BWV 47

Wer sich selbst erhöhet, der soll erniedriget werden

 Quiconque s’élève sera abaissé

Wer sich selbst erhöhet, der soll erniedriget werden, und wer sich selbst erniedriget, der soll erhöhet werden.

Quiconque s’élève sera abaissé et celui qui s’abaisse sera élevé

(Luc 14,11)

 

2. Air de soprano

Violon solo, Continuo

Wer ein wahrer Christ will heißen,

Muß der Demut sich befleißen;

Demut stammt aus Jesu Reich.

Hoffart ist dem Teufel gleich;

Gott pflegt alle die zu hassen,

So den Stolz nicht fahrenlassen.

Qui veut être qualifié d’authentique chrétien doit redoubler d’humilité ; L’humilité procède du royaume de Jésus. La vanité est semblable au démon ; Dieu hait tous ceux qui ne se débarrassent de leur orgueil.

3. Récitatif de basse

Violons I/II, Violes, Continuo

Der Mensch ist Kot, Stank, Asch und Erde;

Ist’s möglich, daß vom Übermut,

Als einer Teufelsbrut,

Er noch bezaubert werde?

Ach Jesus, Gottes Sohn,

Der Schöpfer aller Dinge,

Ward unsretwegen niedrig und geringe,

Er duldte Schmach und Hohn;

Und du, du armer Wurm, suchst dich zu brüsten?

Gehört sich das vor einen Christen?

Geh, schäme dich, du stolze Kreatur,

Tu Buß und folge Christi Spur;

Wirf dich vor Gott im Geiste gläubig nieder!

Zu seiner Zeit erhöht er dich auch wieder.

L’homme est fange, pestilence, poussière et glèbe ; Peut-il encore subir le maléfice de la présomption, cette engeance diabolique ? C’est donc Jésus, le Fils de Dieu, le Créateur de toutes choses, qui pour nous s’abaissa en toute humilité et endura l’ignominie et les sarcasmes ; Et toi, misérable ver que tu es, tu cherches à parader ? Est-ce là l’attitude d’un chrétien ? Va, que la honte t’oppresse, créature orgueilleuse ; Fais pénitence et suis les traces du Christ ; Prosterne-toi en croyant devant Dieu ! Et Il te relèvera en temps utile.

4. Air de basse

Hautbois, Violons, Continuo

Jesu, beuge doch mein Herze

Unter deine starke Hand,

Daß ich nicht mein Heil verscherze

Wie der erste Höllenbrand.

Laß mich deine Demut suchen

Und den Hochmut ganz verfluchen;

Gib mir einen niedern Sinn,

Daß ich dir gefällig bin!

Jésus, fléchis donc mon cœur de ta main puissante, que je ne porte point préjudice à mon salut avec les premiers tisons de l’enfer. Laisse-moi quérir ton humilité et maudire à jamais l’orgueil ; Donne à mon cœur la modestie et que je te sois ainsi agréable.

5. Choral

Hautbois I/II et Violons I avec Soprani, Violons II avec Alti, Violes avec ténors, Continuo

Der zeitlichen Ehrn will ich gern entbehrn,

Du wollst mir nur das Ewge gewährn,

Das du erworben hast

Durch deinen herben, bittern Tod.

Das bitt ich dich, mein Herr und Gott.

Je renonce volontiers aux honneurs de ce monde, si tu voulais bien m’accorder le bien éternel que tu as conquis par ton rude et dur trépas. Telle est donc ma prière, ô mon Seigneur et mon Dieu.

 

À propos

Distribution

Soli : S A T B, Chœur : S A T B, Hautbois I/II, Violons solo, Violons I/II, Violes, Continuo

Texte

Auteur du livret : Johann Friedrich Helbig 1720 ;

1 : Luc 14,11 ;

5 : Strophe 11 du choral « Warum betrübst du dich, mein Herz? » Hans Leo Hassler 1608

Références :

BWV 47,0
Titre Wer sich selbst erhöhet, der soll erniedriget werden
ZK (classement chronologique) 154
Date Dimanche, 13. octobre 1726
Liturgie luthérienne 17ème dimanche après la Trinité
Liturgie réformée 23ème Dimanche / C
AT

