BWV 166

Wo gehest du hin?

Où vas-tu ?

1 . Air de basse

Hautbois, Violons I/II, Violes, Continuo

Wo gehest du hin?

Où vas-tu ?

(Jean 16,5)

Ich will an den Himmel denken

Und der Welt mein Herz nicht schenken.

Denn ich gehe oder stehe,

So liegt mir die Frag im Sinn:

Mensch, ach Mensch, wo gehst du hin?

Je veux songer au ciel et ne pas offrir mon cœur au monde. Car que j’aille ou que je reste, une question me revient toujours à l’esprit : Homme, ô toi l’homme, où vas-tu ?

3. Choral: soprano

Violons I/II et Violes à l’unisson, Continuo

Ich bitte dich, Herr Jesu Christ,

Halt mich bei den Gedanken

Und laß mich ja zu keiner Frist

Von dieser Meinung wanken,

Sondern dabei verharren fest,

Bis daß die Seel aus ihrem Nest

Wird in den Himmel kommen.

Je te demande, Seigneur Jésus-Christ, de ne pas m’ôter cette question et de ne me laisser à aucun moment l’éluder en l’évacuant de mes pensées, mais bien au contraire de persister fermement jusqu’à ce que mon âme quitte son nid pour rejoindre le ciel.

4. Récitatif de basse

Continuo

Gleichwie die Regenwasser bald verfließen

Und manche Farben leicht verschießen,

So geht es auch der Freude in der Welt,

Auf welche mancher Mensch so viele Stücken hält;

Denn ob man gleich zuweilen sieht,

Daß sein gewünschtes Glücke blüht,

So kann doch wohl in besten Tagen

Ganz unvermut’ die letzte Stunde schlagen.

Tout comme l’eau de pluie ne tarde pas à s’écouler et que maintes couleurs ont tôt fait de passer, il en va de même pour la joie dans ce monde, dont plus d’un homme fait si grand cas ; en effet, alors même que l’on voit fleurir le bonheur tant désiré, il peut arriver que, dans nos jours les meilleurs, sonne tout à coup notre dernière heure.

5. Air d’alto

Hautbois, Violons I/II, Violes, Continuo

Man nehme sich in acht,

Wenn das Gelücke lacht.

Denn es kann leicht auf Erden

Vor abends anders werden,

Als man am Morgen nicht gedacht.

On doit faire très attention quand le bonheur nous sourit. En effet, il peut facilement en être sur cette terre tout autrement le soir que ce que nous en avions pensé le matin.

6. Choral

Hautbois et Violons I avec soprani, Violons II avec alti, Violes avec ténors, Continuo

Wer weiß, wie nahe mir mein Ende!

Hin geht die Zeit, her kommt der Tod;

Ach wie geschwinde und behende

Kann kommen meine Todesnot.

Mein Gott, ich bitt durch Christi Blut:

Mach’s nur mit meinem Ende gut!

Qui sait combien ma fin est proche ! Le temps s’en va et la mort vient. L’épreuve de la mort peut survenir rapidement et définitivement. Mon Dieu, je t’en prie par le sang du Christ : Donne-moi seulement une belle mort !

À propos

Distribution

Soli : A T B, Chœur : S A T B, Hautbois, Violons I/II, Violes, Continuo

Texte

Auteur du livret inconnu ; Peut-être Christian Weiss, Senior

1 : Jean 16,5 ;

2 : Auteur du livret

3 : Strophe 3 du choral « Herr Jesu Christ, ich weis gar wol » texte de  Bartholomäus Ringwaldt 1582 ; mélodie « Herr Jesu Christ, du höchstes Gut » peut-être  Bartholomäus Ringwaldt

4 : Auteur du livret

5 : Auteur du livret

: Strophe 1 du choral : «Wer weiß, wie nahe mir mein Ende » texte d’ Ämilie von Schwarzburg-Rudolstadt 1688, mélodie : «Wer nur den lieben Gott läßt walten »  de Georg Neumark (1657)

Références :

