BWV 44

Sie werden euch in den Bann tun I

Ils vous excluront des synagogues I

1 . Air duo de ténor et basse

Hautbois I/II, Basson et Continuo

Sie werden euch in den Bann tun.

Ils vous excluront des synagogues

(Jean 16,2a)

 

2. Chœur

Hautbois I et Violons I à l’unisson, Hautbois II et Violons II à l’unisson, Violes, Basson et Continuo

 

Es kömmt aber die Zeit, daß, wer euch tötet, wird meinen, er tue Gott einen Dienst daran.

 

Et même l’heure vient où quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Dieu

(Jean 16,2b)

 

3. Air d’alto

Hautbois I, Basson et Continuo

Christen müssen auf der Erden

Christi wahre Jünger sein.

Auf sie warten alle Stunden,

Bis sie selig überwunden,

Marter, Bann und schwere Pein.

Les chrétiens doivent être sur la terre les vrais disciples du Christ. A toute heure les attendent le martyr, le bannissement et les plus rudes tourments jusqu’à ce que la félicité bienheureuse les en délivre.

4. Choral au ténor

Basson et Continuo

Ach Gott, wie manches Herzeleid

Begegnet mir zu dieser Zeit.

Der schmale Weg ist trübsalvoll,

Den ich zum Himmel wandern soll.

Hélas, mon Dieu, plus d’un chagrin m’accable ces temps-ci ! La voie étroite qui doit me mener vers le Ciel est pleine de tribulations.

5. Récitatif de basse

Basson et Continuo

Es sucht der Antichrist,

Das große Ungeheuer,

Mit Schwert und Feuer

Die Glieder Christi zu verfolgen,

Weil ihre Lehre ihm zuwider ist.

Er bildet sich dabei wohl ein,

Es müsse sein Tun Gott gefällig sein.

Allein, es gleichen Christen denen Palmenzweigen,

Die durch die Last nur desto höher steigen.

L’Antéchrist, le monstre colossal, veut tout mettre à feu et à sang et livrer à la persécution les fidèles du Christ dont la doctrine lui est contraire. Et il s’imagine ce faisant, que son entreprise doit lui gagner la faveur de Dieu. Mais les chrétiens sont tels les rameaux de palmier qui s’élèvent d’autant plus haut que leur fardeau s’alourdit.

6. Air de soprano

Hautbois I et Violons I à l’unisson, Hautbois II et Violons II à l’unisson, Violes, Basson et Continuo

 

Es ist und bleibt der Christen Trost,

Daß Gott vor seine Kirche wacht.

Denn wenn sich gleich die Wetter türmen,

So hat doch nach den Trübsalstürmen

Die Freudensonne bald gelacht.

Pour les chrétiens reste à jamais le réconfort que Dieu veille sur son église. Car les orages ont beau s’amonceler jusqu’aux nues : Aux tourments des tribulations a tôt fait de succéder la gaieté du soleil radieux.

7. Choral

Hautbois I et Violons I avec Soprani, Hautbois II et Violons II avec Alti, Violes avec ténors, Basson et Continuo

 

So sei nun, Seele, deine

Und traue dem alleine,

Der dich erschaffen hat.

Es gehe, wie es gehe,

Dein Vater in der Höhe,

Der weiß zu allen Sachen Rat.

Que mon âme donc t’appartienne et s’en remette à celui-là seul qui l’a créée. Advienne que pourra, ton Père au plus haut des cieux sait prodiguer conseil en toute occasion.

 

À propos

Distribution

Soli : S A T B, Chœur : S A T B, Hautbois I/II, Violons I/II, Violes, Continuo (+ Basson)

Date d’exécution

21 Mai 1724

Texte

Auteur du livret inconnu ;

1,2 : Jean 16,2 ;

4 : Strophe 1 du choral « Ach Gott, wie manches Herzeleid » texte de Martin Moller (1587) ; mélodie du choral « Herr Jesu Christ, meins Lebens Licht » II anonyme (vers1455) ;

7 : Strophe 9 du choral «In allen meinen Taten » texte de Paul Fleming (1642) ; mélodie : Mélodie 1 du choral: « O Welt, ich muß dich lassen » Heinrich Isaac (1490).

Occasion liturgique

Exaudi

Références :

Liturgie Luthérienne : Exaudi

Liturgie Réformée : 6ème Dimanche de Pâques / B

Évangile : Jean 15,26-16,4 Discours d’adieux envoi du consolateur

AT ou EP: 1 Pierre 4, 8-11

Choral: Ach, Gott. Wie manches Herzeleid /(O Welt ,ich muss dich lassen)

Tableau de concordance :