BWV 113

Herr Jesu Christ, du höchstes Gut

Seigneur Jésus-Christ, bien suprême

1 . Chœur

Hautbois d’amour I/II, Violons I/II, Violes, Continuo

Strophe 1

 

Herr Jesu Christ, du höchstes Gut,

Du Brunnquell aller Gnaden,

Sieh doch, wie ich in meinem Mut

Mit Schmerzen bin beladen

Und in mir hab der Pfeile viel,

Die im Gewissen ohne Ziel

Mich armen Sünder drücken.

Seigneur Jésus-Christ, bien suprême, toi, source de toute grâce, vois donc combien même dans ma constance, je suis chargé de douleurs et combien j’ai de flèches qui me transpercent, moi qui en toute conscience, suis pécheur sans le vouloir.

2. Choral à l’alto

Violons I/II et Violes à l’unisson, Continuo

Erbarm dich mein in solcher Last,

Nimm sie aus meinem Herzen,

Dieweil du sie gebüßet hast

Am Holz mit Todesschmerzen,

Auf daß ich nicht für großem Weh

In meinen Sünden untergeh,

Noch ewiglich verzage.

Aie pitié de moi qu’écrase un tel fardeau, ôte-le de mon cœur puisque tu t’en es acquitté sur le bois de ton agonie pour que je ne périsse pas douloureusement dans mes péchés et que je ne désespère pas éternellement.

3. Air de basse

Hautbois d’amour I/II, Continuo

Strophe 3

 

Fürwahr, wenn mir das kömmet ein,

Daß ich nicht recht vor Gott gewandelt

Und täglich wider ihn mißhandelt,

So quält mich Zittern, Furcht und Pein.

Ich weiß, daß mir das Herze bräche,

Wenn mir dein Wort nicht Trost verspräche.

En fait, lorsque je me rends compte que je ne me conduis pas comme il le faudrait devant Dieu en le maltraitant quotidiennement, c’est alors qu’angoisses, craintes et tourments me torturent. Je sais que mon cœur n’aurait plus qu’à se briser si ta parole ne me promettait pas la consolation.

4. Choral et Récitatif de basse

Continuo

Strophe 4

 

Choral :

Jedoch dein heilsam Wort, das macht

Mit seinem süßen Singen,

 

Rezitativ:

Daß meine Brust,

Der vormals lauter Angst bewußt,

Sich wieder kräftig kann erquicken.

Das jammervolle Herz

Empfindet nun nach tränenreichem Schmerz

Den hellen Schein von Jesu Gnadenblicken;

Sein Wort hat mir so vielen Trost gebracht,

 

Choral:

Daß mir das Herze wieder lacht,

Als wenn’s beginnt zu springen.

 

Rezitativ:

Wie wohl ist meiner Seelen!

Das zagende Gewissen kann mich nicht länger quälen,

 

Choral:

Dieweil Gotts alle Gnad verheißt,

 

Rezitativ:

Hiernächst die Gläubigen und Frommen

Mit Himmelsmanna speist,

 

Choral:

Wenn wir nur mit zerknirschtem Geist

Zu unserm Jesu kommen.

Choral :

Pourtant, ta parole salutaire fait par ses doux accents

 

Récitatif :

que mon âme qui ne connaissait que la peur puisse à nouveau se rafraîchir vigoureusement. Le cœur plaintif reçoit maintenant l’éclatante lumière du regard de grâce de Jésus après la douleur et ses flots de larmes. Sa parole m’a apporté tant de consolations

 

 

Choral

que mon cœur exulte à nouveau comme s’il se remettait à battre.

 

Récitatif :

Que mon âme se sent bien ! Ma conscience apeurée ne peut plus me tourmenter

 

 

Choral :

car Dieu promet sa grâce

 

Récitatif :

et bientôt nourrira croyants et fidèles de la manne du ciel.

 

Choral :

Mais seulement, si nous nous approchons de Jésus d’un esprit contrit.

