BWV 179

Siehe zu, daß deine Gottesfurcht nicht Heuchelei sei

Veille à ce que ta crainte de Dieu ne soit pas qu’hypocrisie

1 . Chœur

Violons I avec soprani, Violons II avec alti, Violes avec ténors, Continuo

Siehe zu, daß deine Gottesfurcht nicht Heuchelei sei, und diene Gott nicht mit falschem Herzen!

Ne te refuse pas à la crainte du Seigneur, et ne t’approche pas de lui avec un cœur double

(Siracide 1,28)

2. Récitatif de ténor

Continuo

Das heutge Christentum

Ist leider schlecht bestellt:

Die meisten Christen in der Welt

Sind laulichte Laodicäer

Und aufgeblasne Pharisäer,

Die sich von außen fromm bezeigen

Und wie ein Schilf den Kopf zur Erde beugen,

Im Herzen aber steckt ein stolzer Eigenruhm;

Sie gehen zwar in Gottes Haus

Und tun daselbst die äußerlichen Pflichten,

Macht aber dies wohl einen Christen aus?

Nein, Heuchler könnens auch verrichten.

Hélas, la chrétienté d’aujourd’hui est dans un bien triste état : la plupart des chrétiens dans le monde sont d’inconstants laodicéens et des pharisiens gonflés qui paraissent très pieux à l’extérieur, qui inclinent la tête contre terre comme le fait le roseau, mais dont le cœur cache un terrible égoïsme. Ils vont continuellement au temple et y font de nombreux devoirs extérieurs, mais est-ce cela être chrétien ? Certes non, les hypocrites peuvent en faire autant.

3. Air de ténor

Hautbois I/II et Violons I à l’unisson, Violons II, Violes, Continuo

Falscher Heuchler Ebenbild

Können Sodomsäpfel heißen,

Die mit Unflat angefüllt

Und von außen herrlich gleißen.

Heuchler, die von außen schön,

Können nicht vor Gott bestehn.

La meilleure comparaison pour les hypocrites pourrait s’appeler  » la pomme de Sodome » qui brille magnifiquement à l’extérieur et qui est pleine de rien ! Les hypocrites, si beaux d’apparence, ne peuvent abuser Dieu.

4. Récitatif de basse

Continuo

Wer so von innen wie von außen ist,

Der heißt ein wahrer Christ.

So war der Zöllner in dem Tempel,

Der schlug in Demut an die Brust,

Er legte sich nicht selbst ein heilig Wesen bei;

Und diesen stelle dir,

O Mensch, zum rühmlichen Exempel

In deiner Buße für;

Bist du kein Räuber, Ehebrecher,

Kein ungerechter Ehrenschwächer,

Ach bilde dir doch ja nicht ein,

Du seist deswegen engelrein!

Bekenne Gott in Demut deine Sünden,

So kannst du Gnad und Hilfe finden!

Celui qui est à l’intérieur comme il est à l’extérieur, celui-là est un vrai chrétien. Tout comme le péager au Temple qui se frappait humblement la poitrine, il ne se prenait pas pour un saint ; et c’est lui que tu dois prendre pour exemple pour ta repentance. Certes, tu n’es pas un voleur, un adultère, tu n’es pas un calomniateur injuste, mais ne crois pas pour autant que tu es pur comme un ange ! Confesse tes péchés devant Dieu humblement et ainsi tu pourras trouver grâce et secours !

(Luc 18,9-14)

Liebster Gott, erbarme dich,

Laß mir Trost und Gnad erscheinen!

Meine Sünden kränken mich

Als ein Eiter in Gebeinen,

Hilf mir, Jesu, Gottes Lamm,

Ich versink im tiefen Schlamm!

Ô mon Dieu, pardonne-moi, fait apparaître ta consolation et ta grâce sur moi ! Mes péchés me rendent malade comme un ulcère sur mes os ; aide-moi, Jésus, agneau de Dieu, je m’enfonce dans une boue profonde !

6. Choral

Hautbois I/II et Violons I avec soprani, Violons II avec alti, Violes avec ténors, Continuo

Ich armer Mensch, ich armer Sünder

Steh hier vor Gottes Angesicht.

Ach Gott, ach Gott, verfahr gelinder

Und geh nicht mit mir ins Gericht!

Erbarme dich, erbarme dich,

Gott, mein Erbarmer, über mich!

Le pauvre homme et pécheur que je suis se tient devant la face de Dieu. Ô Dieu, agit avec tendresse et ne me traîne pas en jugement ! Pardonne-moi, pardonne-moi, Dieu, mon rédempteur !

