BWV 104

Du Hirte Israel, höre

Toi berger d’Israël, écoute

1 . Chœur

Hautbois d’amour I/II, Taille, Violons I/II, Viole, Continuo

Du Hirte Israel, höre der du Joseph hütest wie der Schafe, erscheine, der du sitzest über Cherubim.

Toi, berger d’Israël écoute, toi qui protèges Joseph comme un troupeau, apparaît, toi qui trônes sur les anges.

(Psaume 80. 2)

2. Récitatif de ténor

Continuo

Der höchste Hirte sorgt vor mich,

Was nützen meine Sorgen?

Es wird ja alle Morgen

Des Hirten Güte neu.

Mein Herz, so fasse dich,

Gott ist getreu.

Le bon berger veille sur moi, que m’importent mes soucis ? Car tous les matins le bon berger renouvelle ses bontés et mon cœur réaffirme : « Dieu est fidèle ».

3. Air de ténor

Hautbois d’amour I/II, Continuo

Verbirgt mein Hirte sich zu lange,

Macht mir die Wüste allzu bange,

Mein schwacher Schritt eilt dennoch fort.

Mein Mund schreit nach dir,

Und du, mein Hirte, wirkst in mir

Ein gläubig Abba durch dein Wort.

Que mon berger s’éloigne de moi trop longtemps et le désert de suite me rend anxieux : Néanmoins, j’avance d’un pas faible. Je me mets alors à crier à toi, et toi, mon berger tu fais retentir en moi un formidable « Père » au travers de ta parole.

4. Récitatif de basse

Continuo

Ja, dieses Wort ist meiner Seelen Speise,

Ein Labsal meiner Brust,

Die Weide, die ich meine Lust,

Des Himmels Vorschmack, ja mein alles heiße.

Ach! sammle nur, o guter Hirte,

Uns Arme und Verirrte;

Ach laß den Weg nur bald geendet sein

Und führe uns in deinen Schafstall ein!

 

Oui, ce mot est la nourriture de mon âme, un réconfort pour mon souffle, le pâturage que tout en moi appelle déjà avec plaisir l’avant-goût du ciel. O bon berger, rassemble-nous, nous les pauvres et les affligés et conduis-nous sur ce chemin qui nous fera bientôt entrer dans ton étable.

5. Air de basse

Hautbois d’amour I et Violon I à l’unisson, Hautbois d’amour II, Violons II, Viole, Continuo

Beglückte Herde, Jesu Schafe,

Die Welt ist euch ein Himmelreich.

Hier schmeckt ihr Jesu Güte schon

Und hoffet noch des Glaubens Lohn

Nach einem sanften Todesschlafe.

Heureux troupeau, brebis de Jésus, le monde est pour vous un royaume des Cieux, car ici nous goûtons déjà aux bontés du Christ ; Nous espérons déjà le salaire de la foi après le doux sommeil de la mort.

6. Choral

Hautbois d’amour I et Violon I avec Soprani, Hautbois d’amour II et Violon II avec Alti, Taille et Viole avec Ténors, Continuo

Der Herr ist mein getreuer Hirt,

dem ich mich ganz vertraue,

Zu Weid er mich, sein Schäflein, führt,

Auf schöner grünen Aue,

Zum frischen Wasser leit’ er mich,

Mein Seel zu laben kräftliglich

Durchs selig Wort der Gnaden.

Le Seigneur est mon berger fidèle en qui je me confie. Il me conduit avec ses agneaux au pâturage, dans de vertes prairies. Il me conduit jusqu’à l’eau fraîche pour désaltérer mon âme avec force au travers des mots saints de sa grâce.

(Psaume 23)

À propos

Distribution

Soli : T B, Chœur : S A T B, Hautbois I/II, Taille (Hautbois da caccia), Hautbois d’amour I/II, Violons I/II, Viole, Continuo

Date d’exécution

23 Avril 1724

Texte

Poète inconnu ; 1 : Psaume 80,2 ; 6. Strophe 1du choral « Der Herr ist mein getreuer Hirt” texte de Cornelius Becker 1598, mélodie du choral « Allein Gott in der Höh sei Ehr » de Nikolaus Decius (1522)

Occasion liturgique

Misericordias Domini

Références :

Liturgie Luthérienne : Misericordias Domini

Liturgie Réformée : 3ème Dimanche de Pâques / B

Évangile : Jean 10,11-16 Le bon berger

AT ou EP: 1 Pierre 2,21-25

Choral: Allein Gott in der Höh sei Ehr,

Tableau de concordance :