BWV 146

Wir müssen durch viel Trübsal

C’est par beaucoup de tribulations

1 . Sinfonia

Hautbois I/II, Taille, Violons I/II, Violes, Continuo

2. Chœur

Violons I/II, Violes, Continuo

Wir müssen durch viel Trübsal in das Reich Gottes eingehen.

C’est par beaucoup de tribulations qu’il nous faut entrer dans le royaume de Dieu.

(Actes 14,22)

3. Air d’alto

Continuo

Ich will nach dem Himmel zu,

Schnödes Sodom, ich und du

Sind nunmehr geschieden.

Meines Bleibens ist nicht hier,

Denn ich lebe doch bei dir

Nimmermehr in Frieden.

J’aspire au ciel, misérable Sodome, voilà ce qui nous sépare toi et moi. Ma demeure n’est plus ici car si j’habite près de toi en aucun cas je ne trouverai la paix.

4. Récitatif de soprano

Violons I/II, Violes, Continuo

Ach! wer doch schon im Himmel wär!

Wie dränget mich nicht die böse Welt!

Mit Weinen steh ich auf,

Mit Weinen leg ich mich zu Bette,

Wie trüglich wird mir nachgestellt!

Herr! merke, schaue drauf,

Sie hassen mich, und ohne Schuld,

Als wenn die Welt die Macht,

Mich gar zu töten hätte;

Und leb ich denn mit Seufzen und Geduld

Verlassen und veracht’,

So hat sie noch an meinem Leide

Die größte Freude.

Mein Gott, das fällt mir schwer.

Ach! wenn ich doch,

Mein Jesu, heute noch

Bei dir im Himmel wär!

Hélas ! si je pouvais déjà être au ciel ! Là-bas ce monde mauvais ne me bousculera plus. Je me lève dans les larmes, je me couche dans les larmes, tout ici n’est qu’imposture pour moi. Seigneur ! Vois, regarde, ils me haïssent sans aucune raison, comme si ce monde avait le pouvoir de me tuer ; Et je vis ainsi patiemment dans les gémissements, abandonné et méprisé et c’est dans cette douleur que ce monde trouve sa plus grande joie. Mon Dieu, tout cela m’est si pénible. Ah si je pouvais dès aujourd’hui être au ciel près de Jésus. !

5. Air de soprano

Traversos, Hautbois d’amour I/II, Continuo

Ich säe meine Zähren

Mit bangem Herzen aus.

Jedoch mein Herzeleid

Wird mir die Herrlichkeit

Am Tage der seligen Ernte gebären.

Je sème mes pleurs d’un cœur si inquiet et pourtant ma peine enfantera une telle gloire au jour de la récolte finale.

6. Récitatif de ténor

Continuo

Ich bin bereit,

Mein Kreuz geduldig zu ertragen;

Ich weiß, daß alle meine Plagen

Nicht wert der Herrlichkeit,

Die Gott an den erwählten Scharen

Und auch an mir wird offenbaren.

Itzt wein ich, da das Weltgetümmel

Bei meinem Jammer fröhlich scheint.

Bald kommt die Zeit,

Da sich mein Herz erfreut,

Und da die Welt einst ohne Tröster weint.

Wer mit dem Feinde ringt und schlägt,

Dem wird die Krone beigelegt;

Denn Gott trägt keinen nicht mit Händen in den Himmel.

Je suis prêt à porter ma croix avec patience. Je sais que toutes mes peines ne sont rien à côté de la gloire que Dieu me révèlera comme à la foule de ses élus. Maintenant je pleure de ce que la folie de ce monde semble se réjouir de mes plaintes, mais bientôt viendra le temps où mon cœur se réjouira pendant que le monde lui pleurera sans consolateur. Celui qui lutte et combat l’ennemi recevra la couronne car Dieu n’offre à personne le ciel s’il n’y prête la main.

7. Air en duo de ténor et de basse

HautboisI/II, Violons I/II, Violes, Continuo

Wie will ich mich freuen, wie will ich mich laben,

Wenn alle vergängliche Trübsal vorbei!

Da glänz ich wie Sterne und leuchte wie Sonne,

Da störet die himmlische selige Wonne

Kein Trauern, Heulen und Geschrei.

Oui, je saurai me réjouir et me reposer quand toutes ces tribulations seront terminées ! Je brillerai comme une étoile, j’éclairerai comme le soleil. Alors aucune tristesse, aucun pleur ni aucun cri ne viendra déranger l’immense joie céleste.

8. Choral

Traversos et Hautbois I et Violons I avec Soprani, Hautbois I et Violons II avec Alti, Taille et Violes avec Ténors, Continuo

Denn wer selig dahin fähret,

Da kein Tod mehr klopfet an,

Dem ist alles wohl gewähret,

Was er ihm nur wünschen kann.

