clef de sol
Cantate : BWV 83
Heureux temps de la nouvelle alliance....
Erfreute Zeit im neuen Bunde....
Distribution :
Solistes: A T B, Chœur: S A T B, Corno I/II, Hautbois I/II, Violon solo, Violon I/II, Viole, Continuo
Date :
2 février 1724
Texte :
Poète inconnu -2: Luc 2,29-31; 5: Martin Luther 1524
Occasion :
Purification de Marie (2 février)
1. Instruments :
Air d’ Alto
Corno I/II, Hautbois I/II, Violon solo, Violon I/II, Viole, Continuo
Heureux temps de la nouvelle alliance, quand notre foi nous lie à Jésus. Quelle joie sera notre dernière heure, quand elle trouvera le tombeau préparé comme un asile de repos.
Erfreute Zeit im neuen Bunde, da unser Glaube Jesum hält. Wie freudig wird zur letzten Stunde die Ruhestatt, das Grab bestellt!
2. Instruments :
Intonation et Récitatif à la Basse
Violon I/II, Viole à l’unisson, Continuo
Maintenant, Seigneur, tu laisses ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole. (Lc 2,29)
Ce qui nous semble terrible à nous, humains, c’est la mort qui n’est finalement qu’une entrée dans la vie, et un terme à ce temps et à cette misère, un gage que le Seigneur nous a donné en signe de son amour sincère et de son intention de nous conduire, après la lutte, là où règne la paix. Et puisque le Seigneur est la consolation de nos yeux, le baume de nos cœurs, quel miracle y a t-il à ce qu’un cœur oublie la crainte de la mort ? Il peut lors prononcer cette parole heureuse:
Car mes yeux ont vu ton salut, salut que tu as préparé devant tous les peuples, (Lc 2,30-31)
Herr, nun lässest du deinen Diener in Friede fahren, wie du gesaget hast.
Was uns als Menschen schrecklich scheint, ist uns ein eingang zu dem Leben. Es ist der Tod ein ende dieser Zeit und Not, ein Pfand, so uns der Herr gegeben zum Zeichen, dass er’s herzlich meint und uns will nach vollbrachtem Ringen zum Frieden bringen. Und weil der Heiland nun der Augen Trost, des Herzens Labsal ist, was Wunder, daß ein Herz des Todes Furcht vergißt! Es kann den erfreuten Ausspruch tun:
Denn meine Augen haben deinen Heiland gesehen, welchen du bereitet hast für allen Völkern.
3. Instruments :
Air de Ténor
Violon solo, Violon I/II, Viole, Continuo
Cours mon cœur avec allégresse pour rejoindre le trône de grâce ! tu pourras y recevoir ta consolation et y être comblé de miséricorde. Oui, à cette heure pleine d’angoisse, tu pourras prier de toutes les forces de ton esprit.
Eile, Herz, voll Freudigkeit vor den Gnadenstuhl zu treten du sollst deinen Trost empfangen und Barmherzigkeit erlangen, ja, bei kummervoller Zeit, Stark am Geiste, kräftig beten.
4. Instruments :
Récitatif à l’ Alto
Continuo
Oui, si ta foi perçoit encore bien des ténèbres, ton Sauveur, lui peut écarter les ombres du doute ; Oui si la nuit du tombeau rend effrayante la dernière heure, tu reconnaitras à coup sur, sa brillante lumière au sein même de la mort.
Ja, merkt dein Glaube noch viel Finsternis, dein Heiland kann der Zweifel Schatten trennen; Ja, wenn des Grabes Nacht die letzte Stunde schrecklich macht, so wirst du doch gewiß sein helles Licht im Tode selbst erkennen.
5. Instruments :
Choral final
Corno I et Hautbois I et Violon I avec Soprano, Hautbois II et Violon II avec l’Alto, Viole avec Tenore, Continuo
Il est le salut et la lumière des païens , pour éclairer ceux qui ne le connaissent pas et pour les nourrir. Il est pour son peuple d’Israël, la gloire, l’honneur, la joie et l’allégresse.
Er ist das Heil und selig Licht für die Heiden, zu erleuchten, die dich kennen nicht, und zu weiden. Er ist deins Volks Israel der Preis, Ehre, Freud und Wonne.