BWV 10

Meine Seel erhebt den Herren

 Mon âme magnifie le Seigneur

1 . Choeur

Trompettes, Hautbois I/II, Violons I/II, Violes, Continuo

Meine Seel erhebt den Herren,
Und mein Geist freuet sich Gottes, meines Heilandes;
Denn er hat seine elende Magd angesehen.
Siehe, von nun an werden mich selig preisen alle Kindeskind.

Mon âme magnifie le Seigneur et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur, car il a posé son regard sur son humble servante. Vois, désormais tous les enfants des hommes me diront bienheureuse.

(Luc1,46-48)

2. Air de soprano

Hautbois I/II à l’unisson, Violons I/II, Violes, Continuo

Herr, der du stark und mächtig bist,
Gott, dessen Name heilig ist,
Wie wunderbar sind deine Werke!
Du siehest mich Elenden an,
Du hast an mir so viel getan,
Daß ich nicht alles zähl und merke.

Seigneur, toi qui es fort et puissant; Dieu, dont le nom est sacré, que tes oeuvres sont merveilleuses. Tu jettes un regard sur ta pauvre servante, tu m’as comblé de tant de bienfaits que je ne peux tous les compter ni les concevoir.

3. Récitatif de ténor
Continuo

Des Höchsten Güt und Treu
Wird alle Morgen neu
Und währet immer für und für
Bei denen, die allhier
Auf seine Hilfe schaun
Und ihm in wahrer Furcht vertraun.
Hingegen übt er auch Gewalt
Mit seinem Arm
An denen, welche weder kalt
Noch warm
Im Glauben und im Lieben sein;
Die nacket, bloß und blind,
Die voller Stolz und Hoffart sind,
Will seine Hand wie Spreu zerstreun.

La bonté et la fidélité du Très-Haut se renouvellent chaque matin, à jamais conservées à ceux qui ici-bas espèrent en son secours et lui accordent un véritable respect et leur confiance. Son bras par contre recourt à la violence vis à vis de ceux qui font preuve d’indifférence quant à  la foi et à l’amour; Ceux qui sont nus, dépouillés et aveugles, ceux qui ne sont qu’orgueil et arrogance, sa main les dispersera comme l’ivraie.

4. Air de basse
Continuo

Gewaltige stößt Gott vom Stuhl
Hinunter in den Schwefelpfuhl;
Die Niedern pflegt Gott zu erhöhen,
Daß sie wie Stern am Himmel stehen.
Die Reichen läßt Gott bloß und leer,
Die Hungrigen füllt er mit Gaben,
Daß sie auf seinem Gnadenmeer
Stets Reichtum und die Fülle haben.

Dieu détrône les potentats pour les précipiter dans la mare sulfureuse. Dieu élève les humbles pour en faire des étoiles dans le ciel. Dieu dépouille les riches mais il comble les affamés de tant de dons qu’ils ont en permanence richesse et abondance dans son océan de grâces.

5. Air en duo d’alto et de ténor et choral à la trompette

Trompettes et Hautbois I/II à l’unisson, Continuo

Er denket der Barmherzigkeit
Und hilft seinem Diener Israel auf.

Il pense à être miséricordieux et aide son serviteur Israël à se relever.

(Luc1,54)

6. Récitatif de ténor

Violons I/II, Violes, Continuo

Was Gott den Vätern alter Zeiten
Geredet und verheißen hat,
Erfüllt er auch im Werk und in der Tat.
Was Gott dem Abraham,
Als er zu ihm in seine Hütten kam,
Versprochen und geschworen,
Ist, da die Zeit erfüllet war, geschehen.
Sein Same mußte sich so sehr
Wie Sand am Meer
Und Stern am Firmament ausbreiten,
Der Heiland ward geboren,
Das ewge Wort ließ sich im Fleische sehen,
Das menschliche Geschlecht von Tod und allem Bösen
Und von des Satans Sklaverei
Aus lauter Liebe zu erlösen;
Drum bleibt’s darbei,
Daß Gottes Wort voll Gnad und Wahrheit sei.

Ce que Dieu a annoncé et promis à nos pères, il l’accomplit aussi dans ses oeuvres et dans les faits. Ce que Dieu promit et jura à Abraham, lorsqu’il vint à lui dans sa hutte, s’est réalisé, au moment voulu. Sa postérité devait se propager autant que le sable de la mer et que les étoiles au firmament. Le Sauveur naquit et la parole éternelle se fit chair pour délivrer, par amour, le genre humain de la mort, de tous les maux et de l’asservissement au Malin. C’est ainsi que  la parole de Dieu reste toujours pleine  de grâce et de vérité.

7. Choral

Violons I et Hautbois I/II et Trompettes avec soprani, Violons II avec alti, Violes avec ténors, Continuo

Lob und Preis sei Gott dem Vater und dem Sohn
Und dem Heilgen Geiste,
Wie es war im Anfang, jetzt und immerdar
Und von Ewigkeit zu Ewigkeit. Amen

Louange et gloire à Dieu le Père, le Fils et le Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et pour toujours, dans les siècles des siècles. Amen

À propos

Distribution

Soli : S A T B, Chœur : S A T B, Trompettes, Hautbois I/II, Violons I/II, Violes, Continuo

Date d’exécution

2 Juillet 1724

Texte

1 : Luc 1, 46-48

5 : Luc 1, 54 ;

2-4,6 : Paraphrase-commentaire du magnificat poète inconnu

: doxologie

1,5,7 : Choral « Meine Seele erhebet den Herrn”, Magnificat (Luc 1, 46-55) mélodie grégorienne « Tonus peregrinus » 9ème siècle

Occasion liturgique

 

Visitation de Marie (2 juillet)

Références :

Liturgie Luthérienne : Visitation

Liturgie Réformée : Avent 4 / B C

Évangile : Luc 1,39-56 Visite de Marie à Elisabeth

AT ou EP: Esaïe 11,1-5

Choral: Meine Seel erhebt den Herren

Tableau de concordance :