et de l’encens, et se feront les messagers des louanges du SEIGNEUR.

Épître

Éphésiens 3 : 2-12

2si du moins vous avez appris la grâce que Dieu, pour réaliser son plan, m’a accordée à votre intention, 3comment, par révélation, j’ai eu connaissance du mystère, tel que je l’ai esquissé rapidement. 4Vous pouvez constater, en me lisant, quelle intelligence j’ai du mystère du Christ. 5Ce mystère, Dieu ne l’a pas fait connaître aux hommes des générations passées comme il vient de le révéler maintenant par l’Esprit à ses saints apôtres et prophètes : 6les païens sont admis au même héritage, membres du même corps, associés à la même promesse, en Jésus Christ, par le moyen de l’Evangile.7J’en ai été fait ministre par le don de la grâce que Dieu m’a accordée en déployant sa puissance. 8Moi, qui suis le dernier des derniers de tous les saints, j’ai reçu cette grâce d’annoncer aux païens l’impénétrable richesse du Christ9et de mettre en lumière comment Dieu réalise le mystère tenu caché depuis toujours en lui, le créateur de l’univers ; 10ainsi désormais les Autorités et Pouvoirs, dans les cieux, connaissent, grâce à l’Église, la sagesse multiple de Dieu, 11selon le projet éternel qu’il a exécuté en Jésus Christ notre Seigneur. 12En Christ nous avons donc, par la foi en lui, la liberté de nous approcher en toute confiance.

Évangile

Matthieu 2,1-12 Hérode et les mages

1Jésus étant né à Bethléem de Judée, au temps du roi Hérode, voici que des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem 2et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu son astre à l’Orient et nous sommes venus lui rendre hommage. » 3A cette nouvelle, le roi Hérode fut troublé, et tout Jérusalem avec lui. 4Il assembla tous les grands prêtres et les scribes du peuple, et s’enquit auprès d’eux du lieu où le Messie devait naître. 5« A Bethléem de Judée, lui dirent-ils, car c’est ce qui est écrit par le prophète : 6Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n’es certes pas le plus petit des chefs-lieux de Juda : car c’est de toi que sortira le chef qui fera paître Israël, mon peuple. » 7Alors Hérode fit appeler secrètement les mages, se fit préciser par eux l’époque à laquelle l’astre apparaissait, 8et les envoya à Bethléem en disant : « Allez vous renseigner avec précision sur l’enfant ; et, quand vous l’aurez trouvé, avertissez-moi pour que, moi aussi, j’aille lui rendre hommage. » 9Sur ces paroles du roi, ils se mirent en route ; et voici que l’astre, qu’ils avaient vu à l’Orient, avançait devant eux jusqu’à ce qu’il vînt s’arrêter au-dessus de l’endroit où était l’enfant. 10A la vue de l’astre, ils éprouvèrent une très grande joie. 11Entrant dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie, sa mère, et, se prosternant, ils lui rendirent hommage ; ouvrant leurs coffrets, ils lui offrirent en présent de l’or, de l’encens et de la myrrhe. 12Puis, divinement avertis en songe de ne pas retourner auprès d’Hérode, ils se retirèrent dans leur pays par un autre chemin.

Choral Puer natus in Bethléem/ Was mein Gott will das gscheh allzeit
Psaumes et cantiques 261,363,399
Recueil Alleluia 32/12 (nº2 de la cantate) 45/0145/0233/03 (nº7 de la cantate)
KGB 271
ERG 386-669