clef de sol
Cantate : BWV 64
Voyez quel amour nous a montré le Père
Sehet, welch eine Liebe hat uns der Vater erzeiget
Distribution :
Solistes: Soprano Alto Basse, Choeur: S A T B, Cornetto, Trombone I-III, Hautbois d’amore, Violon I/II, Viole, Continuo
Date :
27 décembre 1723
Texte :
Poète inconnu; 1: 1. Johannes 3,5; 2: Martin Luther 1524; 4. Balthasar Kindermann 1664; 8. Johann Franck 1650
Occasion :
3ème jour de Noël Jean 1,1-14 Prologue de jean
1. Instruments :
Choeur d’entrée
Cornetto et Violon I avec Soprano, Trombone I et Violon II avec l’Alto, Trombone II et Viole avec Tenore, Trombone III avec Basso, Continuo
Voyez quel amour nous a montré le Père pour que nous puissions nous appeler « enfants de Dieu »
Sehet, welch eine Liebe hat uns der Vater erzeiget, daß wir Gottes Kinder heißen.
2. Instruments :
Choral
Cornetto et Violon I avec Soprano, Trombone I et Violon II avec l’Alto, Trombone II et Viole avec Tenore, Trombone III avec Basso, Continuo
Tout cela, il l’a fait pour nous montrer l’immensité de son amour. Tous les chrétiens s’en réjouissent et lui en rendent grâce pour l’éternité. Seigneur aie pitié !
Das hat er alles uns getan, sein groß Lieb zu zeigen an. Des freu sich alle Christenheit und dank ihm des in Ewigkeit. Kyrieleis!
3. Instruments :
Récitatif à l’ Alto
Continuo
Allez, toi le monde, prends soin des tiens, je ne veux, ni ne peux avoir rien de commun avec toi, car le ciel est à moi et ce n’est qu’à lui que mon âme veut avoir à faire maintenant. Ton or est un bien qui passe et la fortune que tu donnes n’est en fait qu’un prêt, celui qui possède cela est bien mal pourvu. Voilà pourquoi j’affirme avec un courage confiant :
Geh, Welt! behalte nur das Deine, ich will und mag nichts von dir haben, der Himmel ist nun meine, an diesem soll sich meine Seele laben. Dein Gold ist ein vergänglich Gut, dein Reichtum ist geborget, wer dies besitzt, der ist gar schlecht versorget. Drum sag ich mit getrostem Mut:
4. Instruments :
Choral
Cornetto et Violon I avec Soprano, Trombone I et Violon II avec l’Alto, Trombone II et Viole avec Tenore, Trombone III avec Basso, Continuo
Que puis-je demander au monde et à tous ses trésors, quand ce n’est qu’en toi, Jésus que je puis me réjouir ! Je t’ai choisi justement pour ce bonheur : Toi, tu es mon plaisir ; Que puis-je demander au monde !
Was frag ich nach der Welt und allen ihren Schätzen wenn ich mich nur an dir, mein Jesu, kann ergötzen! Dich hab ich einzig mir zur Wollust vorgestellt: Du, du bist meine Lust; Was frag ich nach der Welt ?
5. Instruments :
Air de Soprano
Violon I/II, Viole, Continuo
Ce que le monde garde en lui doit s’envoler en fumée. Mais ce que Jésus me donne et ce que mon âme aime, reste solide et demeure éternellement.
Was die Welt in sich hält, muß als wie ein Rauch vergehen.
Aber was mir Jesus gibt und was meine Seele liebt, bleibet fest und ewig stehen.
6. Instruments :
Récitatif à la Basse
Continuo
Le ciel va me rester, c’est sûr et je le possède déjà dans la foi . La mort, la terre et le péché, oui, l’armée des enfers toute entière, ne peut me l’effacer de mon âme. Un seul souci m’ennuie encore : qu’il me faille demeurer sur la terre quand Jésus veut partager son ciel avec moi. Oui, c’est ainsi qu’il m’a choisi et c’est pourquoi il est né homme.
Der Himmel bleibet mir gewiß, und den besitz ich schon im Glauben. Der Tod, die Welt und Sünde, ja selbst das ganze Höllenheer kann mir, als einem Gotteskinde, denselben nun und nimmermehr aus meiner Seele rauben. Nur dies, nur einzig dies macht mir noch Kümmernis, daß ich noch länger soll auf dieser Welt verweilen; Denn Jesus will den Himmel mit mir teilen, und darzu hat er mich erkoren, deswegen ist er Mensch geboren.
7. Instruments :
Air d’ Alto
Hautbois d’amore, Continuo
Je n’attends rien du monde puisque je n’hérite que du ciel. Je lui rends tout puisque je suis absolument certain que je ne lui appartiendrai pas éternellement.
Von der Welt verlang ich nichts, wenn ich nur den Himmel erbe.
Alles, alles geb ich hin, weil ich genung versichert bin, daß ich ewig nicht verderbe.
8. Instruments :
Choral final
Cornetto et Violon I avec Soprano, Trombone I et Violon II avec l’Alto, Trombone II et Viole avec Tenore, Trombone III avec Basso, Continuo
Bonne nuit, toi qui a choisi le monde ! moi, il ne me plait pas ! Bonne nuit, vous péchés, restez donc loin derrière, ne venez pas à la lumière ! Bonne nuit, toi fierté et toi grandeur, qu’à vous toutes, vies dissolues, soit donnée une bonne nuit !
Gute Nacht, o Wesen, das die Welt erlesen! Mir gefällst du nicht. Gute Nacht, ihr Sünden, bleibet weit dahinten, kommt nicht mehr ans Lieht! Gute Nacht, du Stolz und Pracht! Dir sei ganz, du Lasterleben, gute Nacht gegeben!