BWV 52

Falsche Welt, dir trau ich nicht

Monde perfide, je ne peux te faire confiance

1 . Sinfonia

Cor I/II, Hautbois I-III, Violon I/II, Viole, Continuo

2. Récitatif de soprano

Basson, Continuo

Falsche Welt, dir trau ich nicht!

Hier muß ich unter Skorpionen

Und unter falschen Schlangen wohnen.

Dein Angesicht,

Das noch so freundlich ist,

Sinnt auf ein heimliches Verderben:

Wenn Joab küßt,

So muß ein frommer Abner sterben.

Die Redlichkeit ist aus der Welt verbannt,

Die Falschheit hat sie fortgetrieben,

Nun ist die Heuchelei

An ihrer Stelle blieben.

Der beste Freund ist ungetreu,

O jämmerlicher Stand!

Monde perfide, je ne peux pas te faire confiance ! ici je dois vivre au milieu des scorpions et des serpents trompeurs. Ton visage a beau paraître aimable, il n’en signifie pas moins la mort intérieure. Quand Joab embrasse le fidèle Abner, c’est pour qu’il meurt. La sincérité est bannie de ce monde ayant été chassée par le mensonge. Aujourd’hui l’hypocrisie occupe toute la place. Le meilleur des amis se montre infidèle, ô funeste situation.

3. Air de soprano

Violon I/II, Basson, Continuo

Immerhin, immerhin,

Wenn ich gleich verstoßen bin!

Ist die falsche Welt mein Feind,

O so bleibt doch Gott mein Freund,

Der es redlich mit mir meint.

Et alors ! Et alors ! Qu’importe que je sois rejeté ! Si ce monde faux est mon ennemi, Dieu reste lui mon ami, qui reste toujours sincère avec moi.

4. Récitatif de soprano

Basson, Continuo

Gott ist getreu!

Er wird, er kann mich nicht verlassen;

Will mich die Welt und ihre Raserei

In ihre Schlingen fassen,

So steht mir seine Hilfe bei.

Auf seine Freundschaft will ich bauen

Und meine Seele, Geist und Sinn

Und alles, was ich bin,

Ihm anvertrauen.

 

Dieu est fidèle ! il ne m’abandonnera jamais ; Il ne peut m’abandonner. Si le monde veut dans sa frénésie, m’engloutir dans ses pièges, Dieu lui reste toujours mon secours. Je veux bâtir sur son amitié et lui confier mon âme, mon esprit et mon intelligence, bref tout ce que je suis.

 

5. Air de soprano

Hautbois I-III, Basson, Continuo

Ich halt es mit dem lieben Gott,

Die Welt mag nur alleine bleiben.

Gott mit mir, und ich mit Gott,

Also kann ich selber Spott

Mit den falschen Zungen treiben.

Je me tiens auprès de Dieu alors que le monde lui veut rester seul. Dieu avec moi et moi avec Dieu, ainsi je peux moi-même dénoncer tous les menteurs.

 

6. Choral

Hautbois I/II et Violon I avec Soprani, Hautbois III et Violon II avec Alti, Viole avec ténors, Cor I/II, Basson, Continuo

In dich hab ich gehoffet, Herr,

Hilf, daß ich nicht zuschanden werd,

Noch ewiglich zu Spotte!

Das bitt ich dich,

Erhalte mich

In deiner Treu, Herr Gotte!

En toi j’espère, Seigneur. Fais que je ne sois pas déçu, ni voué éternellement aux moqueries. Je te demande donc, « Seigneur, maintiens-moi dans ta fidélité ».

À propos

Distribution

Solo : Soprano, Chœur : S A T B, Cor I/II, Hautbois I-III, Basson, Violon I/II, Viole, Continuo

Date d’exécution

24 novembre 1726

Texte

1-5 : poète inconnu ; 6 : Adam Reusner 1533

Occasion liturgique

23ème Dimanche après la Trinité

Références :

Liturgie Luthérienne : 23ème Dimanche après la Trinité

Liturgie Réformée : 29ème Dimanche / A

Évangile : Matthieu 22,15-22 L’impôt à César

AT ou EP: Philippiens 3,17-21

Choral: In dich hab ich gehoffet

Tableau de concordance :