5. Air de ténor

Traversos, Continuo

Jesus nimmt die Sünder an:

Süßes Wort voll Trost und Leben!

Er schenkt die wahre Seelenruh

Und rufet jedem tröstlich zu:

Dein Sünd ist dir vergeben.

Jésus accueille à lui les pécheurs ; Douce parole pleine de consolation et de vie ! il offre la véritable paix de l’âme et appelle chacun par ces mots apaisants : Tes péchés te sont pardonnés.

6. Récitatif de ténor

Violons I/II, Violes, Continuo

Der Heiland nimmt die Sünder an:

Wie lieblich klingt das Wort in meinen Ohren!

ES ruft: Kommt her zu mir,

Die ihr mühselig und beladen,

Kommt her zum Brunnquell aller Gnaden,

Ich hab euch mir zu Freunden auserkoren!

Auf dieses Wort will ich zu dir

Wie der bußfertge Zöllner treten

Und mit demütgem Geist >>Gott, sei mir gnädig! << beten.

Ach, tröste meinen blöden Mut

Und mache mich durch dein vergoßnes Blut

Von allen Sünden rein,

So werd ich auch wie David und Manasse,

Wenn ich dabei

Dich stets in Lieb und Treu

Mit meinem Glaubensarm umfasse,

Hinfort ein Kind des Himmels sein.

Le Sauveur accueille les pécheurs. Que cette parole sonne avec douceur à mon oreille ! Il appelle « Venez-à moi ! vous qui êtes fatigués et chargés (Matthieu 11,28). Venez-ici à la source de toutes les grâces : je vous ai choisis pour amis !  A ces paroles, je veux m’avancer vers toi, comme ce publicain repentant et prier en toute humilité : « Dieu soit clément envers moi ! » Ah ! redresse mon faible courage et purifie-moi de tous mes péchés par ton sang versé. Ainsi je serai désormais moi-aussi, comme David et Manassé t’étreignant constamment avec amour et fidélité dans mes bras armés de la faible foi comme un enfant du ciel.

Ach Herr, mein Gott, vergib mir’s doch,

Womit ich deinen Zorn erreget,

Zerbrich das schwere Sündenjoch,

Das mir der Satan auferleget,

Daß sich mein Herz zufriedengebe

Und dir zum Preis und Ruhm hinfort

Nach deinem Wort

In kindlichem Gehorsam lebe.

Ah ! Seigneur mon Dieu ! pardonne-moi ce par quoi je suscite ta colère, brise le joug pesant du péché que Satan m’impose afin que mon cœur s’apaise et que je vive désormais pour ta louange et ta gloire selon ta parole dans une obéissance d’enfant.

8. Choral

Instrumentation inconnue

Strophe 8

 

Stärk mich mit deinem Freudengeist,

Heil mich mit deinen Wunden,

Wasch mich mit deinem Todesschweiß

In meiner letzten Stunden;

Und nimm mich einst, wenn dir’s gefällt,

In wahrem Glauben von der Welt

Zu deinen Auserwählten!

Fortifie-moi de ton Esprit de joie, guéris-moi par tes blessures, laves-moi avec la sueur de ton agonie lorsque sera venue ma dernière heure ; Et un jour, quand il te plaira, arrache- moi à ce monde, moi qu’anime une foi véritable pour me faire rejoindre tes élus.

À propos

Distribution

Soli : S A T B, Chœur : S A T B, Traverso, Hautbois d’amour I/II, Violons I/II, Violes, Continuo

Texte

Auteur du livret inconnu ;

Cantate choral : « Herr Jesu Christ, du höchstes Gut » texte et mélodie de Bartholomäus Ringwaldt 1588 :

1 : Strophe 1

2 : Strophe 2

3 : Strophe 3 commentée

4 : Strophe 4 (version recueil de chorals 1704)

5,6 : Auteur du livret

7 : Strophe 7 commentée

8 : Strophe 8

Références :

