BWV 59

Wer mich liebet, der wird mein Wort halten 

Celui qui m’aime gardera ma parole

1 . Air en duo de soprano et basse

Trompettes I/II, Timbales, Violons I/II, Violes, Continuo

Wer mich liebet, der wird mein Wort halten, und mein Vater wird ihn lieben, und wir werden zu ihm kommen und Wohnung bei ihm machen.

Celui qui m’aime gardera ma parole et mon Père l’aimera. Et nous viendrons à lui et nous établirons chez lui notre demeure.

(Jean 14,23)

2. Récitatif de soprano

Violons I/II, Violes, Continuo

O, was sind das vor Ehren,

Worzu uns Jesus setzt?

Der uns so würdig schätzt,

Daß er verheißt,

Samt Vater und dem heilgen Geist

In unsern Herzen einzukehren.

O, was sind das vor Ehren?

Der Mensch ist Staub,

Der Eitelkeit ihr Raub,

Der Müh und Arbeit Trauerspiel

Und alles Elends Zweck und Ziel.

Wie nun? Der Allerhöchste spricht,

Er will in unsern Seelen

Die Wohnung sich erwählen.

Ach, was tut Gottes Liebe nicht?

Ach, daß doch, wie er wollte,

Ihn auch ein jeder lieben sollte.

Qu’est-ce donc cet honneur que Jésus nous accorde lorsqu’il nous estime assez dignes pour nous promettre de s’établir en nos cœurs en compagnie du Père et du Saint-Esprit. Qu’est-ce donc que cet honneur ? L’homme est poussière, la vanité, son mensonge, son travail et sa peine sont un triste spectacle, et n’ont pour but et arrivée que la misère. Comment donc ? Le Très-Haut s’exprime : il veut élire domicile en nos âmes. Ah, de quoi l’amour de Dieu n’est-il pas capable ? Ah, qu’il en soit donc comme il le veut et que chacun l’aime en retour !

3. Choral

Violons I/II, Violes, Continuo

Komm, Heiliger Geist, Herre Gott,

Erfüll mit deiner Gnaden Gut

Deiner Gläubigen Herz, Mut und Sinn.

Dein brünstig Lieb entzünd in ihn’n.

O Herr, durch deines Lichtes Glanz

Zu dem Glauben versammlet hast

Das Volk aus aller Welt Zungen;

Das sei dir, Herr, zu Lob gesungen.

Alleluja, alleluja.

Viens, Esprit Saint, Seigneur Dieu ! Remplis de la bonté de ta grâce, le cœur, l’esprit et les sens de tes fidèles. Allume en eux ton amour fervent. Seigneur, par l’éclat de ta lumière tu as rassemblé dans la foi, un peuple parlant toutes les langues du monde. Que ta louange soit chantée, Seigneur ! Alléluia ! Alléluia !

Die Welt mit allen Königreichen,

Die Welt mit aller Herrlichkeit

Kann dieser Herrlichkeit nicht gleichen,

Womit uns unser Gott erfreut:

Daß er in unsern Herzen thronet

Und wie in einem Himmel wohnet.

Ach Gott, wie selig sind wir doch,

Wie selig werden wir erst noch,

Wenn wir nach dieser Zeit der Erden

Bei dir im Himmel wohnen werden.

Le monde avec tous ses royaumes, le monde avec toute sa splendeur ne peut pas égaler la tienne, celle par laquelle notre Dieu nous réjouit : qu’elle règne en nos cœurs et y habite comme dans un ciel. Ah Dieu, nous sommes déjà tellement heureux ; Nous le serons encore plus lorsqu’ après ce temps passé sur la terre, nous demeurerons vers toi, au ciel.

À propos

Distribution

Soli : Soprano Basse, Chœur : S A T B, Trompettes I/II, Timbales, Violons I/II, Violes, Continuo

Date d’exécution

1723/1724

Texte

Livret d’Erdmann Neumeister 1716 ;

1 : Jean 14,23 ;

2,4 : Erdmann Neumeister

3 : Strophe 1 du choral « Komm, Heiliger Geist, Herre Gott » texte d’un anonyme du 15ème siècle repris par Martin Luther (1524) ; mélodie : anonyme repris de l’hymne latin «Adesto, sancta spiritus »de Marchetto de Padoue (vers 1270)

Occasion liturgique

1er jour de Pentecôte

Références :

Liturgie Luthérienne :  1er jour de Pentecôte

Liturgie Réformée : Matin de Pentecôte / A B C

Évangile : Jean 14,23-31 Discours d’adieux amour/demeurer dans la parole

AT ou EP: Actes 2,1-13

Choral: Komm heiliger Geist,Herre Gott

Tableau de concordance :