BWV 127

Herr Jesu Christ, wahr’ Mensch und Gott

Seigneur Jésus-Christ, vrai homme et vrai Dieu

1 . Chœur

Flûtes à bec I/II, Hautbois I/II, Violons I/II, Violes, Continuo

Strophe 1

Herr Jesu Christ, wahr’ Mensch und Gott,

Der du littst Marter, Angst und Spott,

Für mich am Kreuz auch endlich starbst

Und mir deins Vaters Huld erwarbst,

Ich bitt durchs bittre Leiden dein:

Du wollst mir Sünder gnädig sein.

Seigneur Jésus-Christ, vrai homme et vrai Dieu, toi qui vécus pour moi, le martyre, l’angoisse et le sarcasme sur la croix, et finalement mourut ; toi qui ainsi a obtenu pour moi l’indulgence de ton Père, je t’implore au nom de tes souffrances amères, montre-toi clément envers le pécheur que je suis.

2. Récitatif de ténor

Continuo

Strophe 2 et 3

Wenn alles sich zur letzten Zeit entsetzet,

Und wenn ein kalter Todesschweiß

Die schon erstarrten Glieder netzet,

Wenn meine Zunge nichts, als nur durch Seufzer spricht

Und dieses Herze bricht:

Genug, daß da der Glaube weiß,

Daß Jesus bei mir steht,

Der mit Geduld zu seinem Leiden geht

Und diesen schweren Weg auch mich geleitet

Und mir die Ruhe zubereitet.

Lorsqu’à sa dernière heure, chacun s’épouvante et que la sueur glaciale de l’agonie baigne nos membres déjà raidis ; lorsque ma langue ne parle déjà plus que par des soupirs et que mon cœur se brise, il suffit alors à ma foi de savoir que Jésus est à mes côtés, que lui est allé avec patience à son martyr et qu’il m’accompagne maintenant sur cette voie difficile et me prépare le repos.

3. Air de soprano

Flûtes à bec I/II, Hautbois I, Violons I/II, Violes, Continuo

Strophe 4

Die Seele ruht in Jesu Händen,

Wenn Erde diesen Leib bedeckt.

Ach ruft mich bald, ihr Sterbeglocken,

Ich bin zum Sterben unerschrocken,

Weil mich mein Jesus wieder weckt.

L’âme repose dans les mains de Jésus quand bien même la terre recouvre ce corps. Sonne-donc bientôt pour moi, glas funèbre ! Je suis plein de courage pour mourir parce que Jésus me réveillera de la mort.

4. Récitatif et Air de basse

Trompettes, Violons I/II, Violes, Continuo

Strophes 6 et 7

Rezitativ:

Wenn einstens die Posaunen schallen,

Und wenn der Bau der Welt

Nebst denen Himmelsfesten

Zerschmettert wird zerfallen,

So denke mein, mein Gott, im besten;

Wenn sich dein Knecht einst vors Gerichte stellt,

Da die Gedanken sich verklagen,

So wollest du allein,

O Jesu, mein Fürsprecher sein

Und meiner Seele tröstlich sagen:

 

Air:

Fürwahr, fürwahr, euch sage ich:

Wenn Himmel und Erde im Feuer vergehen,

So soll doch ein Gläubiger ewig bestehen.

Er wird nicht kommen ins Gericht

Und den Tod ewig schmecken nicht.

Nur halte dich,

Mein Kind, an mich:

Ich breche mit starker und helfender Hand

Des Todes gewaltig geschlossenes Band.

Récitatif :

Lorsque retentiront les trompettes et que l’édifice de l’univers avec les cieux qui le recouvrent s’écroulera fracassé, pense alors à moi, mon Dieu, avec de bonnes dispositions, quand ton serviteur paraitra devant ton tribunal, que mes pensées, tour à tour, s’accuseront puis se défendront, o veuille alors être toi-même, Jésus, mon avocat et parle à mon âme pour la réconforter :

 

 

 

 Air :

En vérité, en vérité, je vous le dis, quand le ciel et la terre devront passer par le feu, le croyant vivra lui pour toujours. Il ne passera pas en jugement et ne goutera pas à la mort éternelle. Repose-toi seulement sur moi, toi, mon enfant et d’une main forte et secourable, je briserai les liens puissants de la mort.

5. Choral

Flûtes à bec I/II à l’octave et Hautbois I/II et Violons I avec Soprani, Violons II avec Alti, Violes avec Ténors, Continuo

Strophe 8

Ach, Herr, vergib all unsre Schuld,

Hilf, daß wir warten mit Geduld,

Bis unser Stündlein kömmt herbei,

Auch unser Glaub stets wacker sei,

Dein’m Wort zu trauen festiglich,

Bis wir einschlafen seliglich.

Seigneur, pardonne-nous nos péchés. Aide-nous à attendre avec patience que notre dernière heure arrive. Aide-nous à renforcer notre foi et à nous fortifier par ta parole jusqu’à ce que nous nous endormions pour l’éternité.

