clef de sol
Cantate : BWV 126
Garde-nous Seigneur près de ta parole..
Erhalt uns, Herr, bei deinem Wort,......
Distribution :
Solistes: A T B, Choeur: S A T B, Trompette in D, Hautbois I/II, Violon I/II, Viole, Continuo
Date :
4 Février 1725
Texte :
1,3: Martin Luther 1542; 2,4,5: Collaborateur inconnu; 6: Martin Luther 1529
Occasion :
Sexagesime Luc 8,4-15 : Parabole du semeur
1. Instruments :
Chœur d’entrée
Trompette, HautboisI/II, Violon I/II, Viole, Continuo
[son=BWV_126_1_choeur.mp3][sound=BWV_126_1_choeur.mp3]" type="audio/mpeg">Your browser does not support the audio element.
Garde-nous Seigneur près de ta parole et punis les meurtres du pape et des turcs qui veulent renverser Jésus-Christ, ton fils de son trône.
Erhalt uns, Herr, bei deinem Wort, und steur’ des Papsts und Türken Mord, die Jesum Christum, deinen Sohn, stürzen wollen von seinem Thron. (strophe 1)
2. Instruments :
Air de Ténor
HautboisI/II, Continuo
Envoie ton pouvoir d’en haut, Seigneur des Seigneurs, Dieu puissant, pour réjouir ton Église et dissiper en un instant les moqueries amères de l’ennemi.
Sende deine Macht von oben, Herr der Herren, starker Gott!
Deine Kirche zu erfreuen und der Feinde bittern Spott Augenblicklich zu zerstreuen.
3. Instruments :
Choral et Récitatif Alto et Ténor
Continuo
Alto: Les faveurs et les puissances humaines seront de peu de profit, si tu ne veux pas toi-même protéger la pauvre poignée de combattants.
Ensemble : Esprit saint de Dieu, précieux consolateur.
Ténor: Tu sais que la cité divine persécutée possède en elle-même son pire ennemi au travers du danger que représentent les faux-frères.
Ensemble : Donne à ton peuple d’être d’un seul esprit sur la terre
Alto : afin que comme membres du corps du Christ, nous soyons un dans la foi et un dans la vie.
Ensemble : Assiste-nous à l’heure de l’ultime péril !
Ténor : Qu’il arrive alors que notre dernier ennemi veuille nous ôter le réconfort de nos cœurs, montre alors que tu es notre sauveur.
Ensemble : Conduis-nous de la mort à la vie.
Alt: Der Menschen Gunst und Macht wird wenig nützen,
wenn du nicht willst das arme Häuflein schützen,
Beide: Gott Heiliger Geist, du Tröster wert,
Tenor: Du weißt, dass die verfolgte Gottesstadt den ärgsten Feind nur in sich selber hat durch die Gefährlichkeit der falschen Brüder.
Beide: Gib deinem Volk einerlei Sinn auf Erd,
Alt: Dass wir, an Christi Leibe Glieder, im Glauben eins, im Leben einig seien.
Beide: Steh bei uns in der letzten Not!
Tenor: Es bricht alsdann der letzte Feind herein und will den Trost von unsern Herzen trennen; Doch lass dich da als unsern Helfer kennen.
Beide: Geleit uns ins Leben aus dem Tod! (strophe 3)
4. Instruments :
Air de Basse
Continuo
Jette à terre les fiertés extravagantes ! Réduis à néant leurs projets ! Laisse l’abîme les engloutir brusquement, résiste à la rage de leurs forces hostiles et voue leurs aspirations à l’échec .
Stürze zu Boden, schwülstige Stolze! Mache zunichte, was sie erdacht! Lass sie den Abgrund plötzlich verschlingen, wehre dem Toben feindlicher Macht, lass ihr Verlangen nimmer gelingen!
5. Instruments :
Récitatif de Ténor
Continuo
Ainsi ta parole et ta vérité deviendront évidentes et se manifestera avec le plus vif éclat le fait que tu veilles sur ton Église et que tu rends fécond et bénéfique l’enseignement de ta parole. Et si tu désires te tourner vers nous comme notre soutien, alors une abondance de bénédictions nous sera donnée en partage en pleine paix..
So wird dein Wort und Wahrheit offenbar
Und stellet sich im höchsten Glanze dar,
Dass du vor deine Kirche wachst, dass du des heiligen Wortes Lehren zum Segen fruchtbar machst ; und willst du dich als Helfer zu uns kehren, so wird uns denn in Frieden des Segens Ãœberfluss beschieden.
6. Instruments :
Choral final:
Trompette et Hautbois I/II et Violon I avec Soprano, Violon II avec Alto, Viole avec Ténor, Continuo
Seigneur, notre Dieu, daigne nous accorder en ce temps une paix clémente. Car il n’est nul autre que toi seul, notre Dieu qui puisse combattre pour nous. Donne à nos princes et à toutes les autorités la paix et une bonne armée pour que nous puissions mener sous leur protection une vie sainte, paisible, tranquille et honorable. Amen.
Verleih uns Frieden gnädiglich, Herr Gott, zu unsern Zeiten;
Es ist doch ja kein andrer nicht, der für uns könnte streiten,
denn du, unser Gott, alleine. Gib unsern Fürstin und aller Obrigkeit Fried und gut Regiment, dass wir unter ihnen ein geruhig und stilles Leben führen mögen in aller Gottseligkeit und Ehrbarkeit. Amen.