BWV 4

Christ lag in Todesbanden

Christ gisait dans les liens de la mort

1 . Sinfonia

Violons I/II, Violes I/II, Continuo

2.  Choeur

Violon I/II, Viole I/II, Cornet à bouquin avec soprano, Trombones I avec alto, Trombones II avec ténors, Trombones III avec basses, Continuo

Strophe 1

Christ lag in Todesbanden
Für unsre Sünd gegeben,
Er ist wieder erstanden
Und hat uns bracht das Leben;
Des wir sollen fröhlich sein,
Gott loben und ihm dankbar sein
Und singen halleluja,
Halleluja!

Christ gisait dans les liens de la mort sacrifié pour nos péchés, il est ressuscité et nous a ainsi apporté la vie ; Nous devons nous réjouir, louer Dieu et lui être reconnaissant et chanter Alléluia, Alléluia !

3. Air en duo de soprano et d’alto

Cornet à bouquin avec soprano, Trombones I avec alto, Continuo

Strophe 2

Den Tod niemand zwingen kunnt
Bei allen Menschenkindern,
Das macht’ alles unsre Sünd,
Kein Unschuld war zu finden.
Davon kam der Tod so bald
Und nahm über uns Gewalt,
Hielt uns in seinem Reich gefangen.
Halleluja!

Nul ne peut soumettre la mort parmi le genre humain, la faute en revient à nos péchés car il n’existe aucun innocent. C’est pourquoi la mort est si prompte à s’emparer de nous et à nous retenir captifs sous son empire. Alléluia !

4. Air de ténor

Violons I/II, Continuo

Strophe 3

Jesus Christus, Gottes Sohn,
An unser Statt ist kommen
Und hat die Sünde weggetan,
Damit dem Tod genommen
All sein Recht und sein Gewalt,
Da bleibet nichts denn Tods Gestalt,
Den Stach’l hat er verloren.
Halleluja!

Jésus Christ, fils de Dieu, est venu semblable à nous et a chassé le péché, retirant ainsi à la mort tous ses droits et sa puissance ; Il ne reste plus rien de la mort, elle a perdu son aiguillon. Alléluia !

5. Chœur

Continuo

Strophe 4

Es war ein wunderlicher Krieg,
Da Tod und Leben rungen,
Das Leben behielt den Sieg,
Es hat den Tod verschlungen.
Die Schrift hat verkündigt das,
Wie ein Tod den andern fraß,
Ein Spott aus dem Tod ist worden.
Halleluja!

Ce fut une étrange guerre qui opposa la mort à la vie. La vie a remporté la victoire, elle a anéanti la mort. L’écriture l’a révélé : une mort supprime l’autre. La mort est devenue une dérision. Alléluia !

6. Air de basse

Violons I/II, Violes I/II, Continuo

Strophe 5

Hier ist das rechte Osterlamm,
Davon Gott hat geboten,
Das ist hoch an des Kreuzes Stamm
In heißer Lieb gebraten,
Das Blut zeichnet unsre Tür,
Das hält der Glaub dem Tode für,
Der Würger kann uns nicht mehr schaden.
Halleluja!

Voici le véritable agneau pascal comme Dieu l’avait annoncé : Élevé sur le tronc de la Croix. Il a été consumé par le plus brulant des amours. Son sang marque notre porte, la foi tient la mort en échec, le bourreau ne peut plus rien contre nous, Alléluia !

7. Air en duo de soprano et de ténor 

Continuo

Strophe 6

So feiern wir das hohe Fest
Mit Herzensfreud und Wonne,
Das uns der Herre scheinen läßt,
Er ist selber die Sonne,
Der durch seiner Gnade Glanz
Erleuchtet unsre Herzen ganz,
Der Sünden Nacht ist verschwunden.
Halleluja!

Aussi célébrons-nous la grande fête dans l’allégresse du cœur et les délices que le Seigneur nous dispense ; Il est lui-même le soleil qui illumine de sa grâce tout notre cœur ; La nuit du péché s’est évanouie. Alléluia !

