BWV 51

Jauchzet Gott in allen Landen!

Réjouissez-vous partout en Dieu

1 . Air de soprano

Trompette, Violon I/II, Viole, Continuo

Jauchzet Gott in allen Landen!

Was der Himmel und die Welt

An Geschöpfen in sich hält,

Müssen dessen Ruhm erhöhen,

Und wir wollen unserm Gott

Gleichfalls itzt ein Opfer bringen,

Daß er uns in Kreuz und Not

Allezeit hat beigestanden.

Réjouissez-vous partout en Dieu ! Que tout ce qui dans le ciel et sur la terre se rattache à sa création exalte son nom. Nous voulons nous aussi apporter à notre Dieu ce maigre sacrifice à lui qui nous associe en tout temps à sa croix et à sa souffrance.

2. Récitatif de soprano

Trompettes, Violons I/II, Violes, Continuo

Wir beten zu dem Tempel an,

Da Gottes Ehre wohnet,

Da dessen Treu,

So täglich neu,

Mit lauter Segen lohnet.

Wir preisen, was er an uns hat getan.

Muß gleich meine schwache Mund von seinen Wundern lallen,

So kann ein schlechtes Lob ihm dennoch wohlgefallen.

Nous venons prier au temple, là où habite la gloire de Dieu. Là, toujours sa fidélité se renouvelle avec de grandes bénédictions. Nous le louons pour tout ce qu’il a fait pour nous. Alors ma bouche fragile peut célébrer ses miracles, ainsi ma piètre louange peut quand même lui plaire

(Psaume 138 : 2)

 

Höchster mache deine Güte

Ferner alle Morgen neu.

So soll vor die Vatertreu

Auch ein dankbares Gemüte

Durch ein frommes Leben weisen,

Daß wir deine Kinder heißen.

Toi, le Très-haut, renouvelle chaque matin ta bonté. Ainsi la reconnaissance de notre cœur répondra à ta fidélité paternelle et nous te montrerons par la qualité de notre vie que nous méritons bien d’être appelés tes enfants.

Sei Lob und Preis mit Ehren

Gott Vater, Sohn, Heiligem Geist!

Der woll in uns vermehren,

Was er uns aus Gnaden verheißt,

Daß wir ihm fest vertrauen,

Gänzlich uns lass’n auf ihn,

Von Herzen auf ihn bauen,

Daß uns’r Herz, Mut und Sinn

Ihm festiglich anhangen;

Drauf singen wir zur Stund:

Amen, wir werdn’s erlangen,

Glaub’n wir aus Herzensgrund.

Louange et gloire à Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit ! Qu’il croisse en nous comme il nous l’a promis par sa grâce. Faisons-lui totalement confiance, reposons-nous entièrement sur lui. Comptons de tout cœur sur lui. Que notre cœur, notre volonté et notre intelligence s’attachent fidèlement à lui. Ainsi chantons nous maintenant : amen ! Et nous y parviendrons pourvu que notre foi nous vienne du plus profond de nous-même.

5. Air de soprano

Trompettes, Violons I/II, Violes, Continuo

Alleluja

Alléluia

À propos

Distribution

Solo : Soprano, Trompettes, Violons I/II, Violes, Continuo

Texte

Auteur du livret inconnu mais vraisemblablement Bach lui-même.

2 : d’après le Psaume 138 : 2 et le Psaume 26 : 8

4 : Strophe 5 du choral « Nun lob, mein’ Seel’, den Herren » tetxe de Johann Gramann (Poliander) 1525 ; mélodie du choral « Nun lob, mein’ Seel’, den Herren » de Johann Kugelmann (1540), tirée d’un chant profane : « Weiß mir ein Blümlein blaue » du 15ème siècle. (Je connais une fleur bleue)

Références :

BWV 51,0
Titre Jauchzet Gott in allen Landen
ZK (classement chronologique) 180
Date 17 septembre 1730
Liturgie luthérienne 15ème dimanche après la Trinité et pour tous les temps
Liturgie réformée 5ème Dimanche / B
AT

