BWV 32

Liebster Jesu, mein Verlangen

Bien-aimé Jésus, objet de mes désirs  

Cantate en dialogue

entre l’Âme et Jésus

Âme (Soprano), Jésus (Basse)

 

1. Air de soprano

Hautbois, Violons I/II, Viole, Continuo

Liebster Jesu, mein Verlangen,

Sage mir, wo find ich dich?

Soll ich dich so bald verlieren

Und nicht ferner bei mir spüren?

Ach! mein Hort, erfreue mich,

Laß dich höchst vergnügt umfangen.

Bien-aimé Jésus, mon seul désir, dis-moi où je puis te trouver ? Dois-je te perdre aussi vite et ne plus te sentir auprès de moi ? Ah, mon refuge, réjouis-moi, laisse-moi t’étreindre de toute ma joie.

2. Récitatif de basse

Continuo

Was ists, daß du mich gesuchet? Weißt du nicht, daß ich sein muß in dem, das meines Vaters ist?

Pourquoi donc me cherches-tu ? Ne sais-tu pas que je dois être dans ce qui est de mon Père ? (Luc 2,49)

3. Air de basse

Violon solo, Continuo

Hier, in meines Vaters Stätte,

Findt mich ein betrübter Geist.

Da kannst du mich sicher finden

Und dein Herz mit mir verbinden,

Weil dies meine Wohnung heißt.

Là, dans ce lieu paternel seul un esprit affligé peut me trouver. Là tu peux à coup sûr me trouver et unir ton cœur au mien car ce lieu est ma demeure.

4. Récitatif en dialogue de soprano (l’âme) et de basse (Jésus)

Violons I/II, Viole, Continuo

Sopran:

Ach! heiliger und großer Gott,

So will ich mir

Denn hier bei dir

Beständig Trost und Hilfe suchen.

 

Baß:

Wirst du den Erdentand verfluchen

Und nur in diese Wohnung gehn,

So kannst du hier und dort bestehn.

 

Sopran:

Wie lieblich ist doch deine Wohnung,

Herr, starker Zebaoth;

Mein Geist verlangt

Nach dem, was nur in deinem Hofe prangt.

Mein Leib und Seele freuet sich

In dem lebendgen Gott:

Ach! Jesu, meine Brust liebt dich nur ewiglich.

 

Baß:

So kannst du glücklich sein,

Wenn Herz und Geist

Aus Liebe gegen mich entzündet heißt.

 

Sopran:

Ach! dieses Wort, das itzo schon

Mein Herz aus Babels Grenzen reißt,

Fass’ ich mir andachtsvoll in meiner Seele ein.

 

Soprano :

Ah, Dieu saint et fort, je veux alors chercher constamment secours et assistance auprès de toi.

 

 

 

Basse :

Si tu maudis les futilités de ce monde et que tu viennes en cette demeure, alors tu pourras y vivre.

 

 

Soprano :

Que ta demeure soit aimable, Seigneur, puissant Dieu des armées ; Mon esprit aspire à ce qui ne resplendit que dans ta demeure. Ma chair et mon âme se réjouissent dans le Dieu vivant : Ah, Jésus, mon souffle n’aime que toi pour l’éternité.

 

 

 

Basse :

Ainsi tu peux être heureux lorsque ton cœur et ton Esprit sont enflammés d’amour pour moi.

 

 

Soprano :

Ah, cette parole qui maintenant arrache déjà mon cœur à cette terre de Babel, je l’enferme soigneusement dans mon âme.

 

5. Air en duo de soprano et de basse

Hautbois, Violons I/II, Viole, Continuo

Sopran und Baß:

Nun verschwinden alle Plagen,

Nun verschwindet Ach und Schmerz.

 

Sopran:

Nun will ich nicht von dir lassen,

 

Baß:

Und ich dich auch stets umfassen.

 

Sopran:

Nun vergnüget sich mein Herz

 

Baß:

Und kann voller Freude sagen:

 

Sopran und Baß:

Nun verschwinden alle Plagen,

Nun verschwindet Ach und Schmerz!

Soprano et basse :

Maintenant disparaissent tous les tourments,

Maintenant disparaissent plaintes et douleurs.

 

Soprano :

Maintenant je ne veux plus t’abandonner.

 

Basse :

Et je veux te tenir constamment enlacée.

 

Soprano :

Maintenant mon cœur se réjouit

 

Basse :

Et il peut dire, rempli de joie :

 

Soprano et basse :

Maintenant disparaissent tous les tourments,

Maintenant disparaissent plaintes et douleurs.

6. Choral

Hautbois, Violons I/II, Viole, Continuo

Mein Gott, öffne mir die Pforten

Solcher Gnad und Gütigkeit,

Laß mich allzeit allerorten

Schmecken deine Süßigkeit!

