BWV 114

Ach, lieben Christen, seid getrost

Allons, chrétiens, ayez confiance

1 . Chœur

Cors avec Soprano, Hautbois I/II, Violons I/II, Violes, Continuo

Strophe 1

Ach, lieben Christen, seid getrost,

Wie tut ihr so verzagen!

Weil uns der Herr heimsuchen tut,

Laßt uns von Herzen sagen:

Die Straf wir wohl verdienet han,

Solchs muß bekennen jedermann,

Niemand darf sich ausschließen.

Allons, chrétiens, ayez confiance, vous qui vous découragez si facilement ! Parce que le Seigneur nous recherche, reconnaissez-le donc : nous méritons bien le châtiment, chacun de nous doit bien le reconnaître, personne ne peut en être exempté.

Wo wird in diesem Jammertale

Vor meinen Geist die Zuflucht sein?

Allein zu Jesu Vaterhänden

Will ich mich in der Schwachheit wenden;

Sonst weiß ich weder aus noch ein.

Y aurait-il dans cette vallée de larmes un refuge pour mon âme ? En ma faiblesse, je ne veux me tourner que vers les mains paternelles de Jésus. Sinon je ne sais plus que faire.

3. Récitatif de basse

Continuo

O Sünder, trage mit Geduld,

Was du durch deine Schuld

Dir selber zugezogen!

Das Unrecht säufst du ja

Wie Wasser in dich ein,

Und diese Sündenwassersucht

Ist zum Verderben da

Und wird dir tödlich sein.

Der Hochmut aß vordem von der verbotnen Frucht,

Gott gleich zu werden;

Wie oft erhebst du dich mit schwülstigen Gebärden,

Daß du erniedrigt werden mußt.

Wohlan, bereite deine Brust,

Daß sie den Tod und Grab nicht scheut,

So kämmst du durch ein selig Sterben

Aus diesem sündlichen Verderben

Zur Unschuld und zur Herrlichkeit.

Pécheur, supporte patiemment ce que tu t’es toi-même attiré par ta faute ! Tu te saoules d’injustice comme si c’était de l’eau et cette hydropisie de péché est là pour ta perte et te sera fatale. L’orgueil mangea jadis le fruit défendu, pour être semblable à Dieu ; Combien de fois ne te rehausses-tu pas dans de grands mouvements grandiloquents alors que tu devrais être abaissé. Allons prépares-toi ! Que la mort et le tombeau ne t’épouvantent pas. Ainsi c’est par une mort consciente que tu sortiras de cette perdition pécheresse pour accéder à l’innocence et à la gloire.

4. Choral de soprano

Continuo

Strophe 3

 

Kein Frucht das Weizenkörnlein bringt,

Es fall denn in die Erden;

So muß auch unser irdscher Leib

Zu Staub und Aschen werden,

Eh er kömmt zu der Herrlichkeit,

Die du, Herr Christ, uns hast bereit’

Durch deinen Gang zum Vater.

Le grain de blé ne porte pas de fruit s’il ne tombe en terre (Jean 12,24) ; Ainsi notre corps terrestre doit devenir cendre et poussière avant de parvenir à la gloire que le Seigneur Jésus-Christ nous a préparée en se rendant auprès de son Père.

5. Air d’alto

Hautbois I, Violons I/II, Violes, Continuo

Du machst, o Tod, mir nun nicht ferner bange,

Wenn ich durch dich die Freiheit nur erlange,

Es muß ja so einmal gestorben sein.

Mit Simeon will ich in Friede fahren,

Mein Heiland will mich in der Gruft bewahren

Und ruft mich einst zu sich verklärt und rein.

Oh, mort ! Tu ne me fais plus peur. Si c’est seulement par toi que je peux atteindre la liberté, alors je veux bien mourir. Avec Siméon je veux aller en paix, mon Sauveur veillera sur moi dans la tombe et m’appellera un jour à lui, transfiguré et pur.

6. Récitatif de ténor

Continuo

Indes bedenke deine Seele

Und stelle sie dem Heiland dar;

Gib deinen Leib und deine Glieder

Gott, der sie dir gegeben, wieder.

Er sorgt und wacht,

Und so wird seiner Liebe Macht

Im Tod und Leben offenbar.

Songes donc à ton âme et présente-là au Sauveur ; rends ton corps et tes membres à Dieu qui te les a donnés. Il prend soin et veille. Et ainsi la puissance de son amour se manifeste dans la mort comme dans la vie.

7. Choral

Cors et Hautbois I/II et Violons I avec Soprani, Violon II avec Alti, Violes avec Ténors, Continuo

Strophe 6

Wir wachen oder schlafen ein,

So sind wir doch des Herren;

Auf Christum wir getaufet sein,

Der kann dem Satan wehren.

Durch Adam auf uns kömmt der Tod,

Christus hilft uns aus aller Not.

Drum loben wir den Herren.

Que nous soyons éveillés ou que nous dormions, nous appartenons au Seigneur . Nous avons été baptisés dans le Christ qui peut faire obstacle au malin. Par la faute d’Adam, la mort vient à nous, mais Jésus-Christ nous sauve dans la détresse. Ainsi louons-nous le Seigneur.

À propos

Distribution

Soli : S A T B, Chœur : S A T B, Cors, Traverso solo, Hautbois I/II, Violons I/II, Violes, Continuo

Texte

Auteur du livret inconnu,

Cantate choral : « Ach liebe Christen, seid getrost » texte de David Spaiser (Strophe 1, 1521) and Johann Gigas (Strophes 2-6, 1561), mélodie du choral « Wo Gott der Herr nicht bei uns hält » Anonyme (1529)

1 : Strophe 1 du choral

2,3,5,6 : Auteur du livret

4 : Strophe 3 du choral

7 : Strophe 6 du choral

 

Références :

BWV 114,0
Titre Ach lieben Christen, seid getrost
ZK (classement chronologique) 90
Date dimanche, 1. octobre 1724
Liturgie luthérienne 17ème dimanche après la Trinité
Liturgie réformée 23ème Dimanche / C
Evangile Luc 14,1-11 Le sabbat..la première place
AT ou épitre Ephésiens 4,1-6
Choral Wo Gott der Herr nicht bei uns hält
Psaumes et cantiques
Recueil Alleluia
KGB
ERG