1 Rois 18 : 21-40

21Elie s’approcha de tout le peuple et dit : « Jusqu’à quand danserez-vous d’un pied sur l’autre ? Si c’est le SEIGNEUR qui est Dieu, suivez-le, et si c’est le Baal, suivez-le ! » Mais le peuple ne lui répondit pas un mot. 22Elie dit au peuple : « Je suis resté le seul prophète du SEIGNEUR, tandis que les prophètes du Baal sont quatre cent cinquante. 23Qu’on nous donne deux taureaux : qu’ils choisissent pour eux un taureau, qu’ils le dépècent et le placent sur le bûcher, mais sans y mettre le feu, et moi, je ferai de même avec l’autre taureau ; je le placerai sur le bûcher, mais je n’y mettrai pas le feu. 24Puis vous invoquerez le nom de votre dieu, tandis que moi, j’invoquerai le nom du SEIGNEUR. Le Dieu qui répondra par le feu, c’est lui qui est Dieu. » Tout le peuple répondit : « Cette parole est bonne. » 25Elie dit aux prophètes du Baal : « Choisissez-vous un taureau et mettez-vous à l’ouvrage les premiers, car vous êtes les plus nombreux ; invoquez le nom de votre dieu, mais ne mettez pas le feu. » 26Ils prirent le taureau qu’il leur avait donné, se mirent à l’ouvrage et invoquèrent le nom du Baal, depuis le matin jusqu’à midi, en disant : « Baal, réponds-nous ! » Mais il n’y eut ni voix ni réponse. Et ils dansèrent auprès de l’autel qu’on avait fait. 27Alors à midi, Elie se moqua d’eux et dit : « Criez plus fort, c’est un dieu : il a des préoccupations, il a dû s’absenter, il a du chemin à faire ; peut-être qu’il dort et il faut qu’il se réveille. » 28Ils crièrent plus fort et, selon leur coutume se tailladèrent à coups d’épées et de lances, jusqu’à être tout ruisselants de sang. 29Et quand midi fut passé, ils vaticinèrent jusqu’à l’heure de l’offrande. Mais il n’y eut ni voix, ni réponse, ni aucune réaction.30Elie dit à tout le peuple : « Approchez-vous de moi ! » Et tout le peuple s’approcha de lui. Il répara l’autel du SEIGNEUR qui avait été démoli : 31il prit douze pierres, d’après le nombre des tribus des fils de Jacob à qui cette parole du SEIGNEUR avait été adressée : « Ton nom sera Israël. » 32Avec ces pierres, Elie rebâtit un autel au nom du SEIGNEUR ; puis, autour de l’autel, il fit un fossé d’une contenance de deux séas à grains ; 33il disposa le bois, dépeça le taureau et le plaça dessus. 34Il dit : « Remplissez quatre jarres d’eau et versez-les sur l’holocauste et sur le bois ! » Il dit : « Encore une fois ! » Et ils le firent une deuxième fois ; il dit : « Une troisième fois ! » Et ils le firent une troisième fois. 35L’eau se répandit autour de l’autel, et remplissait même le fossé. 36A l’heure de l’offrande, le prophète Elie s’approcha et dit : « SEIGNEUR, Dieu d’Abraham, d’Isaac et d’Israël, fais que l’on sache aujourd’hui que c’est toi qui es Dieu en Israël, que je suis ton serviteur et que c’est par ta parole que j’ai fait toutes ces choses. 37Réponds-moi, SEIGNEUR, réponds-moi : que ce peuple sache que c’est toi, SEIGNEUR, qui es Dieu, que c’est toi qui ramènes vers toi le cœur de ton peuple. »38Le feu du SEIGNEUR tomba et dévora l’holocauste, le bois, les pierres, la poussière, et il absorba l’eau qui était dans le fossé. 39A cette vue, tout le peuple se jeta face contre terre et dit : « C’est le SEIGNEUR qui est Dieu ! c’est le SEIGNEUR qui est Dieu ! » 40Elie leur dit : « Saisissez les prophètes du Baal ! Que pas un ne s’échappe ! » Et on les saisit. Elie les fit descendre dans le ravin du Qishôn où il les égorgea.

Épître

Galates 5,25-6,10

25Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi sous l’impulsion de l’Esprit.26Ne soyons pas vaniteux : entre nous, pas de provocations, entre nous, pas d’envie.6.1 Frères, s’il arrive à quelqu’un d’être pris en faute, c’est à vous, les spirituels, de le redresser dans un esprit de douceur ; prends garde à toi : ne peux-tu pas être tenté, toi aussi ? 2Portez les fardeaux les uns des autres ; accomplissez ainsi la loi du Christ. 3Car, si quelqu’un se prend pour un personnage, lui qui n’est rien, il est sa propre dupe. 4Mais que chacun examine son œuvre à lui ; alors, s’il y trouve un motif de fierté, ce sera par rapport à lui-même et non par comparaison à un autre. 5Car c’est sa propre charge que chacun portera. 6Que celui qui reçoit l’enseignement de la Parole fasse une part dans tous ses biens en faveur de celui qui l’instruit. 7Ne vous faites pas d’illusions : Dieu ne se laisse pas narguer ; car ce que l’homme sème, il le récoltera. 8Celui qui sème pour sa propre chair récoltera ce que produit la chair : la corruption. Celui qui sème pour l’Esprit récoltera ce que produit l’Esprit : la vie éternelle. 9Faisons le bien sans défaillance ; car, au temps voulu, nous récolterons si nous ne nous relâchons pas. 10Donc, tant que nous disposons de temps, travaillons pour le bien de tous, surtout celui de nos proches dans la foi.

Évangile

Matthieu 6 24-34 Sur les inquiétudes

24« Nul ne peut servir deux maîtres : ou bien il haïra l’un et aimera l’autre, ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et l’Argent.25« Voilà pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous le vêtirez. La vie n’est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ? 26Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n’amassent point dans des greniers ; et votre Père céleste les nourrit ! Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ? 27Et qui d’entre vous peut, par son inquiétude, prolonger tant soit peu son existence ? 28Et du vêtement, pourquoi vous inquiéter ? Observez les lis des champs, comme ils croissent : ils ne peinent ni ne filent, 29et je vous le dis, Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n’a jamais été vêtu comme l’un d’eux ! 30Si Dieu habille ainsi l’herbe des champs, qui est là aujourd’hui et qui demain sera jetée au feu, ne fera-t-il pas bien plus pour vous, gens de peu de foi ! 31Ne vous inquiétez donc pas, en disant : “Qu’allons-nous manger ? qu’allons-nous boire ? de quoi allons-nous nous vêtir ?” 32– tout cela, les païens le recherchent sans répit –, il sait bien, votre Père céleste, que vous avez besoin de toutes ces choses. 33Cherchez d’abord le Royaume et la justice de Dieu, et tout cela vous sera donné par surcroît. 34Ne vous inquiétez donc pas pour le lendemain : le lendemain s’inquiétera de lui-même. A chaque jour suffit sa peine.

Choral Nun lob , mein Seel, den Herren
Psaumes et cantiques 144-383
Recueil Alleluia 62/71 (nº4 de la cantate)
KGB 28
ERG 59-60