Er ist in der festen Stadt,

Da Gott seine Wohnung hac

Er ist in das Schloß geführet,

Das kein Unglück nie berühret.

Car celui qui s’avance heureux vers la mort, celle-ci ne frappe plus à sa porte. Il se voit tout accorder de ce qu’il peut désirer. Il est dans la cité où Dieu a sa demeure. Il est conduit dans le palais où rien ne peut plus l’atteindre.

À propos

Distribution

Soli : S A T B, Chœur : S A T B, Traversos, Hautbois I/II, Taille, Hautbois d’amour I/II, Orgue solo, Violons I/II, Violes, Continuo

Texte

Poète inconnu ;

2 : Actes 14,22.

5 : Psaumes 126,5

6 : d’après Romains 8,18.

8 : Texte non transmis dans l’original. Texte : strophe 7 du choral « Alle Menschen müssen sterben » mélodie du choral « Werde munter, mein Gemüte »

Références :

BWV 146,0
Titre Wir müssen durch viel Trübsal
ZK (classement chronologique) 140
Date Dimanche, 12. mai 1726
Liturgie luthérienne Jubilate [3ème Dimanche après Pâques]
Liturgie réformée 5ème Dimanche de Pâques / C
AT

Psaume 100

1Psaume pour l’action de grâce. Acclamez le SEIGNEUR, terre entière ; 2servez le SEIGNEUR avec joie ; entrez devant lui avec allégresse.3Reconnaissez que le SEIGNEUR est Dieu. Il nous a faits et nous sommes à lui, son peuple et le troupeau de son pâturage.4Entrez par ses portes en rendant grâce, dans ses parvis en le louant ; célébrez-le, bénissez son nom.5Car le SEIGNEUR est bon : sa fidélité est pour toujours, et sa loyauté s’étend d’âge en âge.

Épître

1 Pierre 2,11-20

11Bien-aimés, je vous exhorte, comme des gens de passage et des étrangers, à vous abstenir des convoitises charnelles, qui font la guerre à l’âme. 12Ayez une belle conduite parmi les païens, afin que, sur le point même où ils vous calomnient comme malfaiteurs, ils soient éclairés par vos bonnes œuvres et glorifient Dieu au jour de sa venue.13Soyez soumis à toute institution humaine, à cause du Seigneur ; soit au roi, en sa qualité de souverain, 14soit aux gouverneurs, délégués par lui pour punir les malfaiteurs et louer les gens de bien. 15Car c’est la volonté de Dieu qu’en faisant le bien vous réduisiez au silence l’ignorance des insensés. 16Comportez-vous en hommes libres, sans utiliser la liberté comme un voile pour votre méchanceté, mais agissez en serviteurs de Dieu. 17Honorez tous les hommes, aimez vos frères, craignez Dieu, honorez le roi.18Serviteurs, soyez soumis avec une profonde crainte à vos maîtres, non seulement aux bons et aux doux, mais aussi aux acariâtres. 19Car c’est une grâce de supporter, par respect pour Dieu, des peines que l’on souffre injustement. 20Quelle gloire y a-t-il, en effet, à supporter les coups si vous avez commis une faute ? Mais si, après avoir fait le bien, vous souffrez avec patience, c’est là une grâce aux yeux de Dieu.

Évangile

Jean 16,16-23 Discours d’adieux encore un peu de temps

16« Encore un peu et vous ne m’aurez plus sous les yeux, et puis encore un peu et vous me verrez. » 17Certains de ses disciples se dirent alors entre eux : « Qu’a-t-il voulu nous dire : “Encore un peu et vous ne m’aurez plus sous les yeux, et puis encore un peu et vous me verrez” ; ou encore : “Je vais au Père” ? 18Que signifie donc ce “un peu”, disaient-ils, nous ne comprenons pas ce qu’il veut dire ! » 19Sachant qu’ils désiraient l’interroger, Jésus leur dit : « Vous cherchez entre vous le sens de ma parole : “Encore un peu et vous ne m’aurez plus sous les yeux, et puis encore un peu et vous me verrez.” 20En vérité, en vérité, je vous le dis, vous allez gémir et vous lamenter tandis que le monde se réjouira ; vous serez affligés mais votre affliction tournera en joie. 21Lorsque la femme enfante, elle est dans l’affliction puisque son heure est venue ; mais lorsqu’elle a donné le jour à l’enfant, elle ne se souvient plus de son accablement, elle est toute à la joie d’avoir mis un homme au monde. 22C’est ainsi que vous êtes maintenant dans l’affliction ; mais je vous verrai à nouveau, votre cœur alors se réjouira, et cette joie, nul ne vous la ravira. 23Ainsi, en ce jour-là, vous ne m’interrogerez plus sur rien.

Choral Werde munter, mein Gemüte
Psaumes et cantiques 236
Recueil Alleluia 49/11 (nº8 de la cantate)
KGB  
ERG