BWV 50

Nun ist das Heil und die Kraft

Désormais le salut et la puissance

1 . Chœur

Trompettes I-III, Timbales, Hautbois I-III, Violons I/II, Violes, Continuo

Nun ist das Heil und die Kraft und das Reich und die Macht unsers Gottes seines Christus worden, weil der verworfen ist, der sie verklagete Tag und Nacht vor Gott.

Désormais le salut et la puissance ainsi que la royauté sont acquis à notre Dieu et la domination à son Christ, car il a été rejeté celui qui les accusait jour et nuit devant Dieu.

Toutes les copies retrouvées de cette cantate ne contiennent que le choeur d’entrée même s’il ne fait aucun doute qu’elle comprenait d’autres parties,

À propos

Distribution

Double chœur I/II : S A T B, Trompette I-III, Timbales, Hautbois I-III, Violon I/II, Viole, Continuo

Texte

Apocalypse 12,10

Références :

BWV 50,0
Titre Nun ist das heil und die Kraft
ZK (classement chronologique)  
Date 29 septembre 1723
Liturgie luthérienne Saint Michel
Liturgie réformée  
AT  
Épître

Apocalypse 12 : 7-12

7Il y eut alors un combat dans le ciel : Michaël et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon lui aussi combattait avec ses anges, 8mais il n’eut pas le dessus : il ne se trouva plus de place pour eux dans le ciel. 9Il fut précipité, le grand dragon, l’antique serpent, celui qu’on nomme Diable et Satan, le séducteur du monde entier, il fut précipité sur la terre et ses anges avec lui. 10Et j’entendis une voix forte qui, dans le ciel, disait : Voici le temps du salut, de la puissance et du Règne de notre Dieu, et de l’autorité de son Christ ; car il a été précipité, l’accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu, jour et nuit. 11Mais eux, ils l’ont vaincu par le sang de l’agneau et par la parole dont ils ont rendu témoignage : Ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort. 12C’est pourquoi soyez dans la joie, vous les cieux et vous qui y avez votre demeure ! Malheur à vous, la terre et la mer, car le diable est descendu vers vous, emporté de fureur, sachant que peu de temps lui reste.

Évangile

Matthieu 18 : 1-11

1A cette heure-là, les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent : « Qui donc est le plus grand dans le Royaume des cieux ? » 2Appelant un enfant, il le plaça au milieu d’eux 3et dit : « En vérité, je vous le déclare, si vous ne changez et ne devenez comme les enfants, non, vous n’entrerez pas dans le Royaume des cieux. 4Celui-là donc qui se fera petit comme cet enfant, voilà le plus grand dans le Royaume des cieux. 5Qui accueille en mon nom un enfant comme celui-là, m’accueille moi-même.6« Mais quiconque entraîne la chute d’un seul de ces petits qui croient en moi, il est préférable pour lui qu’on lui attache au cou une grosse meule et qu’on le précipite dans l’abîme de la mer. 7Malheureux le monde qui cause tant de chutes ! Certes il est nécessaire qu’il y en ait, mais malheureux l’homme par qui la chute arrive ! 8Si ta main ou ton pied entraînent ta chute, coupe-les et jette-les loin de toi ; mieux vaut pour toi entrer dans la vie manchot ou estropié que d’être jeté avec tes deux mains ou tes deux pieds dans le feu éternel ! 9Et si ton œil entraîne ta chute, arrache-le et jette-le loin de toi ; mieux vaut pour toi entrer borgne dans la vie que d’être jeté avec tes deux yeux dans la géhenne de feu !10« Gardez-vous de mépriser aucun de ces petits, car, je vous le dis, aux cieux leurs anges se tiennent sans cesse en présence de mon Père qui est aux cieux. [ 11]

Choral  
Psaumes et cantiques  
Recueil Alleluia  
KGB  
ERG