1 Sam 15 : 13-26

13Samuel se rendit auprès de Saül, et Saül lui dit : « Sois béni du SEIGNEUR ! J’ai mis à exécution la parole du SEIGNEUR. » 14Samuel dit : « Quels sont ces bêlements que j’entends et ces meuglements qui frappent mes oreilles ? » 15Saül dit : « Ils les ont ramenés de chez les Amalécites. C’est que le peuple a épargné le meilleur des brebis et des bœufs pour sacrifier au SEIGNEUR ton Dieu. Quant au reste, nous l’avons voué par interdit. » 16Samuel dit à Saül : « Assez. Je vais t’annoncer ce que m’a dit le SEIGNEUR cette nuit. » Il lui dit : « Parle. » 17Samuel dit : « Bien que tu sois peu de chose à tes propres yeux, n’es-tu pas à la tête des tribus d’Israël ? Le SEIGNEUR t’a oint comme roi d’Israël. 18Le SEIGNEUR t’a envoyé en expédition et il a dit : “Va. Tu voueras par interdit ces pécheurs d’Amalécites et tu les combattras jusqu’à leur extermination.” 19Pourquoi n’as-tu pas écouté la voix du SEIGNEUR, pourquoi t’es-tu jeté sur le butin et as-tu fait ce qui est mal aux yeux du SEIGNEUR ? » 20Saül dit à Samuel : « J’ai obéi à la voix du SEIGNEUR. Je suis parti en expédition là où le SEIGNEUR m’avait envoyé. J’ai ramené Agag, roi d’Amaleq, et Amaleq lui-même, je l’ai voué par interdit. 21Le peuple a pris sur le butin du petit et du gros bétail, le meilleur de ce que frappait l’interdit, pour sacrifier au SEIGNEUR, ton Dieu, Guilgal. » 22Samuel dit alors : « Le SEIGNEUR aime-t-il les holocaustes et les sacrifices autant que l’obéissance à la parole du SEIGNEUR ? Non ! L’obéissance est préférable au sacrifice, la docilité à la graisse des béliers. 23Mais la révolte vaut le péché de divination, et l’opiniâtreté, la sorcellerie. Puisque tu as rejeté la parole du SEIGNEUR, il t’a rejeté, tu n’es plus roi. »24Saül dit à Samuel : « J’ai péché, j’ai transgressé l’ordre du SEIGNEUR et tes paroles. C’est que j’ai eu peur du peuple et je lui ai obéi. 25Maintenant, je t’en prie, pardonne mon péché et reviens avec moi, que je me prosterne devant le SEIGNEUR. » 26Samuel dit à Saül : « Je ne reviendrai pas avec toi, car tu as rejeté la parole du SEIGNEUR ; le SEIGNEUR t’a rejeté, et tu n’es plus roi d’Israël. »

Épître

Éphésiens 4,1-6

1Je vous y exhorte donc dans le Seigneur, moi qui suis prisonnier : accordez votre vie à l’appel que vous avez reçu ; 2en toute humilité et douceur, avec patience, supportez-vous les uns les autres dans l’amour ; 3appliquez-vous à garder l’unité de l’esprit par le lien de la paix.4Il y a un seul corps et un seul Esprit, de même que votre vocation vous a appelés à une seule espérance ; 5un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême ; 6un seul Dieu et Père de tous, qui règne sur tous, agit par tous, et demeure en tous.

Évangile

Luc 14,1-11 Le sabbat. La première place

1Or Jésus était entré dans la maison d’un chef des Pharisiens un jour de sabbat pour y prendre un repas ; ils l’observaient, 2et justement un hydropique se trouvait devant lui. 3Jésus prit la parole et dit aux légistes et aux Pharisiens : « Est-il permis ou non de guérir un malade le jour du sabbat ? » 4Mais ils gardèrent le silence. Alors Jésus, prenant le malade, le guérit et le renvoya. 5Puis il leur dit : « Lequel d’entre vous, si son fils ou son bœuf tombe dans un puits, ne le hissera pas aussitôt, en plein jour de sabbat ? » 6Et ils ne purent rien répondre à cela.7Jésus dit aux invités une parabole, parce qu’il remarquait qu’ils choisissaient les premières places ; il leur dit : 8« Quand tu es invité à des noces, ne va pas te mettre à la première place, de peur qu’on ait invité quelqu’un de plus important que toi, 9et que celui qui vous a invités, toi et lui, ne vienne te dire : “Cède-lui la place” ; alors tu irais tout confus prendre la dernière place. 10Au contraire, quand tu es invité, va te mettre à la dernière place, afin qu’à son arrivée celui qui t’a invité te dise : “Mon ami, avance plus haut.” Alors ce sera pour toi un honneur devant tous ceux qui seront à table avec toi. 11Car tout homme qui s’élève sera abaissé et celui qui s’abaisse sera élevé. »

Choral Warum betrübst du dich, mein Herz
Psaumes et cantiques  
Recueil Alleluia  
KGB  
ERG