BWV 107

Was willst du dich betrüben

Pourquoi t’affliger

1 . Chœur

Cor da caccia avec Soprano, Traversos I/II, Hautbois d’amour I/II, Violons I/II, Violes, Continuo

Strophe 1

Was willst du dich betrüben,

O meine liebe Seel?

Ergib dich, den zu lieben,

Der heißt Immanuel!

Vertraue ihm allein,

Er wird gut alles machen

Und fördern deine Sachen.

Wie dir’s wird selig sein!

Pourquoi t’affliger ô mon âme ? Exerce-toi plutôt à aimer celui qui a pour nom « Emmanuel ». Confie-toi à lui seul car il fera toujours bien et soutiendra tes causes. Combien donc seras-tu bénie !

2. Récitatif de basse

Hautbois d’amour I/II, Continuo

Strophe 2

Denn Gott verlässet keinen,

Der sich auf ihn verläßt.

Er bleibt getreu den Seinen.

Die ihm vertrauen fest.

Läßt sich’s an wunderlich,

So laß dir doch nicht grauen!

Mit Freuden wirst du schauen,

Wie Gott wird retten dich.

Car Dieu n’abandonne aucun de ceux qui s’en remettent à lui. Il demeure fidèle aux siens lorsqu’ils lui font pleinement confiance. Si les choses se présentent de manière étrange, ne te laisse pas pour autant effrayer ; Avec joie, tu verras Dieu te secourir.

3. Air de basse

Violons I/II, Violes, Continuo

Strophe 3

Auf ihn magst du es wagen

Mit unerschrocknem Mut,

Du wird mit ihm erjagen,

Was dir ist nütz und gut.

Was Gott beschlossen hat,

Das kann niemand hindern

Aus allen Menschenkindern;

Es geht nach seinem Rat.

Avec lui tu peux te risquer avec un courage intrépide ; Avec lui tu atteindras ce qui t’est bon et utile. Ce que Dieu a décidé, personne dans toute l’humanité ne saurait l’empêcher ; Il en va selon sa volonté.

4. Air de ténor

Continuo

Strophe 4

Wenn auch gleich aus der Höllen

Der Satan wollte sich

Dir selbst entgegenstellen

Und toben wider dich.

So muß er doch mit Spott

Von seinen Ränken lassen,

Damit er dich will fassen;

Denn dein Werk fördert Gott.

Si même jaillissant des enfers, Satan voulait te faire face et se déchaîner contre toi, il lui faudrait, tourné en dérision, renoncer aux intrigues par lesquelles il voudrait s’emparer de toi car Dieu soutient tes actions.

5. Air de soprano

Hautbois d’amour I/II, Continuo

Strophe 5

Es richt’s zu seinen Ehren

Und deiner Seligkeit;

Soll’s sein, kein Mensch kanns wehren.

Und wärs ihm doch so leid.

Will’s denn Gott haben nicht,

So kann’s niemand forttreiben.

Es muss zurückebleiben,

Was Gott will, das geschicht.

Il agit pour sa gloire et pour ton bonheur ; S’il en est ainsi, personne ne devrait s’y opposer tant il aurait à en souffrir. Mais si Dieu ne veut pas qu’une chose soit, alors nul ne peut la mener à bien.  Elle doit reculer ; Ce que Dieu veut, cela s’accomplit.

6. Air de ténor

Traversos I/II à l’unisson, Continuo

Strophe 6

Darum ich mich ihm ergebe,

Im sei es heimgestellt;

Nach nichts ich sonst mehr strebe

Denn nur was ihm gefällt.

Drauf wart ich und bin still,

Sein Will der ist der beste.

Das glaub ich steif und feste,

Gott mach es, wie er will!

C’est pourquoi je m’en remets à lui et en lui je me fonde. Je n’aspire plus à rien d’autre qu’à ce qu’il lui plait. J’attends et je suis tranquille, sa volonté étant ce qu’il y a de meilleur ; Ça je le crois fermement, Dieu fait comme il le veut.

7. Choral

Cor da caccia avec Soprani, Flûtes I/II et Hautbois I avec Alti, Hautbois d’amour II avec Ténors, Violons I/II, Violes, Continuo

Strophe 7

Herr, gib, daß ich dein Ehre

Ja all mein Leben lang

Von Herzensgrund vermehre,

Dir sage Lob und Dank!

O Vater, Sohn und Geist,

Der du aus lauter Gnade

Abwendest Not und Schaden,

Sei immerdar gepreist.

Seigneur, fais que toujours je te loue et te remercie de tout mon cœur. Ô Père, Fils et Esprit, toi qui détournes de nous détresse et malheur rien que par ta grâce, sois à jamais glorifié.

À propos

Distribution

Soli : S T B, Chœur : S A T B, Cor da caccia, Traversos I/II, Hautbois d’amour I/II, Violons I/II, Violes, Continuo

Texte

Cantate choral : « Was willst du dich betrüben “ texte de Johann Heermann (1630) toutes les strophes (1724), mélodie du choral « Von Gott will ich nicht lassen » compositeur anonyme 1557.