BWV 166,0
Titre Wo gehest du hin
ZK (classement chronologique) 68
Date Dimanche, 7. mai 1724
Liturgie luthérienne Cantate [4ème Dimanche après Pâques]
Liturgie réformée 4ème Dimanche de Pâques / C
AT

Jérémie 15 : 15-21

15Toi, tu sais ! SEIGNEUR, fais mention de moi, prends soin de moi, venge-moi de mes persécuteurs. Que je ne sois pas victime de ta patience ! C’est à cause de toi, sache-le, que je supporte l’insulte. 16Dès que je trouvais tes paroles, je les dévorais. Ta parole m’a réjoui, m’a rendu profondément heureux. Ton nom a été proclamé sur moi, SEIGNEUR, Dieu de l’univers. 17Je ne vais pas chercher ma joie en fréquentant ceux qui s’amusent. Contraint par ta main je reste à l’écart, car tu m’as rempli d’indignation. 18Pourquoi ma douleur est-elle devenue permanente, ma blessure incurable, rebelle aux soins ? Vraiment tu es devenu pour moi comme une source trompeuse au débit capricieux. 19Eh bien ! ainsi parle le SEIGNEUR : Si tu reviens, moi te faisant revenir, tu te tiendras devant moi. Si, au lieu de paroles légères tu en prononces de valables, ta bouche sera la mienne. Ils reviendront vers toi ; et toi, tu n’auras pas à revenir vers eux. 20Face à ces gens, je fais de toi un mur de bronze inébranlable. Ils te combattront, mais ils ne pourront rien contre toi : je suis avec toi pour te sauver et te libérer – oracle du SEIGNEUR. 21Je te délivre de la main des méchants, je t’arrache à la poigne des violents.

Épître

Jacques 1,17-21

17Tout don de valeur et tout cadeau parfait descendent d’en haut, du Père des lumières chez lequel il n’y a ni balancement ni ombre due au mouvement. 18De sa propre volonté, il nous a engendrés par la parole de vérité, afin que nous soyons pour ainsi dire les prémices de ses créatures.19Vous êtes savants, mes frères bien-aimés. Pourtant, que nul ne néglige d’être prompt à écouter, lent à parler, lent à se mettre en colère, 20car la colère de l’homme ne réalise pas la justice de Dieu. 21Aussi, débarrassés de toute souillure et de tout débordement de méchanceté, accueillez avec douceur la parole plantée en vous et capable de vous sauver la vie.

Évangile

Jean 16,5-15 Discours d’adieux il est avantageux que je m’en aille

5Mais maintenant je vais à celui qui m’a envoyé, et aucun d’entre vous ne me pose la question : “Où vas-tu ?” 6Mais parce que je vous ai dit cela, l’affliction a rempli votre cœur. 7Cependant je vous ai dit la vérité : c’est votre avantage que je m’en aille ; en effet, si je ne pars pas, le Paraclet ne viendra pas à vous ; si, au contraire, je pars, je vous l’enverrai. 8Et lui, par sa venue, il confondra le monde en matière de péché, de justice et de jugement ; 9en matière de péché : ils ne croient pas en moi ; 10en matière de justice : je vais au Père et vous ne me verrez plus ; 11en matière de jugement : le prince de ce monde a été jugé. 12J’ai encore bien des choses à vous dire mais vous ne pouvez les porter maintenant ; 13lorsque viendra l’Esprit de vérité, il vous fera accéder à la vérité tout entière. Car il ne parlera pas de son propre chef, mais il dira ce qu’il entendra et il vous communiquera tout ce qui doit venir. 14Il me glorifiera car il recevra de ce qui est à moi, et il vous le communiquera. 15Tout ce que possède mon Père est à moi ; c’est pourquoi j’ai dit qu’il vous communiquera ce qu’il reçoit de moi.

Choral Herr Jesu Christ, du höchstes Gut, Wer nur den lieben Gott lässt walten
Psaumes et cantiques 224,392
Recueil Alleluia …,47/1223/0524/0433/1843/04 (nº6 de la cantate)
KGB 281
ERG 681