BWV 42

Am Abend aber desselbigen Sabbats

Le soir de ce même jour, le premier de la semaine

1 . Sinfonia

Hautbois I/II, Basson, Violons I/II, Violes, Continuo

 

2. Récitatif de ténor

Continuo, Basson

Am Abend aber desselbigen Sabbats, da die Jünger versammlet und die Türen verschlossen waren aus Furcht für den Jüden, kam Jesus und trat mitten ein.

Le soir de ce même jour, le premier de la semaine, toutes portes étant closes par crainte des juifs, Jésus vint là où se trouvaient les disciples et se tint au milieu d’eux.

(Jean 20,19)

3. Air d’alto

Hautbois I/II, Basson, Violons I/II, Violes, Continuo

Wo zwei und drei versammlet sind

In Jesu teurem Namen,

Da stellt sich Jesus mitten ein

Und spricht darzu das Amen.

Denn was aus Lieb und Not geschicht,

Das bricht des Höchsten Ordnung nicht.

Là où deux ou trois sont assemblés en son nom, Jésus entre au milieu du groupe et prononce l’Amen. Car la volonté du Très-Haut, c’est de ne pas briser, ce qui est le fruit de l’amour ou de la détresse.

(Matthieu 18,20)

 

4. Air en duo de soprano et ténor

Basson et Violoncelle, Continuo

Verzage nicht, o Häuflein klein,

Obschon die Feinde willens sein,

Dich gänzlich zu verstören,

Und suchen deinen Untergang,

Davon dir wird recht angst und bang:

Es wird nicht lange währen.

Ne te décourage pas, ô groupe infime ; Bien que ce soit la volonté de l’ennemi de t’anéantir et de d’amener à ta chute, ce que tu crains, et qui t’effraie : Cela ne durera pas longtemps.

5. Récitatif de basse

Basson et Continuo

Man kann hiervon ein schönes Exempel sehen

An dem, was zu Jerusalem geschehen;

Denn da die Jünger sich versammlet hatten

Im finstern Schatten,

Aus Furcht für denen Jüden,

So trat mein Heiland mitten ein,

Zum Zeugnis, daß er seiner Kirche Schutz will sein.

Drum laßt die Feinde wüten!

On peut voir de cela un bel exemple dans ce qui se passa à Jérusalem alors que les disciples s’étaient rassemblés dans l’obscurité profonde, par crainte des Juifs. Alors mon Sauveur vint au milieu d’eux, témoignant qu’il désire être le secours de son Église. Aussi laissez les ennemis pester !

6. Air de basse

Violons, Basson, Continuo

Jesus ist ein Schild der Seinen,

Wenn sie die Verfolgung tritt.

Ihnen muß die Sonne scheinen

Mit der goldenen Überschrift:

Jesus ist ein Schild der Seinen,

Wenn sie die Verfolgung trifft.

Jésus est un bouclier pour les siens quand la persécution les atteint. A ceux-ci le soleil doit apparaître avec cette inscription en lettres d’or : « Jésus est un bouclier pour les siens quand la persécution les atteint. »

7. Choral

Hautbois I/II et Violons I avec Soprani, Violons II avec Alti, Violes avec ténors, Basson, Continuo

Verleih uns Frieden gnädiglich,

Herr Gott, zu unsern Zeiten;

Es ist doch ja kein andrer nicht,

Der für uns könnte streiten,

Denn du, unsr Gott, alleine.

Gib unsern Fürsten und all’r Obrigkeit

Fried und gut Regiment,

Daß wir unter ihnen

Ein geruhig und stilles Leben führen mögen

In aller Gottseligkeit und Ehrbarkeit.

Amen.

Seigneur, daigne accorder la paix à notre temps ; Car il n’y a nul autre qui puisse combattre pour nous si ce n’est toi, notre Dieu. Donne à nos princes et à tous les détenteurs du pouvoir, l’esprit de paix et une armée solide afin que nous puissions mener, grâce à eux, une vie tranquille et paisible en toute piété et respectabilité. Amen.

À propos

Distribution

Soli : S A T B, Chœur : S A T B, Hautbois I/II, Basson, Violons I/II, Violes, Violoncelle, Continuo

Texte

Auteur du livret inconnu ;

2 : Jean 20,19 ;

3 : d’après Matthieu 18,20 ;

4 : Strophe 1 du choral « Verzage nicht, o Häuflein klein, » texte de Jacob Fabricius 1632 Melodie: Choral« Kommt her zu mir, spricht Gottes Sohn » , Anonyme  (Nüremberg, 1534), inspiré d’une mélodie plus ancienne de 1504

7 : Martin Luther, Strophe 1 du choral « Verleih uns Frieden gnädiglich » (« Da pacem Domine »), 1529 avec le traditionnel ajout fondé sur 1 Tim. 2 :2, « Gib unsern Fürsten und aller Obrigkeit » de Johann Walter, 1566 ;

 

Références :

BWV 42,0
Titre Am Abend aber desselbigen Sabbats
ZK (classement chronologique) 117
Date Dimanche, 8. avril 1725
Liturgie luthérienne Quasimodo geniti [1er Dimanche après Pâques]
Liturgie réformée Soir de Pâques
AT

