BWV 130

Herr Gott, dich loben alle wir

Seigneur Dieu, tous nous te louons

1 . Chœur

Violes I-III, Timbales, Hautbois I-III, Violons I/II, Violes, Continuo

Strophe 1

Herr Gott, dich loben alle wir

Und sollen billig danken dir

Für dein Geschöpf der Engel schon,

Die um dich schweben um deinen Thron.

Seigneur Dieu, nous te louons tous et nous te remercions pour la création des anges qui flottent dans les cieux autour de toi et de ton trône.

2. Récitatif d’alto

Continuo

Strophes 2 et 3 paraphrasées

Ihr heller Glanz und hohe Weisheit zeigt,

Wie Gott sich zu uns Menschen neigt,

Der solche Helden, solche Waffen

Vor uns geschafften.

Sie ruhen ihm zu Ehren nicht;

Ihr ganzer Fleiß ist nur dahin gericht’,

Daß sie, Herr Christe, um dich sein

Und um dein armes Häufelein:

Wie nötig ist doch diese Wacht

Bei Satans Grimm und Macht!

Leur brillant éclat et leur grande sagesse dévoilent la manière par laquelle Dieu se penche vers nous, de tels héros et de telles armes créés pour nous. Ils ne se reposent jamais de leur gloire mais déploient tout leur zèle à t’entourer constamment, Seigneur Jésus-Christ, toi et ta misérable armée humaine ; Mais combien cette vigilance est nécessaire face à la fureur et à la puissance de l’Ennemi !

3. Air de basse

Violes I-III, Timbales, Continuo

Strophes 4 et 5 commentées

Der alte Drache brennt vor Neid

Und dichtet stets auf neues Leid,

Daß er das kleine Häuflein trennet.

Er tilgte gern, was Gottes ist,

Bald braucht er List,

Weil er nicht Rast noch Ruhe kennet.

Le vieux dragon brûle de jalousie et écrit déjà les prochaines douleurs qui diviseront la poignée des fidèles. Il exterminevolontiers ce qui est à Dieu et bien souvent il utilise la ruse, et il ne connaît ni trêve ni repos.

4. Récitatif (Arioso) en duo de Soprano et de Ténor

Violons I/II, Violes, Continuo

Strophes 7,8,9 paraphrasées

Wohl aber uns, daß Tag und Nacht

Die Schar der Engel wacht,

Des Satans Anschlag zu zerstören!

Ein Daniel, so unter Löwen sitzt,

Erfährt, wie ihn die Hand des Engels schützt.

Wenn dort die Glut

In Babels Ofen keinen Schaden tut,

So lassen Gläubige ein Danklied hören,

So stellt sich in Gefahr

Noch itzt der Engel Hülfe dar.

Heureusement pour nous que l’armée des anges veille jour et nuit pour détourner les coups de Satan !  Daniel, dans la fosse aux lions, fait l’expérience de la main de l’ange qui le protège. Quand le feu de la fournaise de Babylone ne nuit à aucun des compagnons, tous les croyants peuvent entonner un chant de louange, car encore maintenant le secours de l’ange est présent dans tous les dangers.

5. Air de ténor

Traversos, Continuo

Strophe 10 commentée

Laß, o Fürst der Cherubinen,

Dieser Helden hohe Schar Immerdar

Deine Gläubigen bedienen;

Daß sie auf Elias Wagen

Sie zu dir gen Himmel tragen.

Prince des chérubins, laisse donc en tout temps cette grande armée de héros servir tes croyants. Qu’elle puisse les emporter au ciel dans le chariot d’Elie. (2 Rois 2,11)

6. Choral

Violes I-III, Timbales, Hautbois I et Violons I avec Soprani, Hautbois II et Violons II avec Alti, Hautbois III et Violes avec Ténors, Continuo

Strophes 11 et 12

Darum wir billig loben dich

Und danken dir, Gott, ewiglich,

Wie auch der lieben Engel Schar

Dich preisen heut und immerdar.

 

Und bitten dich, wollst allezeit

Dieselben heißen sein bereit,

Zu schützen deine kleine Herd,

So hält dein göttlichs Wort in Wert.