1 :  Strophe 1

2 : Strophe 2

3 : Strophe 3

4 : Strophe 4

5 : Strophe 5

6 : Strophe 6

7 : Strophe 7

Références :

BWV 107,0
Titre Was willst du dich betrüben
ZK (classement chronologique) 80
Date Dimanche, 23. juillet 1724
Liturgie luthérienne 7ème dimanche après la Trinité
Liturgie réformée 19ème Dimanche / A (parallèle dans Matthieu)
AT

1 Rois 17 : 1-16

1Elie, le Tishbite, de la population de Galaad, dit à Akhab : « Par la vie du SEIGNEUR, le Dieu d’Israël au service duquel je suis : il n’y aura ces années-ci ni rosée ni pluie sinon à ma parole. » 2La parole du SEIGNEUR fut adressée à Elie : 3« Va-t’en d’ici, dirige-toi vers l’orient et cache-toi dans le ravin de Kerith qui est à l’est du Jourdain. 4Ainsi tu pourras boire au torrent, et j’ai ordonné aux corbeaux de te ravitailler là-bas. » 5Il partit et agit selon la parole du Seigneur ; il s’en alla habiter dans le ravin de Kerith qui est à l’est du Jourdain. 6Les corbeaux lui apportaient du pain et de la viande le matin, du pain et de la viande le soir ; et il buvait au torrent. 7Au bout d’un certain temps, le torrent fut à sec, car il n’y avait pas eu de pluie sur le pays.8La parole du SEIGNEUR lui fut adressée : 9« Lève-toi, va à Sarepta qui appartient à Sidon, tu y habiteras ; j’ai ordonné là-bas à une femme, à une veuve, de te ravitailler. » 10Il se leva, partit pour Sarepta et parvint à l’entrée de la ville. Il y avait là une femme, une veuve, qui ramassait du bois. Il l’appela et dit : « Va me chercher, je t’en prie, un peu d’eau dans la cruche pour que je boive ! » 11Elle alla en chercher. Il l’appela et dit : « Va me chercher, je t’en prie, un morceau de pain dans ta main ! » 12Elle répondit : « Par la vie du SEIGNEUR, ton Dieu ! Je n’ai rien de prêt, j’ai tout juste une poignée de farine dans la cruche et un petit peu d’huile dans la jarre ; quand j’aurai ramassé quelques morceaux de bois, je rentrerai et je préparerai ces aliments pour moi et pour mon fils ; nous les mangerons et puis nous mourrons. » 13Elie lui dit : « Ne crains pas ! Rentre et fais ce que tu as dit ; seulement, avec ce que tu as, fais-moi d’abord une petite galette et tu me l’apporteras ; tu en feras ensuite pour toi et pour ton fils. 14Car ainsi parle le SEIGNEUR, le Dieu d’Israël :  cruche de farine ne se videra jarre d’huile ne désemplira jusqu’au jour où le SEIGNEUR donnera la pluie à la surface du sol. »15Elle s’en alla et fit comme Elie avait dit ; elle mangea, elle, lui et sa famille pendant des jours. 16La cruche de farine ne tarit pas, et la jarre d’huile ne désemplit pas, selon la parole que le SEIGNEUR avait dite par l’intermédiaire d’Elie.

Épître

Romains 6,19-23

19J’emploie des mots tout humains, adaptés à votre faiblesse. De même que vous avez mis vos membres comme esclaves au service de l’impureté et du désordre qui conduisent à la révolte contre Dieu, mettez-les maintenant comme esclaves au service de la justice qui conduit à la sanctification. 20Lorsque vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres à l’égard de la justice. 21Quels fruits portiez-vous donc alors ? Aujourd’hui vous en avez honte, car leur aboutissement, c’est la mort. 22Mais maintenant, libérés du péché et devenus esclaves de Dieu, vous portez les fruits qui conduisent à la sanctification, et leur aboutissement, c’est la vie éternelle. 23Car le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus Christ, notre Seigneur.

Évangile

Marc 8,1-9 Multiplication des pains

1En ces jours-là, comme il y avait de nouveau une grande foule et qu’elle n’avait pas de quoi manger, Jésus appelle ses disciples et leur dit : 2« J’ai pitié de cette foule, car voilà déjà trois jours qu’ils restent auprès de moi et ils n’ont pas de quoi manger. 3Si je les renvoie chez eux à jeun, ils vont défaillir en chemin, et il y en a qui sont venus de loin. » 4Ses disciples lui répondirent : « Où trouver de quoi les rassasier de pains, ici dans un désert ? » 5Il leur demandait : « Combien avez-vous de pains ? » – « Sept », dirent-ils. 6Et il ordonne à la foule de s’étendre par terre. Puis il prit les sept pains et, après avoir rendu grâce, il les rompit et il les donnait à ses disciples pour qu’ils les offrent. Et ils les offrirent à la foule. 7Ils avaient aussi quelques petits poissons. Jésus prononça sur eux la bénédiction et dit de les offrir également. 8Ils mangèrent et furent rassasiés. Et l’on emporta les morceaux qui restaient : sept corbeilles ; 9or ils étaient environ quatre mille. Puis Jésus les renvoya ;

Choral Von Gott will ich nicht lassen
Psaumes et cantiques 159 dans nctc
Recueil Alleluia 37/1048/01,31/04,31/05 (nº1 et 7 de la cantate)
KGB 272
ERG 671