BWV 175

 Er rufet seinen Schafen mit Namen

Il appelle par leur nom les brebis

1 . Récitatif de ténor

Flûtes à bec I-III, Continuo

Er rufet seinen Schafen mit Namen und führet sie hinaus.

Il appelle par leur nom les brebis qui lui appartiennent et les mène dehors.

(Jean 10,3)

Komm, leite mich,

Es sehnet sich

Mein Geist auf grüner Weide!

Mein Herze schmacht,

Ächzt Tag und Nacht,

Mein Hirte, meine Freude.

Viens, conduis-moi, mon âme soupire après de verts pâturages ! Mon cœur gémit jour et nuit, mon berger, ma joie !

 

3. Récitatif de ténor

Continuo

Wo find ich dich?

Ach, wo bist du verborgen?

O! Zeige dich mir bald!

Ich sehne mich.

Brich an, erwünschter Morgen!

Où puis-je te trouver ? Mais où donc es-tu caché ? Montre-toi bientôt ! Je languis après toi. Lève-toi matin tant souhaité !

4. Air de ténor

Violoncelle piccolo, Continuo

Es dünket mich, ich seh dich kommen,

Du gehst zur rechten Türe ein.

Du wirst im Glauben aufgenommen

Und mußt der wahre Hirte sein.

Ich kenne deine holde Stimme,

Die voller Lieb und Sanftmut ist,

Daß ich im Geist darob ergrimme,

Wer zweifelt, daß du Heiland seist.

Il me semble que je te vois venir, tu entres par la bonne porte. Tu seras accueilli dans la foi. Tu dois être le bon berger. Je reconnais tellement ta voix ravissante pleine d’amour et de douceur que mon esprit enrage envers celui qui doute que tu sois le Sauveur.

5. Récitatif d’alto et récitatif et arioso de basse

Violons I/II, Violes, Continuo

Alt:

Sie vernahmen aber nicht, was es war, das er zu ihnen gesaget hatte.

 

 

Baß

Ach ja! Wir Menschen sind oftmals den Tauben zu vergleichen:

Wenn die verblendete Vernunft nicht weiß, was er gesaget hatte.

O! Törin, merke doch, (Arioso): wenn Jesus mit dir spricht,

Daß es zu deinem Heil geschicht.

Alto :

Ils ne comprirent pas que c’étaient d’eux qu’il leur parlait

(Jean 10,20)

 

Basse :  

Hélas, Oui ! nous sommes souvent semblables à des sourds lorsque notre sagesse aveuglée ne sait plus ce qu’il avait dit. Idiot, notes bien que (Arioso) quand Jésus te parle, c’est ton salut qu’il te raconte.

Öffnet euch, ihr beiden Ohren,

Jesus hat euch zugeschworen,

Daß er Teufel, Tod erlegt.

Gnade, Gnüge, volles Leben

Will er allen Christen geben,

Wer ihm folgt, sein Kreuz nachträgt.

Ouvrez-vous toutes grandes, vous mes oreilles, Jésus vous a juré qu’il abattrait le diable et la mort. Il donnera à tous les siens, grâce, satisfaction et une vie totale à celui qui le suit et porte sa croix.

7. Choral

Flûtes à bec I-III, Continuo, Violons I avec soprani, Violons II avec alti, Violes avec ténors

Nun, werter Geist, ich folg dir;

Hilf, daß ich suche für und für

Nach deinem Wort ein ander Leben,

Das du mir willt aus Gnaden geben.

Dein Wort ist ja der Morgenstern,

Der herrlich leuchtet nah und fern.

Drum will ich, die mich anders lehren,

In Ewigkeit, mein Gott, nicht hören.

Alleluja, alleluja!

Maintenant, je te suis, Esprit précieux ; Aide-moi à transformer sans cesse ma vie par ta parole que tu m’as accordée par ta grâce. Ta parole est bien l’étoile du matin qui resplendit merveilleusement au près comme au loin. Voilà pourquoi je ne veux pas entendre ceux qui m’enseignent autre chose pour l’éternité, Alléluia ! Alléluia !

À propos

Distribution

Soli : A T B, Chœur : S A T B, Trompettes I/II, Flûtes à bec I-III, Violons I/II, Violes, Violoncelle piccolo solo, Continuo

Texte

Autrice du livret : Christiane Mariane von Ziegler dans « Versuch in Gebundener Schreibart, Teil I » avec quelques modifications 1728 ;

1 : Jean 10,3 ;

2 : Christiane Mariane von Ziegler

3 : Christiane Mariane von Ziegler

4 : Christiane Mariane von Ziegler

5 : Jean 10,6 ;

7 : Strophe 7 du choral : « O Gottes Geist, mein Trost und Rat » texte de Johann Rist 1651 ; mélodie du choral « Komm, Heiliger Geist, Herre Gott » Anonyme, inspiré de l’hymne latin « Adesto, sancta spiritus » de Marchetto di Padua (vers 1270)

Références :

BWV 175,0
Titre Er rufet seinen Schafen mit Namen
ZK (classement chronologique) 126
Date 22 mai 1725
Liturgie luthérienne 3ème jour de Pentecôte
Liturgie réformée 3ème Dimanche de Pâques / A/3ème jour de Pentecôte
AT  
Épître

Actes 8,14-17

14Apprenant que la Samarie avait accueilli la parole de Dieu, les apôtres qui étaient à Jérusalem y envoyèrent Pierre et Jean. 15Une fois arrivés, ces derniers prièrent pour les Samaritains afin qu’ils reçoivent l’Esprit Saint. 16En effet, l’Esprit n’était encore tombé sur aucun d’eux ; ils avaient seulement reçu le baptême au nom du Seigneur Jésus. 17Pierre et Jean se mirent donc à leur imposer les mains, et les Samaritains recevaient l’Esprit Saint.

Évangile

Jean 10,1-11 La porte des brebis

1« En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui n’entre pas par la porte dans l’enclos des brebis mais qui escalade par un autre côté, celui-là est un voleur et un brigand. 2Mais celui qui entre par la porte est le berger des brebis. 3Celui qui garde la porte lui ouvre, et les brebis écoutent sa voix ; les brebis qui lui appartiennent, il les appelle, chacune par son nom, et il les emmène dehors. 4Lorsqu’il les a toutes fait sortir, il marche à leur tête, et elles le suivent parce qu’elles connaissent sa voix. 5Jamais elles ne suivront un étranger ; bien plus, elles le fuiront parce qu’elles ne connaissent pas la voix des étrangers. » 6Jésus leur dit cette parabole, mais ils ne comprirent pas la portée de ce qu’il disait. 7Jésus reprit : « En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis. 8Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands, mais les brebis ne les ont pas écoutés. 9Je suis la porte : si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé, il ira et viendra et trouvera de quoi se nourrir. 10Le voleur ne se présente que pour voler, pour tuer et pour perdre ; moi, je suis venu pour que les hommes aient la vie et qu’ils l’aient en abondance.11« Je suis le bon berger : le bon berger se dessaisit de sa vie pour ses brebis.

Choral Komm heiliger Geist,Herre Gott
Psaumes et cantiques 331
Recueil Alleluia 35/05 (nº7 de la cantate)
KGB 179
ERG 501