BWV 12

Weinen, Klagen, Sorgen, Zagen

Les pleurs et les lamentations, les tourments et le découragement

1 . Sinfonia

Hautbois, Violons I/II, Violes I/II, Continuo et Basson

2. Chœur

Violons I/II, Violes I/II, Continuo et Basson

Weinen, Klagen,
Sorgen, Zagen,
Angst und Not
Sind der Christen Tränenbrot,
Die das Zeichen Jesu tragen.

Les pleurs et les lamentations, les tourments et le découragement, l’angoisse et la détresse,voilà le pain noir des chrétiens qui portent le fardeau de Jésus.

3. Récitatif d’alto

Violons I/II, Violes I/II, Continuo et Basson

Wir müssen durch viel Trübsal in das Reich Gottes eingehen.

Il nous faut passer par bien des tribulations pour entrer dans le Royaume de Dieu.

(Actes 14, 22)

4. Air d’alto
Hautbois, Continuo

Kreuz und Krone sind verbunden,
Kampf und Kleinod sind vereint.
Christen haben alle Stunden
Ihre Qual und ihren Feind,
Doch ihr Trost sind Christi Wunden.

Croix et couronne sont intimement liés, comme le combat et le trophée.Les chrétiens subissent à toute heure le tourment et l’adeversité, mais ils trouvent leur réconfort dans les plaies du Christ.

5. Air de basse
Violons I/II, Continuo

Ich folge Christo nach,
Von ihm will ich nicht lassen
Im Wohl und Ungemach,
Im Leben und Erblassen.
Ich küsse Christi Schmach,
Ich will sein Kreuz umfassen.
Ich folge Christo nach,
Von ihm will ich nicht lassen.

Je vais sur les traces du Christ, sans le vouloir jamais quitter, dans le meilleur comme dans le pire, dans la vie comme dans la mort, j’embrasse le Christ offensé, j’enlace sa croix. Je vais sur les traces du Christ sans le vouloir jamais quitter.

6. Air de ténor
Trompettes, Continuo

Sei getreu, alle Pein
Wird doch nur ein Kleines sein.
Nach dem Regen
Blüht der Segen,
Alles Wetter geht vorbei.
Sei getreu, sei getreu!

Sois fidèle, car toutes tes souffrances s’effaceront. Après la pluie fleurit la bénédiction, toutes les tourmentes s’apaisent. Sois fidèle, oui sois fidèle!

7. Choral

Instrumentation inconnue

Was Gott tut, das ist wohlgetan
Dabei will ich verbleiben,
Es mag mich auf die rauhe Bahn
Not, Tod und Elend treiben,
So wird Gott mich
Ganz väterlich
In seinen Armen halten:
Drum laß ich ihn nur walten.

Ce que Dieu fait est bien fait, et je veux m’y tenir. Que la misère, la mort et la détresse me soient imposées sur la voie étroite : Je sais que Dieu me gardera tel un Père dans ses bras: Et c’est pourquoi je ne compte que sur lui.

À propos

Distribution

Soli : A T B, Chœur : S A T B, Trompettes, Hautbois, Basson, Violons I/II, Violes I/II, Continuo

Date d’exécution

22 Avril 1714

Texte

2, 4-6 : Salomo Franck ;

3 : Actes 14, 22

7 : Strophe 6 du choral « Was Gott tut, das ist wohlgetan » texte de Samuel Rodigast 1674 ; mélodie : “Was Gott tut, das ist wohlgetan” de Severus Gastorius/Werner Fabricius 1674, 1679 (Gastorius); basée sur 1659 (Fabricius)

Occasion liturgique

Jubilate

Références :

Liturgie Luthérienne : Jubilate

Liturgie Réformée : 5ème Dimanche de Pâques / C

Évangile : Jean 16,16-23 Discours d’adieux encore un peu de temps

AT ou EP: 1Pierre 2,11-20

Choral: Was Gott tut, das ist wohlgetan

Tableau de concordance :