BWV 154

Mein liebster Jesus ist verloren

Jésus, mon bien aimé est perdu

Mein liebster Jesus ist verloren:

O Wort, das mir Verzweiflung bringt,

O Schwert, das durch die Seele dringt,

O Donnerwort in meinen Ohren.

« Jésus, mon bien aimé est perdu » Cette parole crée en moi le désespoir, une épée, qui me transperce l’âme, un tonnerre à mes oreilles.

2. Récitatif de ténor

Continuo

Wo treff ich meinen Jesum an,

Wer zeiget mir die Bahn,

Wo meiner Seele brünstiges Verlangen,

Mein Heiland, hingegangen?

Kein Unglück kann mich so empfindlich rühren,

Als wenn ich Jesum soll verlieren.

Où trouver Jésus ? Qui peux montrer à mon âme brûlante de désir le chemin dans lequel mon Sauveur s’est engagé. Aucun malheur ne peut me toucher autant que de perdre Jésus.

3. Choral

Hautbois d’amour I/II et Violons I avec Soprani, Violons II avec Alti, Violes avec Tenore, Continuo

Jesu, mein Hort und Erretter,

Jesu, meine Zuversicht,

Jesu, starker Schlangentreter,

Jesu, meines Lebens Licht!

Wie verlanget meinem Herzen,

Jesulein, nach dir mit Schmerzen!

Komm, ach komm, ich warte dein,

Komm, o liebstes Jesulein!

Jésus, mon refuge et mon sauveur. Jésus, ma foi. Jésus, foulant les serpents à ses pieds. Jésus, la lumière de ma vie, mon cœur te réclame avec inquiétude ! Viens, oui, viens, je t’attends, viens, bien-aimé Jésus.

4. Air d’alto

Hautbois d’amour I/II, Violons I/II et Violes à l’unisson, Clavecin

Jesu, laß dich finden,

Laß doch meine Sünden

Keine dicke Wolken sein,

Wo du dich zum Schrecken

Willst für mich verstecken,

Stelle dich bald wieder ein!

Jésus, laisses-toi te trouver, ne laisses-pas mes péchés être d’épais nuages où tu te cacherais par crainte de moi. Fais-toi reconnaître à nouveau !

Wisset ihr nicht, daß ich sein muß in dem, das meines Vaters ist ?

Ne saviez-vous pas qu’il faut que je m’occupe des affaires de mon Père ?

(Luc 2,49 b)

6. Récitatif de ténor

Continuo

Dies ist die Stimme meines Freundes,

Gott Lob und Dank!

Mein Jesu, mein getreuer Hort,

Läßt durch sein Wort

Sich wieder tröstlich hören;

Ich war vor Schmerzen krank,

Der Jammer wollte mir das Mark

In Beinen fast verzehren;

Nun aber wird mein Glaube wieder stark,

Nun bin ich höchst erfreut;

Denn ich erblicke meiner Seele Wonne,

Den Heiland, meine Sonne,

Der nach betrübter Trauernacht

Durch seinen Glanz mein Herze fröhlich macht.

Auf, Seele, mache dich bereit!

Du mußt zu ihm

In seines Vaters Haus, hin in den Tempel ziehn;

Da läßt er sich in seinem Wort erblicken,

Da will er dich im Sakrament erquicken;

Doch, willst du würdiglich sein Fleisch und Blut genießen,

So mußt du Jesum auch in Buß und Glauben küssen.

C’est la voix de mon ami, Dieu soit loué !  Jésus mon fidèle refuge fait entendre de nouveau sa parole consolatrice ; j’étais malade de douleur, ma plainte consumait la marche de mes pas, mais à présent ma foi est raffermie. A présent je suis si heureux car j’entraperçois l’allégresse de mon âme. Le Sauveur, mon soleil, qui après une nuit d’angoisse troublée réjouit mon cœur de son éclat. Debout, mon âme, prépare-toi ! Il te faut aller à lui dans la demeure de son père, dans le temple. Là il se fait voir à travers sa parole, là il te réconfortera dans le sacrement ; mais si tu veux communier réellement à sa chair et à son sang, il te faut l’embrasser dans la repentance et la foi.

7. Air en duo d’alto et de ténor

Hautbois d’amour I et Violons I à l’unisson, Hautbois d’amour II et Violons II à l’unisson, Violes, Continuo

Wohl mir, Jesus ist gefunden,

Nun bin ich nicht mehr betrübt.

Der, den meine Seele liebt,

Zeigt sich mir zur frohen Stunden.

Ich will dich, mein Jesu, nun nimmermehr lassen,

Ich will dich im Glauben beständig umfassen.

Quel bonheur pour moi, Jésus est retrouvé ! Maintenant je ne suis plus inquiet car celui qui aime mon âme se dévoile aux heures de joie. Je ne veux plus jamais te perdre, Jésus, je veux t’enlacer fermement par la foi.

8. Choral

Hautbois d’amour I/II et Violons I avec Soprani, Violons II avec Alti, Violes avec Ténors, Continuo

Meinen Jesum laß ich nicht,

Geh ihm ewig an der Seiten;

Christus läßt mich für und für

Zu den Lebensbächlein leiten.

Selig, wer mit mir so spricht:

Meinen Jesum laß ich nicht.

Je n’abandonnerai pas Jésus, je marcherai toujours à ses côtés. Le Christ me guide continuellement vers les fontaines de la vie. Bienheureux celui qui dit avec moi : « Je n’abandonnerai pas Jésus ».

À propos

Distribution

Soli : A T B, Chœur : S A T B, Hautbois d’amour I/II, Hautbois I/II, Violons I/II, Violes, Continuo

Texte

Auteur du livret inconnu ; peut-être Christian Weiss, Senior

1 : Auteur du livret

2 : Auteur du livret

3 : Strophe 2 du choral : “Jesu, meiner Seelen Wonne » texte : Martin Jahn (1661)

Mélodie du choral “ Werde munter, mein Gemüthe “ de Johann Schop (1642)

4 : Auteur du livret

5 : Luc 2,49.

6 : Auteur du livret

7 : Auteur du livret

8 : Strophe 6 du choral “Meinen Jesum laß’ ich nicht » texte : Christian Keymann (1658) mélodie « Meinen Jesum laß ich nicht » d’Andreas Hammerschmidt (1658)

Références :

BWV 154,0
Titre Mein liebster Jesu ist verloren
ZK (classement chronologique) 58
Date dimanche, 9. janvier 1724
Liturgie luthérienne 1er dimanche après l’Epiphanie
Liturgie réformée
Evangile Luc 2,41-52 Jésus à douze ans au Temple
AT ou épitre Romains 12,1-6
Choral Werde munter,mein Gemüte, Meinen Jesum lass ich nicht
Psaumes et cantiques 236
Recueil Alleluia 49/11 (nº3 de la cantate)
KGB
ERG

Liturgie document 2021                                        Litugie document 2022