clef de sol
Cantate : BWV 67
Gardez le souvenir de Jésus-Christ
Halt im Gedächtnis Jesum Christ
Distribution :
Solistes: Alto Ténor Basse, Choeur: S A T B avec Tenore, Flauto traverso, Hautbois d’amore I/II, Violon I/II, Viole, Continuo
Date :
16 avril 1724
Texte :
poète inconnu; 1,2: Timothéé 2,8; 4: Nikolaus Herman 1560; 7. Jakob ebert 1601
Occasion :
Quasimodo genitii 2ème dimanche de Pâques
1. Instruments :
Choeur d’entrée
Flauto traverso, Hautbois d’amore I/II, Violon I/II, Viole, Continuo
Gardez le souvenir de Jésus-Christ, qui est ressuscité des morts.
Halt im Gedächtnis Jesum Christ, der auferstanden ist von den Toten.
2. Instruments :
Air de Ténor
Hautbois d’amore I, Violon I/II, Viole, Continuo
Mon Seigneur Jésus est ressuscité. Mais qu’est-ce qui fait encore mon effroi? Ma foi sait la victoire du Sauveur, mon cœur pourtant pressent la discorde et la guerre, apparais donc, ô mon salut!
Mein Jesus ist erstanden, allein, was schreckt mich noch? Mein Glaube kennt des Heilands Sieg, doch fühlt mein Herze Streit und Krieg, mein Heil, erscheine doch!
3. Instruments :
Récitatif à l’ Alto
Continuo
Mon Seigneur Jésus, toi qu’on nomme le poison de la mort et la pestilence de l’enfer : Préserve-moi du péril et de l’épouvante! Tu as posé toi-même sur nos langues un cantique de louanges qu’ainsi nous avons entonné:
Mein Jesu, heißest du des Todes Gift und eine Pestilenz der Hölle: Ach, daß mich noch Gefahr und Schrecken trifft! Du legtest selbst auf unsre Zungen ein Loblied, welches wir gesungen:
4. Instruments :
Choral
avec Tenore et Flauto traverso et Hautbois d’amore et Violon I avec Soprano, Hautbois d’amore II et Violon II avec l’Alto, Viole avec Tenore, Continuo
Il est arrivé, le jour radieux dont nul ne peut se réjouir assez:
Christ, notre Seigneur, triomphe aujourd’hui, il mène en captivité tous ses ennemis. Alléluia!
Erschienen ist der herrlich Tag, dran sich niemand gnug freuen mag: Christ, unser Herr, heut triumphiert, all sein Feind er gefangen führt. Alleluja!
5. Instruments :
Récitatif à l’Alto
Continuo
Mais il semble bien que le reste des ennemis que je trouve trop nombreux et fort effrayants ne me laisse point en paix. Alors, puisque tu a déjà remporté la victoire en ma faveur, continue de combattre toi-même à mes côtés et d’assister ton enfant. Oui, oui, notre foi déjà nous fait pressentir, O Prince de la Paix, que tu accompliras en nous ta parole et ton œuvre.
Doch scheinet fast,
Daß mich der Feinde Rest,
Den ich zu groß und allzu schrecklich finde,
Nicht ruhig bleiben läßt. Doch, wenn du mir den Sieg erworben hast, so streite selbst mit mir, mit deinem Kinde.
Ja, ja, wir spüren schon im Glauben, daß du, o Friedefürst, dein Wort und Werk an uns erfüllen wirst.
6. Instruments :
Air de Basse et Choeur
Flauto traverso, Hautbois d’amore I/II, Violon I/II, Viole, Continuo
Baß: La paix soit avec vous!
Sopran, Alt, Tenor: Le bonheur nous accompagne! Jésus nous aide à combattre et à apaiser la fureur des ennemis,
enfer, Satan, reculez!
Baß: La paix soit avec vous!
Sopran, Alt, Tenor: Jésus nous mène vers la paix et lorsque nous sommes las, il revigore en nous et l’esprit et le corps.
Baß: La paix soit avec vous!
Sopran, Alt, Tenor: O Seigneur, aide-nous à parvenir par la mort à ton royaume glorieux!
Baß: La paix soit avec vous!
Baß: Friede sei mit euch!
Sopran, Alt, Tenor: Wohl uns! Jesus hilft uns kämpfen und die Wut der Feinde dämpfen, Hölle, Satan, weich!
Baß: Friede sei mit euch!
Sopran, Alt, Tenor: Jesus holet uns zum Frieden und erquicket in uns Müden Geist und Leib zugleich.
Baß: Friede sei mit euch!
Sopran, Alt, Tenor: O Herr, hilf und laß gelingen, durch den Tod hindurchzudringen in dein ehrenreich!
Baß: Friede sei mit euch!
7. Instruments :
Choral
avec Tenore et Flauto traverso et Hautbois d’amore et Violon I avec Soprano, Hautbois d’amore II et Violon II avec l’Alto, Viole avec Tenore, Continuo
Toi qui es le Prince de la Paix, Seigneur Jésus-Christ, vrai homme et vrai Dieu, tu es un puissant libérateur dans la vie comme dans la mort: C’est pourquoi nous autres, nous élevons nos cris vers ton Père en ton nom.
Du Friedefürst, Herr Jesu Christ, wahr’ Mensch und wahrer Gott, ein starker Nothelfer du bist im Leben und im Tod:
Drum wir allein im Namen dein zu deinem Vater schreien.