BWV 113,0
Titre Herr Jesu Christ, du höchstes Gut 
ZK (classement chronologique) 84
Date Dimanche, 20. août 1724
Liturgie luthérienne 11ème dimanche après la Trinité
Liturgie réformée 32ème Dimanche / C
AT

Michée 2 : 7-13

7Cela aurait-il été dit, maison de Jacob ? La patience du SEIGNEUR est-elle à bout ? Est-ce là sa manière d’agir ? Ses paroles ne sont-elles pas bienveillantes pour celui qui marche droit ? » 8Hier, mon peuple se dressait contre un ennemi ; de dessus la tunique, vous enlevez le manteau à ceux qui, au retour de la guerre, passent en toute sécurité. 9Les femmes de mon peuple, vous les chassez, chacune de la maison qu’elle aimait. A leurs enfants vous arrachez pour toujours l’honneur qui vient de moi.10Levez-vous, allez ; ce n’est plus l’heure du repos. Par ton impureté, tu provoques la destruction, et la destruction sera cuisante. 11Y aurait-il un homme courant après le vent et débitant des mensonges : « Pour vin et boisson forte, je vais délirer en ta faveur » ; alors, il serait le prêcheur de ce peuple-là.12Je vais te rassembler, Jacob, tout entier, je vais réunir le reste d’Israël. Je les mettrai ensemble, comme les brebis de Boçra, comme un troupeau au milieu de son pâturage. Et d’elles sortira une rumeur humaine. 13Il est monté devant eux, celui qui ouvre la brèche ; ils ont ouvert la brèche ; ils ont passé une porte ; ils sont sortis par elle ; leur roi est passé devant eux, le SEIGNEUR, à leur tête.

Épître

1 Corinthiens 15,1-10

1Je vous rappelle, frères, l’Évangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, auquel vous restez attachés, 2et par lequel vous serez sauvés si vous le retenez tel que je vous l’ai annoncé ; autrement, vous auriez cru en vain. 3Je vous ai transmis en premier lieu ce que j’avais reçu moi-même : Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures. 4Il a été enseveli, il est ressuscité le troisième jour, selon les Écritures. 5Il est apparu à Céphas, puis aux Douze.6Ensuite, il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois ; la plupart sont encore vivants et quelques-uns sont morts. 7Ensuite, il est apparu à Jacques, puis à tous les apôtres. 8En tout dernier lieu, il m’est aussi apparu, à moi l’avorton. 9Car je suis le plus petit des apôtres, moi qui ne suis pas digne d’être appelé apôtre parce que j’ai persécuté l’Église de Dieu. 10Mais ce que je suis, je le dois à la grâce de Dieu et sa grâce à mon égard n’a pas été vaine. Au contraire, j’ai travaillé plus qu’eux tous : non pas moi, mais la grâce de Dieu qui est avec moi.

 

Évangile

Luc 18,9-14 Le péager et le pharisien

9Il dit encore la parabole que voici à certains qui étaient convaincus d’être justes et qui méprisaient tous les autres : 10« Deux hommes montèrent au temple pour prier ; l’un était Pharisien et l’autre collecteur d’impôts. 11Le Pharisien, debout, priait ainsi en lui-même : “O Dieu, je te rends grâce de ce que je ne suis pas comme les autres hommes, qui sont voleurs, malfaisants, adultères, ou encore comme ce collecteur d’impôts. 12Je jeûne deux fois par semaine, je paie la dîme de tout ce que je me procure.” 13Le collecteur d’impôts, se tenant à distance, ne voulait même pas lever les yeux au ciel, mais il se frappait la poitrine en disant : “O Dieu, prends pitié du pécheur que je suis.” 14Je vous le déclare : celui-ci redescendit chez lui justifié, et non l’autre, car tout homme qui s’élève sera abaissé, mais celui qui s’abaisse sera élevé. »

Choral Herr Jesus Christ, du höchstes Gut Dresde1583
Psaumes et cantiques  
Recueil Alleluia  
KGB  
ERG