BWV 22

Jesus nahm zu sich die Zwölfe

Jésus prit avec lui les Douze

1 . Arioso de ténor et de basse, Chœur

Hautbois, Violon I/II, Viole, Continuo

Arioso Tenor:

Jesus nahm zu sich die Zwölfe und sprach:

 

Arioso Baß:

Sehet, wir gehn hinauf gen Jerusalem, und es wird alles vollendet werden, das geschrieben ist von des Menschen Sohn.

 

Chor:

Sie aber vernahmen der keines und wußten nicht, was das gesaget war.

Arioso Ténor :

Jésus prit avec lui les Douze et leur dit :

 

Arioso Basse : 

Voici que nous montons à Jérusalem et tout ce qui est écrit s’accomplira pour le Fils et l’homme.

 

 

Chœur :

Mais ils n’y comprirent rien et ne savaient pas de quoi il voulait parler

2. Air d’alto

Hautbois solo, Continuo

Mein Jesu, ziehe mich nach dir,

Ich bin bereit, ich will von hier

Und nach Jerusalem zu deinen Leiden gehn.

Wohl mir, wenn ich die Wichtigkeit

Von dieser Leid- und Sterbenszeit

Zu meinem Troste kann durchgehends wohl verstehn!

Jésus, attire-moi vers toi, je suis prêt, je veux partir d’ici et me rendre à Jérusalem, lieu de tes souffrances. Je serai heureux si, pour ma consolation, je comprends à tout moment la signification de ces moments de souffrance et d’agonie !

3. Récitatif de basse

Violon I/II, Viole, Continuo

Mein Jesu, ziehe mich, so werd ich laufen,

Denn Fleisch und Blut verstehet ganz und gar,

Nebst deinen Jüngern nicht, was das gesaget war.

Es sehnt sich nach der Welt und nach dem größten Haufen;

Sie wollen beiderseits, wenn du verkläret bist,

Zwar eine feste Burg auf Tabors Berge bauen;

Hingegen Golgatha, so voller Leiden ist,

In deiner Niedrigkeit mit keinem Auge schauen.

Ach! kreuzige bei mir in der verderbten Brust

Zuvörderst diese Welt und die verbotne Lust,

So werd ich, was du sagst, vollkommen wohl verstehen

Und nach Jerusalem mit tausend Freuden gehen.

Jésus, attire-moi et j’accourrai, car la chair et le sang ne comprennent vraiment pas ; Comme tes disciples, après les paroles que tu as prononcées ; ils rêvent de posséder le monde et les foules ; Ils veulent d’une part, au jour de ta transfiguration, bâtir une citadelle sur le mont Tabor, mais d’autre part, ils ne veulent pas jeter un regard sur le Golgotha, envahi de toute la souffrance de ton abaissement. Ah ! crucifie en moi, dans mon cœur corrompu, tout d’abord le monde et ses plaisirs interdits ainsi je comprendrai parfaitement tes paroles et je me rendrai à Jérusalem animé de mille joies.

4. Air de ténor

Violon I/II, Viole, Continuo

Mein alles in allem, mein ewiges Gut,

Verbeßre das Herze, verändre den Mut;

Schlag alles darnieder,

Was dieser Entsagung des Fleisches zuwider!

Doch wenn ich nun geistlich ertötet da bin,

So ziehe mich nach dir in Friede dahin!

Mon tout suprême mon bien éternel, rends mon cœur meilleur, transforme mon courage ; Combats tout ce qui s’oppose en moi à la renonciation de la chair ! Car si je suis mortifié dans mon esprit alors tu m’attires vers toi dans la paix.

5. Choral

Hautbois, Violon I/II, Viole, Continuo

Ertöt uns durch dein Güte,

Erweck uns durch dein Gnad;

Den alten Menschen kränke,

Daß der neu’ leben mag

Wohl hie auf dieser Erden,

Den Sinn und all Begehren

Und G’danken hab’n zu dir.

Mortifie-nous par ta bonté et éveille-nous par ta grâce ; Extirpe en nous le vieil homme afin que le nouveau puisse vivre bienheureux sur cette terre et que nos sens, nos désirs et nos pensées soient tournés vers toi.

À propos

Distribution

Soli : A T B, Chœur : S A T B, Hautbois, Violon I/II, Viole, Continuo

Date d’exécution

7 Février 1723

Texte

Poète inconnu ; 1 : Luc 18, 31 et 34 ; 5 : Strophe 5 du choral « Herr Christ, der einig’Gott’s Sohn » Elisabeth Creuzinger 1524.

Occasion liturgique

Estomihi

Références :

Liturgie Luthérienne : Estomihi

Liturgie Réformée : Samedi saint / Marc ( Parrallèle Marc)

Évangile : Luc 18 ,31-43 Annonce de la passion aveugle de Jéricho

AT ou EP: 1 Corinthiens 13,1-13

Choral: Herr Christ der einig Gotts Sohn

Tableau de concordance :