Liebe mich und treib mich an,

Daß ich dich, so gut ich kann,

Wiederum umfang und liebe

Und ja nun nicht mehr betrübe.

Mon Dieu, ouvre-moi les portes d’une telle grâce et d’une telle bonté ; Fais-moi en tout temps et en tous lieux goûter ta douceur ! Aime-moi et stimule-moi afin que de nouveau, aussi bien que je le puisse, je t’aime et te saisisse à nouveau et surtout que je ne t’afflige plus jamais.

À propos

Distribution

Soli : S B, Chœur : S A T B, Hautbois, Violon solo, Violons I/II, Viole, Continuo

Texte

Georg Christian Lehms 1711 ;

6 : Strophe 12 du choral “Freu dich sehr, o meine Seele” Paul Gerhardt 1618 musique psautier de Genève, Loys Bourgeois.

Références :

BWV 32,0
Titre Liebster Jesu , mein Verlangen
ZK 137
Date Dimanche, 13. janvier 1726
Liturgie luthérienne 1er dimanche après l’Épiphanie
Liturgie réformée  
AT

Psaume 78 : 1-7

1Instruction. D’Asaf. O mon peuple, écoute ma loi, tends l’oreille aux paroles de ma bouche. 2Je vais ouvrir la bouche pour une parabole et dégager les leçons du passé.  3Ce que nous avons entendu et connu, ce que nos pères nous ont transmis, 4nous ne le tairons pas à leurs descendants, mais nous transmettrons à la génération suivante les titres de gloire du SEIGNEUR, sa puissance et les merveilles qu’il a faites.5Il a fixé une règle en Jacob, établi une loi en Israël. Elle ordonnait à nos pères d’enseigner ces choses à leurs fils, 6afin que la génération suivante les apprenne, ces fils qui allaient naître : Qu’ils se lèvent et les transmettent à leurs fils ; 7qu’ils mettent leur confiance en Dieu, qu’ils n’oublient pas les exploits de Dieu, qu’ils observent ses commandements

Épître

Romains 12,1-6

1Je vous exhorte donc, frères, au nom de la miséricorde de Dieu, à vous offrir vous-mêmes en sacrifice vivant, saint et agréable à Dieu : ce sera là votre culte spirituel. 2Ne vous conformez pas au monde présent, mais soyez transformés par le renouvellement de votre intelligence, pour discerner quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bien, ce qui lui est agréable, ce qui est parfait.3Au nom de la grâce qui m’a été donnée, je dis à chacun d’entre vous : n’ayez pas de prétentions au-delà de ce qui est raisonnable, soyez assez raisonnables pour n’être pas prétentieux, chacun selon la mesure de foi que Dieu lui a donnée en partage. 4En effet, comme nous avons plusieurs membres en un seul corps et que ces membres n’ont pas tous la même fonction, 5ainsi, à plusieurs, nous sommes un seul corps en Christ, étant tous membres les uns des autres, chacun pour sa part. 6Et nous avons des dons qui diffèrent selon la grâce qui nous a été accordée. Est-ce le don de prophétie ? Qu’on l’exerce en accord avec la foi.

Évangile

Luc 2,41-52 Jésus à douze ans au Temple

41Ses parents allaient chaque année à Jérusalem pour la fête de la Pâque. 42Quand il eut douze ans, comme ils y étaient montés suivant la coutume de la fête 43et qu’à la fin des jours de fête ils s’en retournaient, le jeune Jésus resta à Jérusalem sans que ses parents s’en aperçoivent. 44Pensant qu’il était avec leurs compagnons de route, ils firent une journée de chemin avant de le chercher parmi leurs parents et connaissances. 45Ne l’ayant pas trouvé, ils retournèrent à Jérusalem en le cherchant. 46C’est au bout de trois jours qu’ils le retrouvèrent dans le temple, assis au milieu des maîtres, à les écouter et les interroger. 47Tous ceux qui l’entendaient s’extasiaient sur l’intelligence de ses réponses. 48En le voyant, ils furent frappés d’étonnement et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi as-tu agi de la sorte avec nous ? Vois, ton père et moi, nous te cherchons tout angoissés. » 49Il leur dit : « Pourquoi donc me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ? » 50Mais eux ne comprirent pas ce qu’il leur disait. 51Puis il descendit avec eux pour aller à Nazareth ; il leur était soumis ; et sa mère retenait tous ces événements dans son cœur. 52Jésus progressait en sagesse et en taille, et en faveur auprès de Dieu et auprès des hommes.

Choral Freu dich sehr, o meine Seele
Psaumes et cantiques 24
Recueil Alleluia 42A (nº 6de la cantate)
KGB 374
ERG 30