clef de sol
Cantate : BWV 157
Je ne te lâcherai pas, que tu ne m’aies béni ! (Génèse 32,27)
Ich lasse dich nicht, du segnest mich denn!..
Distribution :
Solistes: Ténor Basse, Chœur: S A T B, Traverso, Hautbois, Hautbois d’amour, Violon solo, Violon I/II, Violetta, Continuo
Date :
6 février 1727
Texte :
Christian Friedrich Henrici (Picander) 1727; 1: Genèse 32,27; 5: Christian Keymann 1658
Occasion :
Cantate funèbre
1. Instruments :
Air en duo Ténor Basse
Traverso, Hautbois, Violon solo, Continuo
Je ne te lâcherai pas, que tu ne m’aies béni ! (Genèse 32,27)
Ich lasse dich nicht, du segnest mich denn!
2. Instruments :
Air de Ténor
Hautbois d’amour, Continuo
Je tiens fermement Jésus, jamais je ne le lâcherai. Lui seul est ma demeure ; C’est pourquoi je mets toute la force de ma foi
à contempler sa face bénie, cette consolation est la meilleure de toutes.
Ich halte meinen Jesum feste, ich laß ihn nun und ewig nicht.
Er ist allein mein Aufenthalt, drum faßt mein Glaube mit Gewalt sein segenreiches Angesicht; Denn dieser Trost ist doch der beste.
3. Instruments :
Récitatif au Ténor
Violon I/II, Violetta, Continuo
Ô toi, Jésus, quand je suis contrarié et chagriné, tu es ma joie. Dans l’inquiétude tu es mon repos et dans la peur tu es mon lit de repos. Ce monde perfide n’est pas loyal, le ciel passera, les plaisirs de ce monde se dissipent comme l’ivraie ; Si je ne t’avais pas, mon Jésus, à qui devrais-je m’accrocher ? Aussi ne t’abandonnerai-je jamais car ta bénédiction reste auprès de moi !
Mein lieber Jesu du, wenn ich Verdruß und Kummer leide,
so bist du meine Freude, in Unruh meine Ruh und in der Angst mein sanftes Bette; Die falsche Welt ist nicht getreu, der Himmel muß veralten, die Lust der Welt vergeht wie Spreu; Wenn ich dich nicht, mein Jesu, hätte, an wen sollt ich mich sonsten halten? Drum laß ich nimmermehr von dir,
dein Segen bleibe denn bei mir.
4. Instruments :
Air, Récitatif() et Arioso(()) à la Basse
Traverso, Violon, Continuo
Oui, oui, je tiens bon Jésus pour entrer aussi au ciel, où Dieu et les hôtes de son agneau sont réunis pour assister à ses noces. Je ne m’écarte pas de toi mon Sauveur, et alors ta bénédiction reste près de moi.
(Ah, comme mon cercueil m’est doux puisque Jésus est dans mes bras, ainsi mon esprit peut reposer dans la joie !)
Oui, oui, je tiens bon Jésus pour entrer aussi au ciel, o lieu sublime ! ((Viens, douce mort, et conduis-moi )) là où Dieu et les hôtes de son agneau sont réunis pour assister aux noces.
Je me réjouis de pouvoir dés aujourd’hui me débarrasser des misères de ce temps, car Jésus m’attend au Ciel avec sa bénédiction.
Je ne m’écarte pas de toi mon Sauveur, et alors ta bénédiction reste près de moi
Ja, ja, ich halte Jesum feste, so geh ich auch zum Himmel ein, wo Gott und seines Lammes Gäste in Kronen zu der Hochzeit sein. Da laß ich nicht, mein Heil, von dir, da bleibt dein Segen auch bei mir.
(Ei, wie vergnügt ist mir mein Sterbekasten, weil Jesus mir in Armen liegt! So kann mein Geist recht freudig rasten!)
Ja, ja, ich halte Jesum feste, so geh ich auch zum Himmel ein!(( O schöner Ort! Komm, sanfter Tod, und führ mich fort)), wo Gott und seines Lammes Gäste in Kronen zu der Hochzeit sein. (Ich bin erfreut, das Elend dieser Zeit noch von mir heute abzulegen; Denn Jesus wartet mein im Himmel mit dem Segen.) Da laß ich nicht, mein Heil, von dir, da bleibt dein Segen auch bei mir.
5. Instruments :
Choral final
Traverso à l’octave et Hautbois et Violon I avec Soprano, Violon II avec Alto, Violetta avec Ténor, Continuo
Je n’abandonnerai pas mon Jésus, je marcherai toujours à ses cotés. Le Christ me guide continuellement vers les fontaines de la vie. Bienheureux celui qui dit avec moi : Je n’abandonnerai pas mon Jésus.
Meinen Jesum laß ich nicht, geh ihm ewig an der Seiten; Christus läßt mich für und für zu dem Lebensbächlein leiten.
Selig, wer mit mir so spricht: Meinen Jesum laß ich nicht.