2 Sam. 12 : 1-10,13,14

1Le SEIGNEUR envoya Natan à David. Il alla le trouver et lui dit : « Il y avait deux hommes dans une ville, l’un riche et l’autre pauvre. 2Le riche avait force moutons et bœufs. 3Le pauvre n’avait rien du tout, sauf une agnelle, une seule petite, qu’il avait achetée. Il la nourrissait. Elle grandissait chez lui en même temps que ses enfants. Elle mangeait de sa pitance, elle buvait à son bol, elle couchait dans ses bras. Elle était pour lui comme une fille. 4Un hôte arriva chez le riche. Il n’eut pas le cœur de prendre de ses moutons et de ses bœufs pour apprêter le repas du voyageur venu chez lui. Il prit l’agnelle du pauvre et l’apprêta pour l’homme venu chez lui. »5David entra dans une violente colère contre cet homme et il dit à Natan : « Par la vie du SEIGNEUR, il mérite la mort, l’homme qui a fait cela. 6Et de l’agnelle, il donnera compensation au quadruple, pour avoir fait cela et pour avoir manqué de cœur. » 7Natan dit à David : « Cet homme, c’est toi ! Ainsi parle le SEIGNEUR, le Dieu d’Israël : C’est moi qui t’ai oint comme roi d’Israël et c’est moi qui t’ai délivré de la main de Saül. 8Je t’ai donné la maison de ton maître et j’ai mis dans tes bras les femmes de ton maître ; je t’ai donné la maison d’Israël et de Juda ; et si c’est trop peu, je veux y ajouter autant. 9Pourquoi donc as-tu méprisé la parole du SEIGNEUR en faisant ce qui lui déplaît ? Tu as frappé de l’épée Urie le Hittite. Tu as pris sa femme pour en faire ta femme et, lui-même, tu l’as tué par l’épée des fils d’Ammon. 10Eh bien, l’épée ne s’écartera jamais de ta maison, puisque tu m’as méprisé et que tu as pris la femme d’Urie le Hittite pour en faire ta femme…13David dit alors à Natan : « J’ai péché contre le SEIGNEUR. » Natan dit à David : « Le SEIGNEUR, de son côté, a passé sur ton péché. Tu ne mourras pas. 14Mais, puisque, dans cette affaire, tu as gravement outragé le SEIGNEUR – ou plutôt, ses ennemis –, le fils qui t’est né, lui, mourra. »

Épître

1 Jean 5,4-10

4puisque tout ce qui est né de Dieu est vainqueur du monde. Et la victoire qui a vaincu le monde, c’est notre foi. 5Qui est vainqueur du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ? 6C’est lui qui est venu par l’eau et par le sang, Jésus Christ, non avec l’eau seulement, mais avec l’eau et le sang ; et c’est l’Esprit qui rend témoignage, parce que l’Esprit est la vérité. 7C’est qu’ils sont trois à rendre témoignage, 8l’Esprit, l’eau et le sang, et ces trois convergent dans l’unique témoignage : 9si nous recevons le témoignage des hommes, le témoignage de Dieu est plus grand ; car tel est le témoignage de Dieu : il a rendu témoignage en faveur de son Fils. 10Qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage en lui-même. Qui ne croit pas Dieu fait de lui un menteur, puisqu’il n’a pas foi dans le témoignage que Dieu a rendu en faveur de son Fils.

Évangile

Jean 20 ,19-31 Apparition ressuscité dans la chambre haute

19Le soir de ce même jour qui était le premier de la semaine, alors que, par crainte des autorités juives, les portes de la maison où se trouvaient les disciples étaient verrouillées, Jésus vint, il se tint au milieu d’eux et il leur dit : « La paix soit avec vous. » 20Tout en parlant, il leur montra ses mains et son côté. En voyant le Seigneur, les disciples furent tout à la joie. 21Alors, à nouveau, Jésus leur dit : « La paix soit avec vous. Comme le Père m’a envoyé, à mon tour je vous envoie. » 22Ayant ainsi parlé, il souffla sur eux et leur dit : « Recevez l’Esprit Saint ; 23ceux à qui vous remettrez les péchés, ils leur seront remis. Ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus. »24Cependant Thomas, l’un des Douze, celui qu’on appelle Didyme, n’était pas avec eux lorsque Jésus vint. 25Les autres disciples lui dirent donc : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur répondit : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je n’enfonce pas mon doigt à la place des clous et si je n’enfonce pas ma main dans son côté, je ne croirai pas ! » 26Or huit jours plus tard, les disciples étaient à nouveau réunis dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vint, toutes portes verrouillées, il se tint au milieu d’eux et leur dit : « La paix soit avec vous. » 27Ensuite il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici et regarde mes mains ; avance ta main et enfonce-la dans mon côté, cesse d’être incrédule et deviens un homme de foi. » 28Thomas lui répondit : « Mon Seigneur et mon Dieu. » 29Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu as cru ; bienheureux ceux qui, sans avoir vu, ont cru. »30Jésus a opéré sous les yeux de ses disciples bien d’autres signes qui ne sont pas rapportés dans ce livre. 31Ceux-ci l’ont été pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et pour que, en croyant, vous ayez la vie en son nom.

Choral Verleih uns Frieden gnädiglich
Psaumes et cantiques  
Recueil Alleluia  
KGB 205
ERG 332