C’est pourquoi nous trouvons juste de te louer et te remercier Dieu éternellement ainsi que de te glorifier aujourd’hui et toujours avec la cohorte des anges.

 

Et nous te demandons de bien vouloir être toujours prêt à appeler ces derniers pour protéger ton petit troupeau car ainsi ta parole conserve toute sa valeur.

À propos

Distribution

Soli : S A T B, Chœur : S A T B, Trompettes I-III, Timbales, Traversos, Hautbois I-III, Violons I/II, Violes, Continuo

Texte

Auteur du livret inconnu ;

Cantate choral : « Herr Gott, dich loben alle wir “ texte de Paul Eber (1554) ; mélodie du choral : « Herr Gott, dich loben alle wir » Anonyme (1551)

1 : Strophe 1

2 : Strophes 2 et 3 paraphrasées

3 : Strophes 4 et 5 commentées

4 : Strophes 7, 8,9 paraphrasées

5 : Strophe 10 commentée

6 : Strophes 11 et 12

Références :

BWV 130,0
Titre Herr Gott, dich loben alle wir
ZK (classement chronologique) 89
Date Vendredi, 29. septembre 1724
Liturgie luthérienne Saint-Michel
Liturgie réformée Saint Michel
AT  
Épître

Apocalypse 12,7-12

7Il y eut alors un combat dans le ciel : Michaël et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon lui aussi combattait avec ses anges, 8mais il n’eut pas le dessus : il ne se trouva plus de place pour eux dans le ciel. 9Il fut précipité, le grand dragon, l’antique serpent, celui qu’on nomme Diable et Satan, le séducteur du monde entier, il fut précipité sur la terre et ses anges avec lui. 10Et j’entendis une voix forte qui, dans le ciel, disait : Voici le temps du salut, de la puissance et du Règne de notre Dieu, et de l’autorité de son Christ ; car il a été précipité, l’accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu, jour et nuit. 11Mais eux, ils l’ont vaincu par le sang de l’agneau et par la parole dont ils ont rendu témoignage : Ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort. 12C’est pourquoi soyez dans la joie, vous les cieux et vous qui y avez votre demeure ! Malheur à vous, la terre et la mer, car le diable est descendu vers vous, emporté de fureur, sachant que peu de temps lui reste.

Évangile

Matthieu 18,1-11 Le plus grand, un enfant

1A cette heure-là, les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent : « Qui donc est le plus grand dans le Royaume des cieux ? » 2Appelant un enfant, il le plaça au milieu d’eux 3et dit : « En vérité, je vous le déclare, si vous ne changez et ne devenez comme les enfants, non, vous n’entrerez pas dans le Royaume des cieux. 4Celui-là donc qui se fera petit comme cet enfant, voilà le plus grand dans le Royaume des cieux. 5Qui accueille en mon nom un enfant comme celui-là, m’accueille moi-même.6« Mais quiconque entraîne la chute d’un seul de ces petits qui croient en moi, il est préférable pour lui qu’on lui attache au cou une grosse meule et qu’on le précipite dans l’abîme de la mer. 7Malheureux le monde qui cause tant de chutes ! Certes il est nécessaire qu’il y en ait, mais malheureux l’homme par qui la chute arrive ! 8Si ta main ou ton pied entraînent ta chute, coupe-les et jette-les loin de toi ; mieux vaut pour toi entrer dans la vie manchot ou estropié que d’être jeté avec tes deux mains ou tes deux pieds dans le feu éternel ! 9Et si ton œil entraîne ta chute, arrache-le et jette-le loin de toi ; mieux vaut pour toi entrer borgne dans la vie que d’être jeté avec tes deux yeux dans la géhenne de feu !10« Gardez-vous de mépriser aucun de ces petits, car, je vous le dis, aux cieux leurs anges se tiennent sans cesse en présence de mon Père qui est aux cieux. [ 11]

Choral Herr Gott dich loben alle wir même mélodie que Nun lob mein Seel, den Herren
Psaumes et cantiques 144-382
Recueil Alleluia 62/71 (nº 6 de la cantate) 
KGB 28
ERG 59-60