À propos

Distribution

Soli : S T B, Chœur : S A T B, Trompettes, Flûtes à bec I/II, Hautbois I/II, Violons I/II, Violes, Continuo

Texte

Auteur du livret inconnu ;

Cantate choral : « Herr Jesu Christ, wahr Mensch und Gott » texte de Paul Eber (1566); mélodie du choral: “Befiehl du deine Wege (I) » de Hans Leo Hassler (1601).

1 : Strophe 1

2 : Strophe 2 et 3 commentées

3 : Strophe 4 paraphrasée

4 : Strophes 6 et 7 citées et commentées

5 : Strophe 8

Références :

BWV 127,0
Titre Herr,Jesu Christ, wahr’Mensch und Gott
ZK (classement chronologique) 113
Date Dimanche, 11. février 1725
Liturgie luthérienne Quinquagésime Dimanche Estomihi
Liturgie réformée Samedi saint / Marc (Parallèle Marc)
AT

Jonas 3 : 1-4 : 10 

1La parole du SEIGNEUR s’adressa une seconde fois à Jonas : 2« Lève-toi, va à Ninive la grande ville et profère contre elle l’oracle que je te communiquerai. » 3Jonas se leva et partit, mais – cette fois – pour Ninive, se conformant à la parole du SEIGNEUR. Or Ninive était devenue une ville excessivement grande : on mettait trois jours pour la traverser. 4Jonas avait à peine marché une journée en proférant cet oracle : « Encore quarante jours et Ninive sera mise sens dessus dessous », …. 10Dieu vit leur réaction : ils revenaient de leur mauvais chemin. Aussi revint-il sur sa décision de leur faire le mal qu’il avait annoncé. Il ne le fit pas.

Épître

1 Corinthiens 13,1-13

1Quand je parlerais en langues, celle des hommes et celle des anges, s’il me manque l’amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante. 2Quand j’aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et de toute la connaissance, quand j’aurais la foi la plus totale, celle qui transporte les montagnes, s’il me manque l’amour, je ne suis rien. 3Quand je distribuerais tous mes biens aux affamés, quand je livrerais mon corps aux flammes, s’il me manque l’amour, je n’y gagne rien. 4L’amour prend patience, l’amour rend service, il ne jalouse pas, il ne plastronne pas, il ne s’enfle pas d’orgueil, 5il ne fait rien de laid, il ne cherche pas son intérêt, il ne s’irrite pas, il n’entretient pas de rancune, 6il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il trouve sa joie dans la vérité. 7Il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il endure tout. 8L’amour ne disparaît jamais. Les prophéties ? Elles seront abolies. Les langues ? Elles prendront fin. La connaissance ? Elle sera abolie. 9Car notre connaissance est limitée, et limitée notre prophétie. 10Mais quand viendra la perfection, ce qui est limité sera aboli. 11Lorsque j’étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant. Devenu homme, j’ai mis fin à ce qui était propre à l’enfant. 12A présent, nous voyons dans un miroir et de façon confuse, mais alors, ce sera face à face. A présent, ma connaissance est limitée, alors, je connaîtrai comme je suis connu. 13Maintenant donc ces trois-là demeurent, la foi, l’espérance et l’amour, mais l’amour est le plus grand.

Évangile

Luc 18,31-43 Annonce de la passion aveugle de Jéricho

31Prenant les Douze avec lui, Jésus leur dit : « Voici que nous montons à Jérusalem et que va s’accomplir tout ce que les prophètes ont écrit au sujet du Fils de l’homme. 32Car il sera livré aux païens, soumis aux moqueries, aux outrages, aux crachats ; 33après l’avoir flagellé, ils le tueront et, le troisième jour, il ressuscitera. » 34Mais eux n’y comprirent rien. Cette parole leur demeurait cachée et ils ne savaient pas ce que Jésus voulait dire.35Or, comme il approchait de Jéricho, un aveugle était assis au bord du chemin, en train de mendier. 36Ayant entendu passer une foule, il demanda ce que c’était. 37On lui annonça : « C’est Jésus le Nazôréen qui passe. » 38Il s’écria : « Jésus, Fils de David, aie pitié de moi ! » 39Ceux qui marchaient en tête le rabrouaient pour qu’il se taise ; mais lui criait de plus belle : « Fils de David, aie pitié de moi ! » 40Jésus s’arrêta et commanda qu’on le lui amène. Quand il se fut approché, il l’interrogea : 41« Que veux-tu que je fasse pour toi ? » Il répondit : « Seigneur, que je retrouve la vue ! » 42Jésus lui dit : « Retrouve la vue. Ta foi t’a sauvé. » 43A l’instant même il retrouva la vue et il suivait Jésus en rendant gloire à Dieu. Tout le peuple voyant cela fit monter à Dieu sa louange.

Choral Herr Jesu Christ, wahr’r Mensch und Gott
Psaumes et cantiques  
Recueil Alleluia  
KGB  
ERG