BWV 5

Wo soll ich fliehen hin?

Où dois-je m’enfuir ?

1 . Chœur

Hautbois I/II, Violons I/II, Violes, Trompette da tirarsi avec Soprano, Continuo

Strophe 1

Wo soll ich fliehen hin,
Weil ich beschweret bin
Mit viel und großen Sünden?
Wo soll ich Rettung finden?
Wenn alle Welt herkäme,
Mein Angst sie nicht wegnähme.

Où dois-je m’enfuir, chargé que je suis de si graves et si nombreux péchés ? Où puis-je trouver secours ? Rien au monde ne pourrait m’enlever mon angoisse.

2. Récitatif de basse
Continuo

Der Sünden Wust hat mich nicht nur befleckt,

Er hat vielmehr den ganzen Geist bedeckt,

Gott müßte mich als unrein von sich treiben;

Doch weil ein Tropfen heilges Blut

So große Wunder tut,

Kann ich noch unverstoßen bleiben.

Die Wunden sind ein offnes Meer,

Dahin ich meine Sünden senke,

Und wenn ich mich zu diesem Strome lenke,

So macht er mich von meinen Flecken leer.

L’horrible péché n’a pas fait que de me souiller, il s’est emparé de mon esprit tout entier. Dieu devrait en raison de mon impureté me rejeter. Mais parce qu’une goutte de son sang sacré accomplit de tels miracles, il m’est permis de n’être pas rejeté. Ses plaies sont une mer ouverte dans laquelle je noie mes péchés. Et si je me livre à ses flots, il me purifie de ma souillure.

Ergieße dich reichlich, du göttliche Quelle,

Ach, walle mit blutigen Strömen auf mich!

Es fühlet mein Herze die tröstliche Stunde,

Nun sinken die drückenden Lasten zu Grunde,

Es wäschet die sündlichenFlecken von sich.

Répands-toi en abondance, ô ! source divine. Ah ! fais jaillir sur moi les flots de sang ! La consolation de cet instant emplit mon cœur, le poids des péchés s’évanouit et la souillure du mal se lave d’elle-même.

4. Récitatif d’alto
Hautbois I, Continuo

Mein treuer Heiland tröstet mich,

Es sei verscharrt in seinem Grabe,

Was ich gesündigt habe;

Ist mein Verbrechen noch so groß,

Er macht mich frei und los.

Wenn Gläubige die Zuflucht bei ihm finden,

Muß Angst und Pein

Nicht mehr gefährlich sein

Und alsobald verschwinden;

IhrSeelenschatz, ihr höchstes Gut

Ist Jesu unschätzbares Blut;

Es ist ihr Schutz vor Teufel, Tod und Sünden,

In dem sie überwinden.

Mon fidèle Sauveur me console et dans son tombeau sont enfouis tous les péchés que j’ai commis ; quelle que soit l’étendue de mon crime, il m’en délivre. Quand les croyants trouvent refuge auprès de lui, ils ne risquent plus l’angoisse et les tourments, qui s’évanouissent aussitôt ! Le sang inestimable de Jésus est le trésor de leur âme, leur bien suprême ; Il est leur protection par laquelle ils surmontent le diable, la mort et péché.

5. Air de basse

Trompettes, Hautbois I/II, Violons I à l’unisson, Violons II, Violes, Continuo

Verstumme, Höllenheer,
Du machst mich nicht verzagt!
Ich darf dies Blut dir zeigen,
So mußt du plötzlich schweigen,
Es ist in Gott gewagt.

Reste muette, armée infernale, tu ne me décourageras pas ! Je n’ai qu’à te montrer une goutte de ce sang pour te réduire sur-le-champ au silence et je l’oserai au nom du Seigneur.

6. Récitatif de soprano
Continuo

Ich bin ja nur das kleinste Teil der Welt,

Und da des Blutes edler Saft

Unendlich große Kraft Bewährt erhält,

Daß jeder Tropfen, so auch noch so klein,

Die ganze Welt kann rein

Von Sünden machen,

So laß dein Blut

Ja nicht an mir verderben,

Es komme mir zugut,

Daß ich den Himmel kann ererben.

Je ne suis que la plus infime parcelle du monde et la noble liqueur du sang conserve son pouvoir infini et chaque goutte, aussi infime soit-elle, peut purifier l’univers entier de ses péchés. Ne verse pas ton sang en vain pour moi et fais qu’il m’aide à conquérir le Ciel.

7. Choral

Violons I et Hautbois I/II et Trompette da tirarsi avec soprani, Violons II avec alti, Viole avec ténors, Continuo

Strophe 11

Führ auch mein Herz und Sinn
Durch deinen Geist dahin,
Daß ich mög alles meiden,
Was mich und dich kann scheiden,
Und ich an deinem Leibe
Ein Gliedmaß ewig bleibe.

Fais que ton Esprit incite aussi mon coeur et mon âme à éviter tout ce qui peut me séparer de toi et que je reste éternellement un membre de ton corps.

À propos

Distribution

Soli : S A T B, Chœur : S A T B, Trompette de tirarsi, Hautbois I/II, Violons I/II, Violes, Violoncelle, Continuo

Texte

Cantate choral “Wo soll ich fliehen hin” texte de Johann Heermann (1675), mélodie du choral “Auf meinen lieben Gott » de Jacob Regnart

1 : Strophe 1 du choral

2 ,3, 4, ,5,6 : Paraphrase des strophes 2-10 du choral

7 : Strophe 11 du choral

Références :

BWV 5,0
Titre Wo soll ich fliehen hin ?
ZK 92
Date dimanche, 15. octobre 1724
Liturgie luthérienne 19ème dimanche après la Trinité
Liturgie réformée 7ème Dimanche / B (Parrallèle de Marc)
Evangile Matthieu 9,1-8 Guérison du paralytique
AT ou épitre Ephésiens 4, 22-28
Choral Auf meinen lieben Gott
Psaumes et cantiques 292
Recueil Alleluia 33/14 (nº1 et 7 de la cantate)
KGB 274
ERG 674