À propos

Distribution

Soli : S T B, Chœur : S A T B, Hautbois I/II, Hautbois da caccia I/II, Violons I/II, Violes, Continuo

Texte

Auteur du livret : Peut-être Christian Weiss, Senior pasteur de ST Thomas 1714-1737 ; Réflexions autour du texte biblique du jour Luc 18,9-14 : le pharisien et le péager au temple

1 :  Siracide 1,28

2 : Auteur du livret

3 : Auteur du livret

4 : Auteur du livret

: Auteur du livret

6 :  Strophe 1 du choral « Ich armer Mensch, ich armer Sünder“ texte de Christoph Tietze (1663) ; mélodie du choral « Wer nur den lieben Gott läßt walten » compositeur Georg Neumark (1657)

Références :

BWV 179,0
Titre Siehe zu , dass deine Gottesfurcht nicht Heuchelei sei
ZK (classement chronologique) 38
Date Dimanche, 8. août 1723
Liturgie luthérienne 11ème dimanche après la Trinité
Liturgie réformée 32ème Dimanche / C
AT

Michée 2 : 7-13

7Cela aurait-il été dit, maison de Jacob ? La patience du SEIGNEUR est-elle à bout ? Est-ce là sa manière d’agir ? Ses paroles ne sont-elles pas bienveillantes pour celui qui marche droit ? » 8Hier, mon peuple se dressait contre un ennemi ; de dessus la tunique, vous enlevez le manteau à ceux qui, au retour de la guerre, passent en toute sécurité. 9Les femmes de mon peuple, vous les chassez, chacune de la maison qu’elle aimait. A leurs enfants vous arrachez pour toujours l’honneur qui vient de moi.10Levez-vous, allez ; ce n’est plus l’heure du repos. Par ton impureté, tu provoques la destruction, et la destruction sera cuisante. 11Y aurait-il un homme courant après le vent et débitant des mensonges : « Pour vin et boisson forte, je vais délirer en ta faveur » ; alors, il serait le prêcheur de ce peuple-là.12Je vais te rassembler, Jacob, tout entier, je vais réunir le reste d’Israël. Je les mettrai ensemble, comme les brebis de Boçra, comme un troupeau au milieu de son pâturage. Et d’elles sortira une rumeur humaine. 13Il est monté devant eux, celui qui ouvre la brèche ; ils ont ouvert la brèche ; ils ont passé une porte ; ils sont sortis par elle ; leur roi est passé devant eux, le SEIGNEUR, à leur tête.

Épître

1 Corinthiens 15,1-10

1Je vous rappelle, frères, l’Évangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, auquel vous restez attachés, 2et par lequel vous serez sauvés si vous le retenez tel que je vous l’ai annoncé ; autrement, vous auriez cru en vain. 3Je vous ai transmis en premier lieu ce que j’avais reçu moi-même : Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures. 4Il a été enseveli, il est ressuscité le troisième jour, selon les Écritures. 5Il est apparu à Céphas, puis aux Douze.6Ensuite, il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois ; la plupart sont encore vivants et quelques-uns sont morts. 7Ensuite, il est apparu à Jacques, puis à tous les apôtres. 8En tout dernier lieu, il m’est aussi apparu, à moi l’avorton. 9Car je suis le plus petit des apôtres, moi qui ne suis pas digne d’être appelé apôtre parce que j’ai persécuté l’Église de Dieu. 10Mais ce que je suis, je le dois à la grâce de Dieu et sa grâce à mon égard n’a pas été vaine. Au contraire, j’ai travaillé plus qu’eux tous : non pas moi, mais la grâce de Dieu qui est avec moi.

Évangile

Luc 18,9-14 Le péager et le pharisien

9Il dit encore la parabole que voici à certains qui étaient convaincus d’être justes et qui méprisaient tous les autres : 10« Deux hommes montèrent au temple pour prier ; l’un était Pharisien et l’autre collecteur d’impôts. 11Le Pharisien, debout, priait ainsi en lui-même : “O Dieu, je te rends grâce de ce que je ne suis pas comme les autres hommes, qui sont voleurs, malfaisants, adultères, ou encore comme ce collecteur d’impôts. 12Je jeûne deux fois par semaine, je paie la dîme de tout ce que je me procure.” 13Le collecteur d’impôts, se tenant à distance, ne voulait même pas lever les yeux au ciel, mais il se frappait la poitrine en disant : “O Dieu, prends pitié du pécheur que je suis.” 14Je vous le déclare : celui-ci redescendit chez lui justifié, et non l’autre, car tout homme qui s’élève sera abaissé, mais celui qui s’abaisse sera élevé. »

Choral Wer nur den lieben Gott lässt walten
Psaumes et cantiques 224,392
Recueil Alleluia 47/1223/0524/0433/1843/04 (nº6 de la cantate)
KGB 281
ERG 681