clef de sol
Cantate : BWV 121
Nous devons louer le Christ....
Christum wir sollen loben schon.....
Distribution :
Solistes: S A T B, Choeur: S A T B, Cornet, Trombonne I-III, Hautboisd’amour, Violon I/II, Viole, Continuo
Date :
26 Décembre 1724
Texte :
1,6: Martin Luther 1524; 2-5: collaborateur inconnu
Occasion :
2ème jour de la fête de Noël
1. Instruments :
Chœur d’entrée
Cornet et Hautbois d’amour et Violon I avec Soprano, Trombonne I et Violon II avec Alto, Trombonne II et Viole avec Tenore, Trombonne III avec Basso, Continuo
Nous devons louer le Christ, le fils de la vierge Marie, aussi loin que brille le soleil et que la terre atteigne son extrémité.
Christum wir sollen loben schon, der reinen Magd Marien Sohn, so weit die liebe Sonne leucht und an aller Welt Ende reicht.
2. Instruments :
Air de Ténor
Hautbois d’amour, Continuo
Toi créature que Dieu a relevée, ne cherche pas à comprendre, non, émerveille-toi seulement : Dieu veut acquérir le salut de la chair par la chair. Aussi grand qu’est le Créateur de toutes choses, tu es toi vraiment petit et faible, ne pouvant ainsi te sauver toi-même de la perdition.
O du von Gott erhöhte Kreatur, begreife nicht, nein, nein, bewundre nur: Gott will durch Fleisch des Fleisches Heil erwerben. Wie groß ist doch der Schöpfer aller Dinge, und wie bist du verachtet und geringe, um dich dadurch zu retten vom Verderben.
3. Instruments :
Récitatif à l’ Alto
Continuo
L’ « Être », source incommensurable de grâce, n’a pas choisi le ciel pour demeure, car sa grâce ne se circonscrit pas dans des frontières. Quel miracle ! dont ni notre raison ni notre esprit infirmes ne peuvent percer le mystère, car il ne se révèle que dans un cœur pur. Dieu se choisit un corps vierge comme temple de sa gloire pour se tourner ainsi d’une manière admirable vers l’humanité.
Der Gnade unermeßlich’s Wesen hat sich den Himmel nicht
zur Wohnstatt auserlesen, weil keine Grenze sie umschließt.
Was Wunder, daß allhie Verstand und Witz gebricht, ein solch Geheimnis zu ergründen, wenn sie sich in ein keusches Herze gießt. Gott wählet sich den reinen Leib zu einem Tempel seiner Ehren, um zu den Menschen sich mit wundervoller Art zu kehren.
4. Instruments :
Air de Basse
Violon I/II, Viole, Continuo
Les tressaillements d’allégresse de Jean t’ont déjà reconnu, Jésus. Et là maintenant un bras fidèle te porte et mon cœur quitte prestement ce monde pour rejoindre ta crèche.
Johannis freudenvolles Springen erkannte dich, mein Jesu, schon. Nun da ein Glaubensarm dich hält, so will mein Herze von der Welt zu deiner Krippe brünstig dringen.
5. Instruments :
Récitatif à la Soprano
Continuo
Mais comment m’apparais-tu dans ta crèche ? Ce Dieu, si grand, prend la forme d’un pauvre serviteur . Alors mon cœur soupire et c’est une bouche tremblante et presque close qui t’apporte son hommage. Mais, parce qu’il l’a fait ainsi pour notre bien, nous lui faisons entendre avec le chœur des anges un joyeux cantique de louange et de reconnaissance.
Doch wie erblickt es dich in deiner Krippe? Es seufzt mein Herz: mit bebender und fast geschloßner Lippe bringt es sein dankend Opfer dar. Gott, der so unermeßlich war, nimmt Knechtsgestalt und Armut an. Und weil er dieses uns zugutgetan, so lasset mit der Engel Chören ein jauchzend Lob- und Danklied hören!
6. Instruments :
Choral final
Cornet et Hautbois d’amour et Violon I avec Soprano, Trombonne I et Violon II avec Alto, Trombonne II et Viole avec Tenore, Trombonne III, Continuo
Louange, gloire et honneur au Christ, né de la Vierge, ainsi qu’au Père et au Saint-Esprit, maintenant et pour toujours.
Lob, Ehr und Dank sei dir gesagt, Christ, geborn von der reinen Magd, samt Vater und dem Heilgen Geist von nun an bis in Ewigkeit.