8. Chœur

Violons I/II et Cornet à bouquin avec soprani, Violes I et Trombones I avec alti, Violes II et Trombones II avec ténors, Trombones III avec basses, Continuo

Strophe 7

Wir essen und leben wohl
In rechten Osterfladen,
Der alte Sauerteig nicht soll
Sein bei dem Wort der Gnaden,
Christus will die Koste sein
Und speisen die Seel allein,
Der Glaub will keins andern leben.
Halleluja!

Nous mangeons pour notre bien-être le véritable pain pascal. Le vieux levain ne doit pas être associé à la parole de grâce, Christ sera notre nourriture et lui seul rassasiera notre âme. Le croyant ne désire rien vivre d’autre. Alléluia !

À propos

Distribution

Soli : S A T B, Chœur : S A T B, Cornet à bouquin, Trombones I-III, Violon I/II, Viole, Continuo

Texte

Cantate choral « Christ lag in Todesbanden » texte de Martin Luther 1524, mélodie anonyme + Martin Luther et Johann Walter (1524)

 2 : Strophe 1 du choral

3 : Strophe 2 du choral

4 : Strophe 3 du choral

5 : Strophe 4 du choral

6 : Strophe 5 du choral

7 : Strophe 6 du choral

8 : Strophe 7 du choral

Références :

BWV 4,0
Titre  Christ lag in Todesbanden
ZK 4
Date 20 avril 1707
Liturgie luthérienne 1er jour de Pâques
Liturgie réformée Matin de Pâques-Lundi de Pâques
AT

Job 19 : 23-27

23Ah ! si seulement on écrivait mes paroles, si on les gravait en une inscription ! 24Avec un burin de fer et du plomb, si pour toujours dans le roc elles restaient incisées ! 25Je sais bien, moi, que mon rédempteur est vivant, que le dernier, il surgira sur la poussière. 26Et après qu’on aura détruit cette peau qui est mienne, c’est bien dans ma chair que je contemplerai Dieu. 27C’est moi qui le contemplerai, oui, moi ! Mes yeux le verront, lui, et il ne sera pas étranger. Mon cœur en brûle au fond de moi.

Épître

1Corinthiens 5,6-8

6Il n’est pas beau, votre sujet de fierté ! Ne savez-vous pas qu’un peu de levain fait lever toute la pâte ? 7Purifiez-vous du vieux levain pour être une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain. Car le Christ, notre Pâque, a été immolé. 8Célébrons donc la fête, non pas avec du vieux levain, ni du levain de méchanceté et de perversité, mais avec des pains sans levain : dans la pureté et dans la vérité.

Évangile

Marc 16,1-8 Les femmes au tombeau

1Quand le sabbat fut passé, Marie de Magdala, Marie, mère de Jacques, et Salomé achetèrent des aromates pour aller l’embaumer. 2Et de grand matin, le premier jour de la semaine, elles vont à la tombe, le soleil étant levé. 3Elles se disaient entre elles : « Qui nous roulera la pierre de l’entrée du tombeau ? » 4Et, levant les yeux, elles voient que la pierre est roulée ; or, elle était très grande. 5Entrées dans le tombeau, elles virent, assis à droite, un jeune homme, vêtu d’une robe blanche, et elles furent saisies de frayeur. 6Mais il leur dit : « Ne vous effrayez pas. Vous cherchez Jésus de Nazareth, le crucifié : il est ressuscité, il n’est pas ici ; voyez l’endroit où on l’avait déposé. 7Mais allez dire à ses disciples et à Pierre : “Il vous précède en Galilée ; c’est là que vous le verrez, comme il vous l’a dit.” » 8Elles sortirent et s’enfuirent loin du tombeau, car elles étaient toutes tremblantes et bouleversées ; et elles ne dirent rien à personne, car elles avaient peur

Choral Christ lag in Todesbanden
Psaumes et cantiques 306
Recueil Alleluia 34/05 nºs 2,3,4,5,6,7,8 de la cantate
KGB 159,322
ERG 464