clef de sol
Cantate : BWV 101
Écarte de nous, Seigneur, Dieu fidèle
Nimm von uns Herr, du treuer Gott
Distribution :
Soli: S A T B, Coro: S A T B, Cor, Trombonne I-III, Traverso, Traverso I/II, Hautboisda caccia (Taille), Violon solo, Violon I/II, Viole, Continuo
Date :
13. August 1724
Texte :
1,3,5,7: Martin Moller 1584; 2,4,6: Umdichtungen eines unbekannten Bearbeiters
Occasion :
10ème Dimanche après la Trinité
1. Instruments :
Choeur
Cor avec Soprano, Trombonne I avec Alto, Trombonne II avec Tenore, Trombonne III avec Basso, Traverso, HautboisI/II, Taille, Violon I/II, Viole, Continuo
Ecarte de nous, Seigneur, Dieu fidèle, le sévère châtiment et la misère que nous avons tous par trop mérités par nos innombrables péchés. Gardes-nous de la guerre, des temps difficiles, des épidémies, de l’incendie et des grandes souffrances.
Nimm von uns Herr, du treuer Gott,
Die schwere Straf und große Not,
Die wir mit Sünden ohne Zahl
Verdienet haben allzumal.
Behüt für Krieg und teurer Zeit,
Für Seuchen, Feur und großem Leid.
2. Instruments :
Air T
Violon solo, Continuo
N’agis pas avec nous, esclaves du péché, selon ton bon droit. Laisse se reposer le glaive de nos ennemis! Seigneur, entends notre plainte afin que notre comportement coupable ne nous fasse pas périr comme Jérusalem!
Handle nicht nach deinen Rechten
Mit uns bösen Sündenknechten,
Laß das Schwert der Feinde ruhn!
Höchster, höre unser Flehen,
Daß wir nicht durch sündlich Tun
Wie Jerusalem vergehen!
3. Instruments :
Choral et Récitatif S
Continuo
Ah! Seigneur Dieu, grâce à ta fidélité notre pays vivra dans la paix et la tranquillité.

Et si une catastrophe nous menace, dans notre détresse, nous crions à toi, Dieu de miséricorde ; Viens nous apporter la consolation et le salut ! Tu peux t’opposer à l’ennemi par ta puissance et ton secours.

Démontre-nous ta grâce infinie et ne nous châtie pas quand tu nous surprends en flagrant délit, assiste-nous de ta bonté quand nos pas nous font chanceler, et même quand il nous arrive de trébucher. Fais que nous n’aspirions qu’au bien, afin que toujours ici-bas ta colère et ta fureur demeurent loin de nous.
Ach! Herr Gott, durch die Treue dein
Wird unser Land in Frieden und Ruhe sein.
Wenn uns ein Unglückswetter droht,
So rufen wir,
Barmherziger Gott, zu dir
In solcher Not:
Mit Trost und Rettung uns erschein!
Du kannst dem feindlichen Zerstören
Durch deine Macht und Hilfe wehren.
Beweis an uns deine große Gnad
Und straf uns nicht auf frischer Tat,
Wenn unsre Füsse wanken wollten
Und wir aus Schwachheit straucheln sollten.
Wohn uns mit deiner Güte bei
Und gib, daß wir
Nur nach dem Guten streben,
Damit allhier
Und auch in jenem Leben
Dein Zorn und Grimm fern von uns sei.
4. Instruments :
Air B
HautboisI/II, Taille, Continuo
Pourquoi te montre-tu si courroucé? Déjà les flammes de ton zèle s’abattent sur nos têtes. Ah! suspends tes châtiments et, dans ta bienveillance paternelle, fais preuve d’indulgence et de patience envers la faiblesse de notre chair.
Warum will du so zornig sein?
Es schlagen deines Eifers Flammen
Schon über unserm Haupt zusammen.
Ach, stelle doch die Strafen ein
Und trag aus väterlicher Huld
Mit unserm schwachen Fleisch Geduld!
5. Instruments :
Choral et Récitatif T
Continuo
Le péché nous a profondément corrompus. A tel point que les plus saints parmi nous doivent eux aussi gémir, les yeux baignés de larmes ; L’ennemi nous tourmente toujours plus. Oui, cet esprit malin, qui, dès l’origine, était homicide, cherche à nous ôter notre salut et à nous dévorer comme un lion.

Le monde, lui aussi, ne cesse à tout propos de tenter notre chair et notre sang. Nous rencontrons, ici, sur ce chemin étroit, tant d’obstacles à ce qui est bon. Tu es le seul, Seigneur, à connaître notre misère. Aide-nous, Dieu secourable, aide-nous dans notre faiblesse. Tu peux nous affermir. Ah! laisse-nous te suivre.
Die Sünd hat uns verderbet sehr.
So müssen auch die Frömmsten sagen
Und mit betränten Augen klagen:
Der Teufel plagt uns noch viel mehr.
Ja, dieser böse Geist,
Der schon von Anbeginn ein Mörder heißt,
Sucht uns um unser Heil zu bringen
Und als ein Löwe zu verschlingen.
Die Welt, auch unser Fleisch und Blut
Uns allezeit verführen tut.
Wir treffen hier auf dieser schmalen Bahn
Sehr viel Hindernis im Guten an.
Solch Elend kennst du, Herr, allein:
Hilf, Helfer, hilf uns Schwachen,
Du kannst uns stärker machen!
Ach, laß uns dir befohlen sein.
6. Instruments :
Air (Duetto) S A
Traverso, Hautbois da caccia, Continuo
Souviens-toi de la mort amère de Jésus-Christ! Prends à cour, toi Père, les douleurs de ton fils et les souffrances de ses blessures, Elles sont en effet pour le monde entier le paiement et la rançon; Témoigne-moi en tout temps, de ta miséricorde, Dieu de pardon ! Je ne cesse de soupirer dans ma misère : « Souviens-toi de la mort amère de Jésus-Christ ! »
Gedenk an Jesu bittern Tod!
Nimm, Vater, deines Sohnes Schmerzen
Und seiner Wunden Pein zu Herzen,
Die sind ja für die ganze Welt
Die Zahlung und das Lösegeld;
Erzeig auch mir zu aller Zeit,
Barmherzger Gott, Barmherzigkeit!
Ich seufze stets in meiner Not:
Gedenk an Jesu bittern Tod!
7. Instruments :
Choral
Traverso in octava et Cor et HautboisI et Violon I avec Soprano, HautboisII et Trombonne I et Violon II avec Alto, Taille et Trombonne II et Viole avec Tenore, Trombonne III avec Basso, Continuo
Conduis-nous de ta main droite et bénis notre ville et notre pays; Donne-nous toujours ta parole, gardes-nous de la ruse et des crimes du diable, accorde-nous une brève félicité terrestre par laquelle nous te rejoindrons pour l’éternité. (cf. BWV 90)
Leit uns mit deiner rechten Hand
Und segne unser Stadt und Land;
Gib uns allzeit dein heilges Wort,
Behüt für’s Teufels List und Mord;
Verleih ein selges Stündelein,
Auf daß wir ewig bei dir sein.