BWV 181

Leichtgesinnte Flattergeiste

Les esprits inconstants et insouciants

1. Air de Basse
Traverso, Hautbois, Violon I-II, Viole, Continuo

Leichtgesinnte Flattergeister
Rauben sich des Wortes Kraft.
Belial mit seinen Kindern
Suchet ohnedem zu hindern,
Daß es keinen Nutzen schafft.

Les esprits inconstants et insouciants se privent de la force de la parole. Bélial et ses enfants cherchent en outre sans cesse à empêcher qu’elle soit profitable.

2. Récitatif d’Alto
Continuo

O unglückselger Stand verkehrter Seelen,
So gleichsam an dem Wege sind;
Und wer will doch des Satans List erzählen,
Wenn er das Wort dem Herzen raubt,
Das, am Verstande blind,
Den Schaden nicht versteht noch glaubt.
Es werden Felsenherzen,
So boshaft widerstehn,
Ihr eigen Heil verscherzen
Und einst zugrunde gehn.
Es wirkt ja Christi letztes Wort,
Daß Felsen selbst zerspringen;
Des Engels Hand bewegt des Grabes Stein,
Ja, Mosis Stab kann dort
Aus einem Berge Wasser bringen.
Willst du, o Herz, noch härter sein?

Malheureux endroit pour les âmes insensées que d’être sur le chemin. Qui alors leurs racontera la ruse de Satan qui vole la parole de leurs cœurs, là aveugles à toute compréhension, ils ne peuvent ni comprendre, ni croire le dommage subi.. Ils deviennent des cœurs de pierre et s’opposent méchamment, ils gâchent leur propre salut et un jour sombrent dans l’abîme. L’ultime parole du Christ ne peut-elle pas faire éclater le rocher lui-même? La main de l’ange soulève bien la pierre du tombeau et le bâton de Moïse peut faire jaillir de l’eau du rocher. Veux-tu ô cœur, être encore plus dur?

3. Air de Ténor
Continuo

Der schädlichen Dornen unendliche Zahl,
Die Sorgen der Wollust, die Schätze zu mehren,
Die werden das Feuer der höllischen Qual
In Ewigkeit nähren.

Les épines malfaisantes et innombrables, les soucis de la volupté, multiplient les trésors qui alimenteront le feu des souffrances infernales pour l’éternité.

4. Récitatif de Soprano
Continuo

Von diesen wird die Kraft erstickt,
Der edle Same liegt vergebens,
Wer sich nicht recht im Geiste schickt,
Sein Herz beizeiten
Zum guten Lande zu bereiten,
Daß unser Herz die Süßigkeiten schmecket,
So uns dies Wort entdecket,
Die Kräfte dieses und des künftgen Lebens.

La noble semence est semée en pure perte, sa croissance est étouffée, si, en pensée, on ne prépare à temps son cœur à la bonne terre afin que notre cœur goûte les douceurs que cette parole nous fait découvrir, les ressources de cette vie et de la vie future.

5. Chœur
Trompette, Traverso, Hautbois, Violon I-II, Viole, Continuo

Laß, Höchster, uns zu allen Zeiten
Des Herzens Trost, dein heilig Wort.
Du kannst nach deiner Allmachtshand
Allein ein fruchtbar gutes Land
In unsern Herzen zubereiten.

Donne-nous en tout temps, Dieu très-haut, ta parole sainte, la consolation de nos cœurs.
Tu peux toi-même de ta main toute puissante préparer une bonne terre fertile dans nos cœurs.

15.

À propos

Distribution

Soli: Soprano, Alto, Ténor, Basse,
Chœur: Soprano, Alto, Ténor, Basse,
Trompette, Traverso, Hautbois, Violon I-II, Viole, Continuo

Date d’exécution

13 février 1724

Texte

Poète inconnu

Occasion liturgique

Sexagésime
Luc 8,4-15: Parabole du semeur

Références :

Liturgie Luthérienne :

Liturgie Réformée :

Évangile :

AT ou EP:

Chorale:

Tableau de concordance :